Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est vendredi, c'est le Bordel #199

par PA Gillet 28 Mars 2014, 00:00 Le Bordel du Vendredi

... Encore ? Non. Ah ben si. Nous sommes encore vendredi et inutile de dire (mais on va le dire quand même, mes petits Chiliens et moi-même) que cette semaine fut carrément bien bordélique. Car de Xi Jinping qui bloque tout Paris pour un pauvre petit chèque de 18 milliards à Kyo qui fait son retour, non mais Kyo, merde, KYO !, des petits arrangements entre ennemis aux municipales partout en France à la Turquie qui bloque Youtube après Twitter, du chômage qui repart de plus belle aux gardes du corps d'Obama torchés à Amsterdam, du métier de croquemort enseigné désormais à la Fac au vol MH370 enfin retrouvé, enfin, ses débris, enfin, quelques uns, de l'Ukraine à la Crimée, bref, le bordel est un peu chez lui, eud' partout autour du monde alors pourquoi ne pas poursuivre ici bas (ouille, mon dos) avec une sélection d'images vues dans la semaine, remisées par devers moi (dans un dossier par des petits chiliens dans ma cave), reversées ici et c'est par tout mais allons-y avec les superbes créations de Lyndie Dourthe qui n'est pas la femme de Richard qui lui est bien le fils de Claude Dourthe mais si vous n'aimez pas le rugby, ça vous fera une belle jambe (et c'est déjà ça, revenez la semaine prochaine pour la seconde).

C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199

Passons si vous le voulez bien à ce magnifique sweat-shirt à heaume pour se sentir bien partout (d'où le heaume sweet heaume), à cet astucieux bocal pour conserver les mauvaises têtes (une idée formolidable) et ce compagnon de nuitée solitaire avec aisselle (non, pas Stéphane et sur cette blague, oui, vous pouvez vous indigner).

C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199

Petite pause publicitaire avec un rasoir à touffes, un Lipton sans Pierre Barthès qui a un mot d'excuse, une petite bière pour la soif et un impact ? Allez chez Carglass et en plus, les essuie-glaces sont offerts et ça ne vous coûte rien. Ah non, pas là.

C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199

Bon, tant qu'à mettre de la pub dans ce bordel, autant en mettre de la bonne. Mes chiliens et moi-même avons longuement hésité entre la nouvelle campagne Air France pleine de couleurs chatoyantes et celle-ci pour Science World et comme ils ont plus payé, ben, c'est Science World qui est là. C'est la crise, je deviens vénal. D'ailleurs si vous savez comment transformer les likes en euros, je prends.

C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199

Allez, sans transition, merci Marie-Laure Augry, à vous Cognacq-Jay, passons à cette série d'objets emblématiques de New York (enfin, il paraît, je n'y suis jamais allé) par Neil Winokur qui, étonnamment, de l'autre côté de l'Atlantique a repris le nouveau code couleur d'Air France. Il est fort ce Neil. Et pas que des bras. Aha.

C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199

Passons à quelques truffes mais des truffes de qualité avec Elke Volgersang, une BMW d'un temps ancien que les moins de 80 ans ne connaissent pas, un Jake jamais sans son Elwood (par contre, ils ont perdu l'allume-cigare, c'est bête), une Grace sans graisse pleine de grâce et n'oublions pas mes chers frères, mes chères sœurs que le monde entier est un cactus alors là, c'est carrément une galaxie.

C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199

Fouyou, non, vade retro Santanico Pandemoniumanas. Non, Alejandra Guilmant, n'approche pas. Bon ok mais pas plus. Bon ok mais pas plus. Bon ok mais un peu plus alors.

C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199

Bon, ok. Mais c'est la dernière fois.

C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199

Bon, ok, continuons avec Peggy Castle, une copine de Piero Toffano, la splendidissime Kat Dennings en petite tenue (toute petite vraiment), une Raquel, une Carré, une inconnue, deux inconnues, des schnauzers et la femme invisible, visible plus bas quoiqu'invisible malgré tout.

C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199

N'ayez crainte, les amatrices et amateurs de muscles bandés ne seront pas négligé(e)s avec une sélection drastique d'abdominaux, de deltoïdes, de biceps, de triceps et même de quadriceps. Et puis si ça ne vous plaît pas, voyez ça avec le dernier.

C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199

Découvrons ces petits gifs de la semaine qui sont au nombre de trois (pas les semaines, les gifs, merci de suivre au moins un peu).

C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199

Vite, passons à de l'art avec "Nelson Street" par Aidan Bradley, "Valley in the mountains" par Boris Anisfeld et George Telfer Bear, enfin pas lui, une copine. Sinon, il aurait eu du mal à peindre. Quoique. Enfin, bref.

C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199

Argh, grosse claque de la semaine, je ne connaissais pas le travail de Marvin E. Newman (comme le E Street Band ou Sheila E) mais maintenant oui et j'en suis franchement ravi.

C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199

Regardons de plus près ce Roy Lichtenstein, un rare "Magnifying glass" et enchainons avec le travail sur bois de Yoshitoshi Kanemaki bien que je préfère les yakitoris, vu que je ne suis pas très poisson, encore plus le vendredi.

C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199

Terminons enfin cette partie artistique avec la superbe série du calme à la tempête d'Alvaro Martino Maresia.

C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199

Et il est l'heure pile à ma Kelton améliorée (l'avantage de l'âge) de passer aux célèbres Messages à Caractères Informatifs de la semaine qui sont plutôt nombreux et ils poussent alors ouvrons grand les vannes des portes de la liberté qui, comme tout le monde le sait, est une écluse aux alentours de Roannes. Si, si.

C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199
C'est vendredi, c'est le Bordel #199

Et c'est tout pour aujourd'hui dans ce Bordel 199e du nom alors avant de nous quitter (les Chiliens dans la cave et moi-même), merci de remercier les auteurs (les Chiliens dans la cave et moi-même) par un partage en bonne et due forme en cliquant sur les petits boutons Facebook ou Twitter avec le hashtag officiel #BordelDuVendredi ou Pinterest ou Google + pour offrir ce bordel à un proche, un loin, un ami ou pas du tout mais si et seulement si vous l'avez apprécié. Sinon, non. Déconnez pas sur ce point là. Sur ce, bon vendredi, bon week-end et à la semaine prochaine sauf si vous voulez poursuivre votre élan jusqu'à vous abonner à ce blog en rescrollant tout en haut et en mettant votre adresse mail au bon endroit sinon ça ne marche pas.

C'est vendredi, c'est le Bordel #199

Quand aux gourmands à qui il resterait une place ou deux, il y'a les articles de la semaine avec les images magiques d'Alvin Langdon-Coburn dans alvin-sans-chipmunks et un article où on n'en branle pas une dans quoi-non-rien et l'hypnotique une-petite-plage-de-bonheur et les couleurs peu académiques de tom-thomson et tous les bordels depuis l'origine du bordel eud' (comme Jean) par ici Le Bordel du Vendredi. En vous saluant bien bas (aye, mes lombaires).

commentaires

natacha 17/04/2014 13:00

Un super article bien long pour distraire ma matinée :)

Yo 03/04/2014 16:01

Pour ma part j'attends depuis plusieurs semaines avec une impatience grandissante le numéro 200, qui ne saura être rien moins que spécial, n'est-ce pas !?!

Claude Prévost 31/03/2014 18:27

Bravo et mille merci, j'avais justement besoin de ça aujourd'hui !

christiane 29/03/2014 10:33

j'ai dû partir à votre recherche, vous n'êtiez pas fidèle au rendez-vous hier soir
à vendredi prochain !

PA Gillet 29/03/2014 11:53

Désolé, problème de diffusion avec OverBlog.

Bailly Sophie 28/03/2014 18:52

je me suis régalée, les filles en maillots sont belles, les chiens top, les gars musclés de" belles bêtes ", mais la brochette de jeunes filles à la coupe de cheveux bien naze années "80" longs frisés comme des poils de cul ! irrésistible !

PA Gillet 29/03/2014 11:54

Nous sommes tous des Kim Wilde en puissance.

jacques 28/03/2014 06:25

Funny !

PA Gillet 29/03/2014 11:53

Cottençon ?

Haut de page