Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est vendredi, c'est le Bordel #186

par PA Gillet 27 Décembre 2013, 00:00 Le Bordel du Vendredi

À moins d'un cataclysme qui figerait instantanément le temps pour une raison encore inconnue à l'heure de l'écriture de ces quelques lignes mais après, tout est possible, ce vendredi 27 décembre devrait être le dernier vendredi de 2013. Autre possibilité, François Hollande décide d'instaurer exceptionnellement les dates du 32, 33 et 34 décembre pour ponctionner son bon peuple trois jours de plus afin d'aider à vraiment inverser la courbe du chômage. Tout est possible, enfin. Ensemble ou pas. Mais poursuivons. S'il est donc vendredi comme il se dit, il se pourrait bien que ce soit aussi aussi un peu le bordel autour de nous alors vérifions si vous le voulez bien. De l'Elysée attaqué avec une voiture-bélier à la Bretagne les pieds dans l'eau après la tempête Dirk, de la Centrafrique où ça frite à l'Argentine où les piranhas ont leur ragnagnas, de l'Allemagne où un motard nu sème la zizizanie à Stromae guignolisé, on peut dire que le bordel est bien là, une dernière fois comme ici avec Ed Wheeler qui invite le Père Noël dans quelques classiques de la peinture que vous reconnaitrez certainement sauf si vous êtes Amadou ou Maryam ou Frank Ribery.

C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186

Shota Tsukamoto a un petit hérisson domestique qu'il (ou elle) place dans diverses situations où il (ou elle, difficile de se prononcer également sur le sexe du hérisson, il n'a ni string ni caleçon) semble apprécier la douceur de vie nipponne avec une félicité non feinte.

C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186

Pour ma part, j'ai eu plein de cadeaux cette année : ces délicieux protèges essuie-glaces car on ne pense pas assez à la sensibilité des essuie-glaces dans ce monde moderne, une canette collector de Madonna de là-bas, un paquet mystère que je garde pour plus tard, des chewings qui swingent, un Mister Fantastic en plastique et un passeport pour partout. Party on, Garth. Party on, Wayne. Et en sus, un orgue récupéré du Sultan Tipu, seigneur de Mysore de 1782 à 1799. C'est mes petits indiens dans la cave qui me l'ont offert. J'ai pas su dire non. Je suis trop bon.

C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186

Bon ça va bien Noël, les niaiseries mais il serait peut-être bien temps de passer à autre chose.

C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186

Allez, dernier cadeau pour moi-même avec Claudia, aaaah Claudia et dernier coup de cœur de l'année pour la sublimissime Tsanna Latouche et pour finir, la non moins craquante Dylan Frances Penn, fille de Sean alors pas toucher et de Robin Wright alors toucher.

C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186

Deux petits Gifs pour finir aussi (si tant est qu'un gif finisse vraiment car connaissant la nature profonde du gif, son début étant la fin, on n'a pas fini de finir).

C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186

Ajoutons la nouvelle mode à venir après le duck-face, un beau gars un peu fumeux, Raspoutine avec des copines et Keith qui kiffe bof son arrivée aux USA en 72.

C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186

Et puis si ça vous plait pas...

C'est vendredi, c'est le Bordel #186

... Un peu d'art jamais ne nuit de jour comme de nuit alors pourquoi ne pas vous pâmer devant ce "Vortex" si moderne et pourtant de 1929 par le bien nommé Cyril Power, un joli litho de Michaux (Henri bien que parfois, au long d'interminables nuits d'ivresse, ses plus proches l'appelaient aussi Bernadette quand il se faisait fouetter déguisé en soubrette) et le métro Place d'Italie en 1940 par René Jacques (qu'on n'appelait que René. Ou parfois Jacques).

C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186

... Ajoutons la magique "Roche noire" de 1905 par Richard Heintze, peintre belge et ces splendides sculptures de Bruno Catalano qui n'est pas belge mais bel et bien français comme peut-être vous et en tout cas moi.

C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186

Une magnifique série d'auto-portraits de Barbara Kosakowska, Valerius de Saedeleer et son "Snow in Vlaanderen", 1928, Vasily Baksheev et "The hoarfrost" en 1900 et on y va.

C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186

...Mais où donc ? Mais vers les tous derniers Messages à Caractères Informatifs de 2013 concomitamment au fait que c'est le dernier Bordel de 2013 et que par là-même, subséquemment, voyez un peu à quoi je veux en venir. Des messages à prendre une dernière fois comme vous voulez, soit en levrette, soit avec des pincettes soit accompagnés de cacahuètes au piment d'espelette.

C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186
C'est vendredi, c'est le Bordel #186

Comme le nasille encore parfois sur les ondes l'insupportable Jean-Louis Aubert, "Voilà, c'est fini" pour les Bordels du Vendredi en 2013 mais n'oubliez pas avant de vous mettre la rate au court-bouillon pour la nouvelle année de remercier l'auteur de ce bordel et toutes les nationalités d'esclaves qui ont trimé depuis 365 jours dans cette cave trop froide ou trop chaude mais toujours trop exigüe pour vous concocter un bordel du feu de dieu tous les vendredi car c'est quand même moins mauvais que le poisson à la cantine et puis la sodomie, ça, va, bon. En guise de remerciements, vous pouvez vous abonner tout en haut de ce blog, liker, twitter, google+er et Linkediner juste en dessous ce bordel tout autour de vous une dernière fois dans un grand bukkake de... je m'emballe, vite mes pilules. Mais ne faites ceci que si et seulement si vous l'avez apprécié. Si vous l'avez trouvé de toute beauté. Sinon, non. Mais bon. Bon vendredi, bon week-end, bonne bourre, bon appétit et bonne année

C'est vendredi, c'est le Bordel #186

... Tous les Bordels du Vendredi de 2013 à vous refaire sous la couette ici Le Bordel du Vendredi et les articles de la semaine avec kaari-upson et noël-joyeux-te-souhaite et c-est jeudi c-est poésie et vivement 2014, année de la... de la... (merde, rien ne rime avec "orze").

commentaires

Olivia van Hoegarden 29/12/2013 13:20

Toujours très en forme ce Bordel du vendredi, même le dimanche.. En revanche avec la nouvelle overbloguerie, comment partager sur Facebook ? Hein ? A moins que sans le vouloir, je ne l'ai déjà fait., comme le gars qui ne savait pas qu'il faisait de la prose (ce qui est à peu près le seul mot qui rime avec Quatorze qui comme chacun sait, est l'un des rares mots de la langue française qui ne rime avec rien).

Ciderking 27/12/2013 21:40

2014 une année qui rime à rien ;-)

princ'slip e ré alité 27/12/2013 20:35

Merci pour tous ces bordels du feu de dieu, et que la cuvée 2014 soit à l'image du magicien d'orz !!

Haut de page