Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est vendredi, c'est le Bordel #181

par PA Gillet 22 Novembre 2013, 00:00 Le Bordel du Vendredi

... Oui, nous sommes bien vendredi et vous pouvez respirer : le tueur fou sanguinaire dépressif agressif psychopathe et à bonnet a été arrêté. La bande à bonnet à lui tout seul, en somme. Nous sommes donc bien vendredi et à la lueur (avec une Maglite) des événement de la semaine, on peut supposer que le bordel n'est pas près de s'arrêter. Non. C'est sûr. C'est bien le bordel de partout, de la reformation des Monty Python (yesssssss) aux blocus des agriculteurs en colère, méchants qui veulent pas payer l'écotaxe alors qu'ils sont les plus grands pollueurs de France, de la neige qui arrive à grands pas (la neige chausse du 49 et demi, comme mon frère) au Caire où ça déflagre à tout va, des Philippines à Beyrouth, au Nigéria, à l'Iran, en Cisjordanie et plus près de nous (mon ni dieu ni maître) au tremblement de terre qui vient de secouer Vannes sans faire de dégâts sauf sur un car qui passait par là. Un événement unanimement salué par les chiens de Vannes car car comme tout le monde le sait les chiens aboient quand le car à Vannes passe, surtout en plein séisme. Bref, ze brothel is around, el burdel es aqui, che casino, we all live in a mellow bordel et d'ailleurs, il va se poursuivre ici, maintenant et tout de suite avec un peu de douceur dans ce monde bordélique par le biais de cette splendide bague d'une marque que je ne citerai pas car elle ne m'a pas payé pour ça alors ils peuvent se gratter.

C'est vendredi, c'est le Bordel #181

... Sans transition (sauf avec All Bran qui, rappelons-le, facilite le transit. NDLA : merci pour le chèque, bien reçu), passons à quelques gadgets totalement inutiles donc rigoureusement indispensables, quoique, avec ce magnéto (Serge) à Iphone, cette cassette qui va logiquement vous scotcher et kowabunga quoi, pourquoi ne pas transformer votre fils en tortue ninja alors que vous le pouvez ? Je vous le demande. Mais pas longtemps.

C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181

... Sur ce, passons à cette bague qui donne l'heure, fait le café, le repassage, le lavage des sols jusqu'au plafond, les factures, le devoir conjugal et le cirage des chaussures. Ah non en fait. Juste l'heure. Mais pour une bague, c'est déjà pas mal.

C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181

... En sus, je vous rajoute une salle de réunion haut perchée, le premier couteau suisse datant de 13000 ans avant l'ouverture des banques, une platine hyper douée au niveau de l'hyper-esapce sonore, des lunettes pour vous maquiller si vous êtes 1. totalement bigleuse et 2. si vous n'avez pas peur d'être totalement ridicule devant le miroir. À celà, nous ajoutons (mes petits portoricains dans la cave qui concoctent ce bordel et moi-même dans mon fauteuil Louis XVI en cuir de gnou qui leur donne des coups de fouet) un cube de rangement à multiples possibilités, trois cornes abondamment sonores et la machine à faire une voie de plus pour gérer les embouteillages (encore non disponible en France, désolé).

C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181

... Tiens, j'ai aussi un DS 911 de toute beauté imaginée par les maboules du studio de design BrandPower et grand bien leur fit. For your eyes only. And mine aussi, faut pas déconner.

C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181

... Pour bien vous rappeler qu'ici, c'est mon blog et que j'y mets ce que je veux, je vous rajoute un Sukhoï T-4, un Lokheed Have Blue (enfin, je crois) ainsi qu'une très rare radiographie de Batman et de derrière les fagots (Les Fagots, pot au feu tous les vendredi, 24, rue de Barberousse, 55231 Ozoir-la-Ferrière).

C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181

... Quoi d'autre ? Peter Criss qui sort ses petits, un mééééééssage à écouter, une voiture d'un goût plus que douteux et une amitié très haut placée.

C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181

... Ajoutons à cela des poils, des poils, des poils et tout de même, un gros paquet.

C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181

... une descente pas assurée, la raison pour laquelle les Bleus se sont qualifiés et Dioni Tabbers qui revient eu deuxième semaine (voir le Bordel du Vendredi n°180 ici http://www.apreslapub.fr/2013/11/c-est-vendredi-c-est-le-bordel-180.html) mais juste un peu car trop de Dioni nuit.

C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181

... Une famille Pikachu trop chou, des soldes qui valent le coup et un passager de qualité et nous allons pouvoir poursuivre vers la suite car si on décidait de poursuivre vers le tout début et ce serait trop le bordel et mes Portoricains ne comprennent rien alors comprenez, on va pas y passer la nuit.

C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181

... Argh ! Corne de carabistouille de couille de bouc putréfié ! J'ai oublié les gifs de la semaine ! Alors le premier est petit mais assez hnnnnngggg et le second plutôt schlakkk. Mais c'est vous qui voyez. Notez que s'il faut en plus que je voie pour vous en plus d'écrire ce bordel, ça va compliquer singulièrement l'affaire.

C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181

... Vite, il est temps de passer à de l'art avec Abraham Efimovitch Arkipov qui, comme son nom l'indique est sénégalais et son "Winter landscape" de 1902 au Séngal, donc, puis Eric Pennington et son "Head Four"et Jon Rafman. Enfin, pas lui. Sa sculpture intitulée "Je n'en ai aucune idée et pas le temps de chercher, j'ai un finissage à organiser à la galerie SHAG http://s-h-a-g.fr), la meilleure galerie de tout l'ouest parisien et du Pécos réunis". Ou quelque chose comme ça.

C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181

... Rajoutons pour la bonne bouche un peu de Keith Stanley qui, à défaut de couper les cheveux en quatre coupe les plantes en bords bien droits, Paul Gauguin (Les Alyscamps, Arles, 1888) et une sublime œuvre d'Antoni Tapies qui tape, yes.

C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181

... Olé, compadre ? Que es ? Es "Burnout", une magnifico trabajo de Olé Ukena. Où ? Ci plus bas.

C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181

... Je vous rajoute un ours en plus, aha (en plus, peluche, bon d'accord) de Calvin Nicholls. Comme Harvey mais en Calviniste.

C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181

... Et enfin un peu de Francesco Albano qui a bien fait de faire artiste afin de lui éviter de faire psychopathe dans la vie. Ca rapporte moins.

C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181

... Bon, c'est pas tout mais il est pile l'heure des Messages à Caractères Informatifs que vous attendez tous et toutes, sauf peut-être un ou deux grincheux et qui, comme chaque semaine, veulent dire ce qu'ils veulent dire sauf ceux avec du seconde degré auquel cas, ils ne veulent pas tout à fait dire ce qu'ils veulent dire.

C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181

... Et voilà, c'est à peu près tout pour aujourd'hui, attendez, je vérifie avec mes Portoricains, hay otra cosa, cabron ? No, señor, no golpeamos !, non, c'est bon. Il ne vous reste plus qu'à tous nous remercier (le señor moi-même et les portoricains) en partageant ce bordel avec vos amis, vos ennemis, eud' partout en utilisant avec parcimonie les petits boutons situés ci-dessous pour envoyer ce bordel dans la stratosphère des bordels sur Facebook, sur Twitter et sur Linkedin (désolé pour Google +, ça a disparu de la nouvelle administration d'OverBlog). Mais ne faites ceci que si et seulement si vous avez apprécié ce bordel. Sinon, non sauf si vous portez des dessous aujourd'hui auquel cas vous êtes exemptés. Bon vendredi, bon week-end (n'oubliez pas de passer à la SHAG samedi ou dimanche) et à la semaine prochaine.

C'est vendredi, c'est le Bordel #181

... Et s'il vous reste encore un peu de place malgré ce bordel fourni, vous pouvez vous refaire tous les bordels depuis le début de l'histoire du bordel du vendredi ici http://www.apreslapub.fr/tag/Le%20Bordel%20du%20Vendredi/, ou bien, option 2 : profiter des articles de la semaine avec les très étonnantes manipulations automobiles de Chris Labrooy dans http://www.apreslapub.fr/kesta-tu-cherches-labrooy.html et un petit message aux Bleus dans http://www.apreslapub.fr/2013/11/le-soir-ou-jamais.html et un peu d'espoir pour l'art dans http://www.apreslapub.fr/2013/11/art-du-soir-espoir.html et voilà, c'est fini de chez fini.

C'est vendredi, c'est le Bordel #181
C'est vendredi, c'est le Bordel #181

commentaires

François 23/11/2013 00:09

Un bordel qui n'est pas prêt de s'arrêter, car c'est vraiment le bordel !

PA Gillet 23/11/2013 13:50

Ca, on est pas sortis de l'auberge.

JC 22/11/2013 16:37

Yes, yes et re yes... La juste bonne déconne pour finir la semaine

PA Gillet 23/11/2013 13:50

Merci bien beaucoup et bon week-end, du coup.

martine 22/11/2013 12:08

deux ou trois fois que j'ai loupé le coche ces vendredi,jubilatoire cuilà.Bravo pour la vanne de Vannes !Elle est forte ...Bref Bravo à tes portoricains,je suis sûre que tu n'en fous pas une rame.Ais revisionné les sketches des monty python
double yeeeeeeeeeeees.

PA Gillet 23/11/2013 13:50

Triple yes alors...

Haut de page