Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est vendredi, c'est le Bordel #214

par PA Gillet 17 Juillet 2014, 23:00 Le Bordel du Vendredi

... (Veuillez nous excuser pour l'interruption momentanée du blog cette semaine due principalement au délicat empaquetage de trois ans d'expositions d'artistes variés et ô combien talentueux de la galerie SHAG qui s'apprête à vaquer ailleurs vers des horizons plus peuplés que Boulogne nord) Mais oui, mais tout à fait, mais absolument, vous avez tout à fait raison de le rappeler car nous sommes vendredi depuis peu et, euh, comment dire, si on regarde un peu autour, c'est quand même sacrément le bordel. Alors aucune loi, aucun juge, aucune juridiction, aucun avion qui s'écrase ne saurait empêcher que ce soit le bordel du vendredi ici aussi, faut pas déconner, faudrait voir à pas prendre les enfants avec ou sans bon Dieu pour des canards sauvages, on va pas se laisser marcher sur les pieds, bordel.  C'est une des raisons pour lesquelles vous allez pouvoir profiter dans un délai oscillant entre court et tout de suite d'un gloubiboulga d'images vues pendant la semaine, remisées par devers moi tout seul (les esclaves sont encore en vacances) et reversées ici accompagnées d'un petit jus de cuisson de mots doux mais pas trop grâce à l'adjonction d'une pincée de piment et de ce délicieux instrument de torture pour éviter que vos enfants n'aillent en enfer si vous avez choisi l'option "Avec bon Dieu" plus haut. C'est votre choix.

C'est vendredi, c'est le Bordel #214

Bordel, que ton nom soit sanctifié. Mais passons vite à cette jarre d'inspiration Étoile Noire pour vos cookies ding l'heure, au quatrième top, il sera 15h50, ce perroquet Pythonesque à Londre et Eddie Murphy qui déjeune très simplement d'un steak frites sur des toits européens non définis.

C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214

Mais je sens que vous avez encore une petite faim alors on en rajoute un peu pour tout le monde, le tout accompagné d'une splendide fourchette en bronze provenant d'Iran aux alentours de 3239 à 2939 avant John Cleese, soit à peu près 1300 à 1000 avant Jesus Christ. Autant avoir les bons repères.

C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214

Iran quand tu nous tiens, pourquoi ne pas aller se balader dans la villa Kouhsar à Kordan, donc en Iran, donc, hein ? Ben pourquoi pas et d'ailleurs c'est parti. Suivez le guide. Ah non, il est parti aussi. Et puis je vous rajoute un banc d'anchois parce que c'est vous, parce que c'est moi et qu'ici c'est mon blog et je fais ce que je veux dedans. Tines, là, par exemple, j'ai envie d'écrire "Melon" et ben hop, "Melon". C'est magique un blog. Tiens, je vous rajoute une jolie maman et ses adorables petits nenfants pour la peine. 

C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214

Passons aux damoiseaux dont certains ne sont pas fait du bois dont on f.. enfin bref, c'est vous qui voyez et d'ailleurs, voyez plutôt. Et puis si ça ne vous va pas, gérez ça avec le monsieur plus bas.

C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214

Sur ce, j'ai bien envie de vous parler de Noel Cruz, comme Noël Noël dans la Famille Duraton et Cruz Castillo dans Santa Barbara. Noel est un artiste philippin qui repeint les figurines ratées de stars pour les rendre vraiment stars et pour ça, Noel, au nom de tous les lecteurs et de toutes les lectrices du Bordel, nous te remercions chaleureusement, Noel. Non franchement, merci. Mais poursuivons. 

C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214

Tiens, saupoudrons ce bordel de quelques danseuses burlesques noires, ce qui n'était pas souvent mais comme c'était de temps en temps, normal que ça revienne par la bande dans un bordel.

C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214

Rien que pour attiser ma libido avant les prémices des premiers émois de l'été quand la soie tendue par le dés... pardon, alors un peu de Kaprisky, de Bryanna (hop, va) Holly, de Frico Puhlmann dans Harpers Bazaar de mars 82 oui messieurs dames, un groupe inconnu nu, une Lindsay Lohan d'il y a fort, fort longtemps (ou alors elle est très, très maquillée) et puis enfin Nina Kraviz qui n'a rien à voir avec Felix Gray, étonnamment.

C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214

Non et puis franchement, si ça ne vous plaît pas, un, ne venez pas ici le vendredi, c'est limite du masochisme et sinon, voyez yo ! avec yo ! mon pote yo ! plus bas. Yo !

C'est vendredi, c'est le Bordel #214

Ah mais oui mais j'allais oublier les gifs de la semaine. Bon, cet oubli n'aurait pas forcément été primordial pour la qualité de votre été mais tant qu'à les avoir pas loin sous la main, autant les avoir pas loin sous d'autres mains.

C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214

Vite un peu d'art avec pour débuter le délicieux Franz von Stuck et son portrait chaleureux, amical mais constipé de Ludwig von Beethoven, une peu de Gustaf Fjaestad (1868-1948) avec "Winter landscape" et René Magritte qui prédit "L'Avenir". Non, pas le journal charentais relatant tout de Ruffec à Courcôme et de Verteuil à Cognac, le truc incertain, improbable et ambigu devant nous).

C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214

Un très beau portrait de Matisse à Saint-Paul de Vence en 1949 par Robert Capa, un dessin très réussi de Monica Lee et un nu de Mœbius, enfin, pas lui mais un nu de lui, non, pas lui, de lui de elle. Enfin voyez.

C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214

Et enfin, c'est de circonstance vu le temps estival, une superbe série photographique de 1997 de Francis Alys au titre plus qu'évocateur : "Sometimes Making Something Leads to Nothing". Et franchement, c'est pas faux. Sauf pour le cas de la galerie SHAG qui ferme à Boulogne pour renaître ailleurs d'ici peu. So long Boulbi.

C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214

... Mais que me dit-on à l'oreillette ? Ah ben rien, c'est vrai, mes esclaves sont en vacances. Ce ne sont que des voix qui crient dans ma tête telles celles de Jeanne qui bouta du Britton en balade. Il n'empêche qu'il est absolument l'heure des célèbres Messages à Caractères Informatifs qui sont là. Enfin pas exactement là où est marqué là, un peu plus bas que ce là là.

C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214
C'est vendredi, c'est le Bordel #214

Et c'est tout pour aujourd'hui et pour un bon bout de temps car ce blog va se mettre en mode pause pour se régénérer un peu loin de tout ce bordel. Alors n'oubliez pas de partager ce dernier bordel avec vos amis, vos ennemis, les gens dont vous ne pensez rien ou ceux dont vous pensez le plus grand bien en likant à super méga donf' avec le bouton ci-dessous, en twittant ce bordel sur toute la twittosphère (avec le hashtag #BordelDuVendredi siouplait), de Linkediner ce bordel tout comme vous pouvez aussi le Google+er, le Pinterester et last but not least, vous pouvez soutenir financièrement le Bordel sur la cagnotte Leetchi ici leetchi.com/c/solidarite-au-bordel-du-vendredi (déjà 127 € la semaine dernière, merciiiiiiiiii). Mais ne faites tout ceci que si et seulement si vous avez apprécié ce bordel. Sinon, ce serait gâcher et Guy Roux serait pas bien content de vous. Bon vendredi, bon week-end, bonnes vacances et à la prochaine.

C'est vendredi, c'est le Bordel #214

commentaires

Haut de page