Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hit Marades #5 Youri Djorkaeff

par PA Gillet 27 Janvier 2014, 10:31 Hit Marades

On savait Youri Djorkaeff capable de faire des miracles sur un terrain. Sous les couleurs de Strasbourg, Monaco, le PSG, l’Inter, Kaizerslautern, Bolton, Blackburn et même à New York pour les Red Bulls, ses fulgurances s’apparentaient à des instants de grâce absolue alliant puissance, lucidité et précision mais c’est bon, on va pas faire sa fiche technique non plus. Par contre, on ne savait pas (ou peu) que le Snake était rappeur. Et finalement, c’était tant mieux. Enfin jusqu’ici.

Hit Marades #5 Youri Djorkaeff

Dans un marcel sombre et très étroit (rien de sexuel) dessinant avantageusement la courbe nerveuse de ses épaules dénudées, Youri esquisse quelques pas de danse face caméra, parfois les yeux clos, comme extatique. Oui, il a vu la lumière. Bon, côté lambada, pas de miracle. C’est pas Ronaldinho, y'a du boulot. Côté musique, c’est encore moins glorieux avec une mélodie vaguement funky, des chœurs black entendus cent fois et des samples de tagadoum taboum sans âme. Côté paroles, ça se gâte franchement. Bienvenue chez Tenue de Soirée Short et Crampons Moulés. «Ta peau noire fragile comme du buvard» et «Tes larmes qui tombent sur mon cœur comme une rose sacrée». Non, décidément, rien ne nous sera épargné.

Finalement, avec un peu de charité chrétienne, Youri ne se démerde pas si mal que ça. Il arrive à déposer de fades inepties sur un beat comme les passes décisives dans les pieds de Pascal Nouma qui les pourrissaient régulièrement en faisant des Khadafi (Ndla : Une «Khadafi », c’est quand on tire dans la foule. Avant, on appelait ça une « Pinochet » mais ça a changé récemment). Malgré les efforts méritants de charmantes donzelles bien carénées à la peau d’ébène luisante de désir, l’ensemble est tellement insipide, qu’on peut toujours attendre que Youri nous illumine, ça ne vient jamais. Et puis, de toute façon, il avait perdu d’avance. Tout le monde sait bien que la lumière est venue de Laurent Blanc.

 

Retrouvez tous les Hit Marades sur Hit Marades

commentaires

Haut de page