Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est vendredi, c'est le Bordel #180

par PA Gillet 15 Novembre 2013, 00:01 Le Bordel du Vendredi

... S'il est un peu plus de minuit à l'heure où vous lisez ces lignes, il est à supposer que nous sommes bien, vous, moi et pas mal d'autres sur terre dans les fuseaux horaires correspondants, le lendemain du jeudi soit assez probablement vendredi. Vérifions... Oui, c'est bien ça. Et demandez aux Philippins si des fois ce serait pas un peu le bordel, demandez à Christiane Taubira, demandez aux bonnets rouges, à Hollande, demandez au prêtre français enlevé au Cameroun et demandez au pauvre moi-même totalement perdu dans la nouvelle administration de ce blog. Mais il y a des nouveautés (diaporama, images plein écran etc...) et vous me direz ce que vous en pensez. Car oui, tout à fait, pour la 180e semaine, le bordel est là, bien là eud' partout alors inutile de tergiverser, le bordel sera ici aussi avec une sélection d'images glanées ça et là, remisées par devers moi et reversées ici en ordre presque précis mais pas tout à fait. Et comme je vois que vous avez un petit creux, commençons donc par cet admirable livre-gâteau de Larissa Cox qui est peut-être la cousine de Courtney mais rien n'est moins sûr non plus et mon oreillette déconne et j'ai pas d'infos.

 

© Larissa Cox
© Larissa Cox© Larissa Cox
© Larissa Cox© Larissa Cox
© Larissa Cox© Larissa Cox© Larissa Cox

© Larissa Cox

... Pour celles et ceux qui ne seraient pas trop sucré, il y a l'option Cheesewawa Burger et si vous vous demandiez où vous en êtes dans votre tête, je ne sais pas mais au moins, vous êtes là ici bas.

C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180

... Allez, direct, je vous mets les gifs de la semaine qui sont au nombre de deux. Le second comporte plusieurs images, c'est confusant pour un gif certes mais comprenez, c'est une invention d'étudiants du MIT qui s'appelle Inform (pas le MIT, pas les étudiants, leur invention. Suivez bordel!) et qui pourrait mener à plein de choses intéressantes dans le futur alors donc, voilà. C'est là.

C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180

... Sur ce, je vous rajoute un Playboy en braille, une Force verte, une Force rouge, une Force Gibson Flying V à moitié (assez rare), une Force Téléphone Rose 36 15 Ulla et une Force jaune devant et pas marron derrière de toute whatthefuckité. Et tant qu'à faire, je vous mets  la lessive de Wonder Woman. Et ce con de Flash qui ne fout rien alors qu'il suffirait qu'il tourne autour pour faire séchage et essoyrage. Quel branleur ce Flash. À noter que pour aller plus en avant dans ce bordel ambiant, merci d'emprunter le tapis volant prévu à votre intention en vous essuyant bien les pieds avant.

C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180

... Quand vous commandez sur internet, vérifiez bien votre taille. Ce charmant hominidé a commandé des chaussons en 43 (version française) et les a reçus en 4300 (version Gulliver). Ah les internets, c'est souvent du grand nawak mais ça permet aussi de tomber sur les sublimes images du soleil de Pepe Manteca (à voir ici : http://www.manteka.com) avec des clichés extraordinaires de l'espace et des explosions de furoncles sur notre jeune soleil pour la série ci-dessous.

C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180

... Mais les internets, c'est aussi du totalement inutile bien que rigoureusement indispensable comme cette réaction outrée, cet eucalyptus de toute beauté aux couleurs d'Après La Pub appelé Mindao Gum (pas Après La Pub, l'arbre), ce tatouage de chez Sri Yantra (enfin, je crois), ce lit naturellement joli et des préliminaires un peu longuettes comme les fans fminines de Gérard (s'il y en a, tout est possible en ce bas monde).

C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180

... Normalement, là, ça devait être une maison bleue adossée à une colline où on vient à pied et même pas besoin de clé mais ça a encore merdé et c'est là que je me rends compte que les petits koweïtis qui remplacent les férïoens (qu'étaient des bons à rien si ce n'est se remplir la panse d'alcools forts avec des noms en ó et des ø) sont aussi nuls que leurs précédesseurs. Passons à Alfred (dailleurs vous avez son bonjour) qui vient d'avoir une idée lumineuse pour un nouveau film, une magnifique Lamborghini Marzal de 1967 et quelques mots dont j'ai cherché l'auteur mais pas trouvé et croyez bien que je le regrette. 

C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180

... Passons à ces livraisons de pizza froides, 5 cowboys masqués (un peu comme les mousquetaires mais en plus cowboy), quelques fruits et légumes pour la digestion, un Mac vraiment très propre, une magnifique Aston retrouvée récemment dans un garage écossais après une sieste de plus de 25 ans, un barbu car Noël approche et si vous avez vu le chat, lui, pas.

C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180

... La donzelle de la semaine s'appelle Dioni Tabbers et si vous pouviez l'aider, elle a beaucoup de mal avec les programmes de sa nouvelle machine, elle comprend pas, elle merde à chaque fois, c'est un vrai désastre.

C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180

... Ajoutons deux jolies inconnues quasi ingénues mais pas complètement, Miss Magic Marker 1954 et ça, à part au bordel, vous pouvez pas trouver ça et pour bien terminer, une chatte de toute beauté mais tout ce qu'il y a de plus respectable.

C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180C'est vendredi, c'est le Bordel #180C'est vendredi, c'est le Bordel #180

... Hnnnng, flexion, extension et continuons.

 

C'est vendredi, c'est le Bordel #180

... Au cas où vous ne trouviez pas la différence entre Kanye West et Jimi Hendrix, voici de quoi vous faire une idée. Prendre la grosse tête, ça va vite.

C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180

... Vite, passons à de l'art avec "American Kills" par Sebastian Errazuriz, "Folding Screen" par Camelia Richter (ils sont forts dans la famille), un petit ciel de Turner, un second de Minna Köhler-Roeber, plus précisement "Landschaft im Sonnenlicht" de 1917 des fois que vous vous demandiez et il me reste Matthew Cornell qui est un bon diptérosodomite du pinceau et Willem de kooning juste parce que c'est beau et que je fais ce que je veux ici, c'est mon blog.

C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180C'est vendredi, c'est le Bordel #180C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180C'est vendredi, c'est le Bordel #180C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180C'est vendredi, c'est le Bordel #180C'est vendredi, c'est le Bordel #180

Et last but not Liszt (oui, ce cher Franz) dans cette partie artistique, j'adore ce que fait Claire Mo, artiste découverte grâce à Sandrine Boulet lors de l'expo Rue Stick à Puteaux. Claire fait des maquettes d'architecture dans la vraie vie pour manger et des œuvres magnifiques dans la vie d'après la vraie vie qui fait manger. De l'anamorphose topographique très artistique.

C'est vendredi, c'est le Bordel #180C'est vendredi, c'est le Bordel #180C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180C'est vendredi, c'est le Bordel #180

... Sur ce, quand même, on ne va pas s'éterniser car il est pile l'heure des Messages à Caractères Informatifs et ils sont très pointilleux au niveau de l'horaire car après, ils demandent des suppléments, les syndicats rentrent dans la danse, les bonnets rouges arrivent et c'est un bordel pas possible.

C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180

... Et c'est tout pour aujourd'hui mais n'oubliez pas de remercier les Koweitiens dans la cave et l'auteur de ce bordel par des petits likes, tweets ou autres moyens d'offrir ce bordel à qui mieu-mieux mais à des amis aussi, c'est bien. Et ne faites ceci que si et seulement si vous avez apprécié ce bordel. Sinon, non. Mais si oui, vous pouvez aussi vous abonner tout là-haut. Sur ce, bon vendredi, bon week-end et à la semaine prochaine.

 

C'est vendredi, c'est le Bordel #180
C'est vendredi, c'est le Bordel #180

... S'il vous reste un petit creux malgré tout, les articles de la semaine sont encore frais avec et http://www.apreslapub.fr/2013/11/samedi-salgado.html et http://www.apreslapub.fr/2013/11/.-vous-avez-vu-le-temps-qu-il-fait-grand-ciel-bleu-aujourd-hui-et-ce-jusqu-à-la-tombée-de-la-nuit-après-je-ne-promets-rien-.-alor et http://www.apreslapub.fr/2013/11/bon-jovivant.html et http://www.apreslapub.fr/2013/11/c-est-jeudi-c-est-poésie-sous-la-pluie.html et c'est tout sauf si vous voulez vous refaire l'intégrale des bordels depuis 5 ans sous votre couette ce week-end et c'est possible car c'est ici : http://www.apreslapub.fr/tag/Le%20Bordel%20du%20Vendredi/.

commentaires

marmirabelle 19/11/2013 10:36

pas gégène la nouvelle configuration d'overblog (j'ai pesté longtemps)
mais très chouette bordel comme toujours !!!

olivia van H 15/11/2013 18:32

C'est le Bordel newlook façon Premium d'overblog

kirth 15/11/2013 09:25

trés bon post merci

CLIQUET Geneviève 15/11/2013 07:38

Très cool votre bordel finalement, je me suis enfin abonnée après l'avoir lu sur le mur d'un ami pendant des semaines, vraiment top ! gardez la tête haute et les doigts agiles. Bon week end à l'auteur.
Fan de la première heure
Abonnée de la dernière heure (la flemme de remonter en haut, trop de codes, trop de remplissages
de cases…)

Marion 15/11/2013 16:41

je ne te le fais pas dire!!!!!!!!!!!!!!!

Philippe Ruggieri 15/11/2013 13:30

Et bien, il était temps Geneviève ! :)

Haut de page