Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est vendredi, c'est le Bordel #216

par PA Gillet 4 Septembre 2014, 23:00 Le Bordel du Vendredi

... Cartable ok, trousse ok, école ok, c'est bon, tous les moufflards sont à l'école, vous pouvez enfin vous rendre tranquillement au bordel, l'âme sereine. Car le bordel est bien là et pas qu'un peu mon bisaïeul. De Valérie Trierweiler qui tire sur l'ambulance contre un joli chèque à Albert de Monaco qui défie François Hollande au Ice Bucket Challenge, de Bernard-Henri Levy qui annonce que le Parti Socialiste est mort à Poutine qui rappelle, comme ça, que la Russie est une puissance nucléaire, il est évident que le bordel a lui aussi fait sa rentrée au niveau mondial. Pas de répit pour le bordel. Bordel shoot again. Alors pour bien commencer la rentrée, je me permets de vous offrir des bonbons car d'une, ça me fait plaisir, de deux, les fleurs, tout le monde le sait, c'est périssable, de trois, les bonbons, c'est vachement bon et de quatre, avec un tel slogan, impossible de résister à l'idée de les partager.

C'est vendredi, c'est le Bordel #216

Si vous n'êtes pas trop sucrerie, la vision de cet ensemble clavier-souris-usb-boucles d'oreille saura certainement aiguiser l'appétit de grand carnassier caché derrière cette rangée de magnifiques dents que vous arborez. Oui, je vous vois. Tous et toutes. C'est une des particularités du bordel. Et je peux vous dire que c'est parfois olé olé. Mais c'est comme ça ici, que voulez-vous. C'est le bordel.

C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216

Ces quelques images ci-dessous permettent d'infirmer l'adage idiot " Plus on est de fous, moins y'a de riz" et tend à prouver que "Plus on est fous, plus on rit quand on est (aha) joyeux et créatif". C'est en mélangeant différentes variétés de riz (Kodaimai et Tsugaru, de Londres) que les fermiers du cru ont pu façonner ces véritables œuvres d'art et non, franchement, bravo à eux. D'un autre côté, je ne vais pas dire bravo à de parfaits inconnus qui n'ont rien fait de leurs dix doigts.

C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216

Passons dès à présent à ces excellents gifs comico-anti-militaristes, absurdes et hautement improbables de Christoph Niemann issus de sa sa série "War by extracurricular means".

C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216

Gasp, qu'il est magnifique ce bureau modèle 6200 de 1952 par Greta Magnusson-Grossman, cette Oba-Q Lamp de 1972 par Shiro Kuramata et sinon, si ça vous tente de vous mettre des molécules autour du cou, sachez que c'est désormais possible en 2014. En cherchant sur le net. Quant à la suite de ce bordel, merci de consulter la carte ci-dessous : suivez la route de la grosse veine bleue, passez sous le pont du frein et rendez-vous sur scrotum boulevard.

C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216

Après une si belle carte, il était naturel de saluer la mémoire de Richard. Oui, mesdames et messieurs, nous sommes tous et toutes un peu, quelque part, orphelins de Richard Butt. Le seule et l'unique. Dick, pour les intimes. Sache-le, cher Dick Butt, devant l'éternité, tu vas nous manquer. Mais enchainons avec un chinchilla au chaud juste là et une meule qui bêle. Ne cherchez pas de contrepèterie, il n'y en a pas forcément. Quel esprit tordu vous avez.

C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216

Où va ce bordel ? Telle est la question, merci de l'avoir posée juste là entre le Stormtrooper et la Princesse Léïa et là, soudainemement, j'ai envie de crier "Ya, ya, babouche qu'à babouche qu'à Yaya", même si la signification profonde de cette phrase reste à déterminer. Surtout le "Qu'à Yaya" qui pose beaucoup de questions. Qui est Yaya ? Et pourquoi seulement des babouche pour Yaya alors que c'est vachement confortable les babouches et que tout le monde devrait y avoir droit ? Question de principe. Non mais. Et puis si ça ne vous plaît pas, voyez avec le gars plus bas.

C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216

Passons à quelques gifs de qualité avec notamment une belle rentrée aux vestiaires de David Ginola sous les bravis et les hourras de la foule en délire, parmi d'autres choses à picorer de ça de là tranquillou laïtou.

C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216

Sur ce, passons à quelques damoiseaux plus ou moins rockn'roll ou dénudés, c'est selon. Et party on surtout, hein.

C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216

Un Bordel sans demoiselles ne saurait être et comme celui-ci est déjà, il ne peut ne pas être et être à la fois et c'est philosophiquement compliqué tout ça alors laissons en l'état.

C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216

Et puis si ça ne vous plaît toujours pas, voyez donc plus bas.

C'est vendredi, c'est le Bordel #216

Vite, de l'art avec cette très belle série "A day at the beach" par Christian Chaize. Ne riez pas, je connais un Jean-Jacques Tabouret très sympa.

C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216

Ajoutons un portrait très réussi de Charles Bukowski par Christian Klute, disponible ici fineartamerica.com/charles-bukowski-christian-klute

C'est vendredi, c'est le Bordel #216

Et à tour de rôle, Franz Erhard Walther en profondeur, Pol Bury qui gigote encore et un peu, trois fois rien, de Richard Deacon avec "Congregate. C'est pas donné à tout le monde, faut avoir un bon salon.

C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216

Mais vous avez tout à fait raison. il est exactement l'heure des célèbres Messages à Caractères Informatifs gorgés de soleil, ravigorés, prêts à exploser tel le chemisier trop étroit de la plantu... enfin, ils sont là, ils vous attendent, ils s'offrent à vous pas plus tard que là, maintenant, oh oui prends-moi, tout de suite.

C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216
C'est vendredi, c'est le Bordel #216

Et c'est tout pour aujourd'hui, sauf si vous avez envie de partager ce bordel avec des gens autour de vous. Ou même plus loin, par là-bas, non encore plus loin, oui, là. Pour leur offrir, rien de plus simple : il suffit de le partager avec les gros boutons ronds tout en bas de la page pour faire des statuts qui tuent sur Facebook, des tweets avec des hashtags de la mort comme #BordelDuVendredi, vous pouvez aussi le partager sur Pinterest et Google +, vous pouvez laisser des commentaires et depuis peu, vous pouvez même vous payer le Bordel. Oui tel un vulgaire homme politique de seconde zone. Mais le grand avantage, c'est que c'est vous qui fixez le prix pour le bordel que vous venez de lire ici leetchi.com/bordel-du-vendredi. Ou sinon, autre option, vous pouvez me consulter pour tous travaux de communication, menuiserie, bœuf au lait de coco ou m'envoyer un brief sur pagman@free.fr. Mais les deux, c'est mieux. Sur ce, bon vendredi, bon week-end et à la semaine prochaine.

C'est vendredi, c'est le Bordel #216

Si vous n'êtes pas encore abonné(e) à ce blog, vous pouvez le faire tout en haut mais en attendant, vous avez loupé une orgasmsme publicitaire lundi twingorgasmic-chill, une histoire de bubull mardi et-mon-bull-tu-l-aimes-mon-bull, une plasticienne audacieuse mercredi plaster-master, un photographe en hauteur jeudi google-mad et sinon, y'a tous les Bordels du Vendredi depuis l'origine des temps du bordel, ce qui nous remonte pas loin du protozoaire et c'est par ici le bordel du vendredi et la, creusez plus, ça sert à rien, c'est fini.

commentaires

Haut de page