Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est vendredi, c'est le Bordel #185

par PA Gillet 20 Décembre 2013, 00:00 Le Bordel du Vendredi

... "Oh que oui, nous sommes déjà vendredi" me souffle-t-on avec une délicieuse pointe d'accent Tamoul dans l'oreillette. Oui, les bataves qui m'aidaient à réaliser le bordel de la semaine dernière ont fait long feu. Certes, ils ne coûtaient pas cher (deux packs de 12) mais j'avais oublié qu'il fallait qu'ils se soulagent et dans la cave, je vous raconte pas le bruit et l'odeur comme disait Chichi à son apogée (non, apogée n'est pas le nom de sa maitresse burkinabée bien qu'il aime les arts premiers). Bref, je suis revenu aux tamouls comme disait Courbet (pas Julien, Gustave) et s'il existe encore quelques approximations au niveau de la traduction, je peux vous dire que le tamoul bosse bien. Le tamoul trime, le tamoul sue, le tamoul est moite et en plus, le tamoul fait bien la cuisine ce qui fait qu'au moment où vous lirez ces lignes, je pourrai dire "le tamoul marine, hier." Certes, ce n'est pas très français et pourtant, les bretons, les chapeaux ronds, c'est ben eud' chez nous. Trève de digression, nous sommes donc vendredi et si vous voulez savoir, en tamoul ça s'écrit "வெள்ளிக்கிழமை" (à ce moment du bordel, j'hésite devant l'indécente beauté toute en circonvolutions de cette écriture à faire un bordel totalement en tamoul mais euh, non, en fait) et comme de bien entendu, c'est aussi un peu le bordel partout dans le monde. Du pauvre Claude Guéant, notre presque député ici à Boulbil qui passe la nuit en cellule à Bernadette qui pète une durite contre le redécoupage du canton de la Corrèze, de Vincent Placé qui doit 18000 euros de papillons à Charles Pasqua qui aurait menti sur son patrimoine (Charles ? Mentir ? Lui ? La bienveillance faite homme ? Pas possible), de Poutine qui gracie à tour de bras avant Sotchi à Cuba qui accepte l'importation de voitures après 50 ans d'interdiction, on peut se le dire, on peut le croire, on peut l'affirmer : c'est vendredi et c'est bien le bordel et du coup, commençons avec une publication de saison, le cadeau idéal pour Noël : le distributeur à PQ le plus classe du monde (comme Georges Abitbol mais en distributeur à PQ, donc).

C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185

ஆனால் மாற்றங்கள் இல்லாமல், இந்த அற்புத சாண்டா செல்ல, pardon, sans transition, passons à ces quelques effets de saison comme ce splendide Père Noël lubrique et ces quelques options de décoration pour des fêtes réussies et ce, sans pour autant se la péter comme un ambassadeur.

C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185

De saison sont également les bellâtres de la semaine avec plusieurs modèles à disposition dont un avec option Gerflor (et hop) , deux qui ont bien les boules et un dernier bien empaqueté, c'est pour moi, c'est cadeau. Mais les donzelles ne seront pas en reste avec une sélection drastique de Mères Noël bienvenues au Bordel.

C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185

Et l'un dans l'autre, comme papa dans maman, ça se termine forcément comme ça (une création de Hine sur Etsy ici www.etsy.com/hine).

C'est vendredi, c'est le Bordel #185

Mais comme c'est mon blog et que j'y fais ce que je veux depuis 5 ans, des poussières et 1737 articles, hé ben je vais me faire mon petit Noël à moi avec une sélection d'images de la délicieuse, sulfureuse et pétillante Emma Peel.

C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185

Mais n'oublions pas qu'Emma face, c'est bien aussi.

C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185

Emma, toi, moi, rhaaa mes premiers émois-érotico audiovisuels (avec Danielle Gilbert, les Coco Girls puis Claudia Cardinale dans le Guépard et Ornella Muti dans Contes de la Folie Ordinaire, cassette René Chateau Vidéo qui traînait dans le salon bien avant que je ne découvre Charles Bukowski). Choper Emma, un rêve de gosse et comme c'est Noël, enfin, voilà.

C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185

Et puis si ça vous plaît pas, high kick dans ta face de rat.

C'est vendredi, c'est le Bordel #185

Il est temps de reprendre le cours normal de ce bordel avec une donzelle qui traîne, d'autres qui attendent un casting à Florence en 1951 sous l'objectif de Milton Green ce qui, en soi n'est pas une mauvaise idée et en sus, je vous ajoute la fleuve Limpopo qui s'écoule au Mozambique (comme la crotte de), qui prend sa source en Afrique du Sud et se jette dans l'océan Indien après environ 1 600 km. Son affluent principal est l'Olifants. Une partie de son cours détermine la frontière entre le Zimbabwe et l'Afrique du Sud et si vous voulez un peu plus de précisions, le débit spécifique moyen du fleuve est de 0,6 litres/seconde/km2 ce qui correspond (approximativement, hein) à un module de 265 m3 par seconde, ce qui est faible (en soi) et résulte de précipitations moyennes peu abondantes sur la plus grande partie de son bassin. Le fleuve est de plus très irrégulier, et connaît de nombreuses années sèches comme des saisons de l'Olympique de Marseille.

C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185

Trêve de discussions, c'est pas tout, on est bien, on est bien, on papote mais on a de la route à faire avec l'adaptation en BD du célèbre roman de Jack Kerouak par Paul Rodgers. Vous avez de la chance, c'est juste ci-dessous, ce qui vous fait déjà ça en moins à vous taper. Et si vous en avez marre à la fin, je vous ai mis quelques voitures (de 1955 à 2012) pour poursuivre l'aventure. 

C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185

Mais oui mais tout à fait et je suis content avec mes petits tamouls de voir qu'il y en a quelques uns qui suivent dans l'assemblée, c'est bien l'heure des gifs de la semaine. Car s'il y a parfois des gifs qui se perdent, d'autres peuvent se gagner à la sueur de votre index si vous voulez bien scroller un chouya plus bas.

C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185

Passons à ces douceurs avec Gene, l'unique Gene dans les Simpson, des hardeurs à l'origine et aux options capillaires incertaines (Sébastien, une idée ?), un régime de bananes pour repartir tout revigoré et un tattoo qui, mis bout à bout est de toute beauté.

C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185

Tiens, si nous passions à un peu d'art. Mes tamouls sont prêts. Alors allons-y avec François Schuiten (le Miroir, 1985), Ishibiashi Yui qui a des problèmes dans la vie mais fort heureusement l'art est sa thérapie et Jonathan Calugi pour qui les points A et les points B, c'est barbant et il a bien raison. 

C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185

Nous avons ensuite un magasin "Packis i Straden" (1892) par August Strindberg, un tableau non identifié et une très belle série de Milan Nenezic qui n'est pas le fruit de la copulation de Milan Kundera, de Nène et de Safet Susic et c'est heureux, l'honneur est sauf.

C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185

Et enfin, apothéose végétalo-artistique de la semaine, les carnets de croquis de Cy Twombly pour son "Natural History, Part 1" consacrés aux mushrooms en 1974. Pas sûr qu'il ne faisait que les dessiner.

C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185

Certains s'impatientent déjà mais ils sont là et bien là, les Messages à Caractères Informatifs pour la Noël alors joyeux Nawel à toutes et à tous et surtout, n'oubliez pas que புத்திசாலி நிலவு சுட்டி போது, முட்டாள் விரல் தெரிகிறது et qu'il ne faut pas toujours prendre ces messages au premier ou au second degré. Parfois, ça va encore plus loin au niveau du subconscient du moi profond refoulé au fond de dedans vous.

C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185
C'est vendredi, c'est le Bordel #185

Et c'est tout pour aujourd'hui et peut-être pour cette année mais n'oubliez pas de remercier les petits tamouls dans la cave humide et moi-même dans mon fauteuil club cuir pleine peau hyper confortable pour la confection à la main de ce bordel, en cliquant sur les boutons ci-dessous pour partager, liker, twitter, google+er et Linkediner ce bordel à vos amis, vos ennemis, à un peu qui vous voulez, en fait. Je ne serai plus là pour vérifier alors faites comme bon vous semble mais si et seulement si vous avez apprécié ce bordel. Sinon, non. Bonnes fêtes, bon vendredi et à la semaine ou l'année prochaine.

C'est vendredi, c'est le Bordel #185

Retrouvez tous les bordels du vendredi de l'année 2013 et des quatre précédentes sur Le Bordel du Vendredi/ ou pas mal d'art dans Vite de l'art !/ et plein d'autres trucs dans À part ça/ou les articles de la semaine avec l-art est-il beau et super ordinairos. Et s'il vous reste quelques cadeaux à faire ce week-end, n'oubliez pas que the place to be pour les trouver, c'est la galerie SHAG qui sera ouverte samedi et dimanche pour de l'art, du vrai à partir de 70 euros (voir SHAG ici s-h-a-g.fr). Comble de chance, j'y serai tout dimanche pour vous y accueillir (mais samedi, c'est Guillaume qui s'y colle).

commentaires

Essyx 24/12/2013 18:52

Mais quel bordel... Joyeux noël!!

Essyx 24/12/2013 18:53

Soyez poli jeune homme.

Franck 20/12/2013 11:49

Eh oui Emma Peel. On y est tous passés. L'autre jour je suis tombé sur ça

http://img4.hostingpics.net/pics/231181EmmyAwardsBritishnomineesDameDianaRigg.jpg

et je suis tombé de ma chaise juste après...

KikiS 23/12/2013 01:48

Par tous les SEINS!! C'est Diana RIGG la vieille dans GoT????!! >_< NOOOOOOOOONNNNNN!!!

il Gatto 20/12/2013 09:24

Emma Peel, mon amour d'enfance ! Merci.
Quant au tableau non identifié, on dirait un autoportrait de Magritte mais je ne le connais point. A vérifier. Ce pourrait être un pastiche.

Haut de page