Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est vendredi, c'est le Bordel #229

par PA Gillet 5 Décembre 2014, 00:00 Le Bordel du Vendredi

... À nouveau, dans un éternel mouvement de va-et-vient tel John Holmes au mieux de sa forme dans, non, recommençons. À nouveau, tel le ressac incessant du désir qui, non, ça va pas non plus. À nouveau sonnent les douze coups de minuit (c'est mieux) et jeudi se dissipe, s'efface pour laisser place à vendredi et si le vendredi, c'est au choix poisson frit, sodomie ou raviolis (mais de grâce, pas les trois en même temps), vendredi, c'est aussi le jour du bordel ici et on ne va pas tourner autour du pot 107 ans en attendant que la cruche aille à l'eau sans rouler mousse, faisons simple, installez-vous bien au chaud sous la couette, ça va être sacrément le bordel avec une sélection d'images vues dans la semaine, remisées par devers moi et reversées ici car chez le voisin, il ferait une drôle de tête.

C'est vendredi, c'est le Bordel #229

Nous sommes en décembre, les cadeaux, les fêtes, le boudin blanc, la salade d'endives et tout ça alors j'ai demandé à Snoop Père Noël quelques recommandations judicieuses pour changer des cadeaux ordinaires. Comme ces magnifiques boules pour que votre sapin devienne chanceux, ce somptueux costume pour apprécier vos cadeaux au coin du feu (c'est encore autorisé, profitez), cette corne spécialement dédicacée aux vikings qui liraient ce blog (Oui, Olaaf, c'est dispo ici strictlymancave/drinking-horn), un mug NSFW et un petit truc amusant plop pour plop passer plop le temps. Et plop.

C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229

Ajoutons une clé USB de toute beauté, une guitare qu'Ace Frehley n'aurait pas renié, une montre de défense galactique qui donne l'heure en sus, un porte-churros pour les petits creux car je fais ce que je veux ici, c'est mon blog, une baignoire qui, tel Rodrigue, a du cœur et de quoi porter tous vos paquets cadeaux et peut-être même la baignoire sans vous couper les doigts, ce qui, vous en conviendrez est une bonne chose car imaginez qu'ensuite vous ayez l'oreille qui vous démange d'un coup, eh ben c'est beaucoup plus difficile avec le coude.

C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229

Arrêtons-nous, stop, pas bouger, la papatte, sur cette sublime sculpture de 17 mètres de haut de Marco Cochrane au festival Burning Man. Une sculpture issue de sa série "Truth is Beauty" et c'est vrai que, vue comme ça, la vérité est belle.

C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229

Je suis tombé sur plusieurs séries de photos du film Les Pétroleuses et ceux ou celles qui suivent ce blog savent qu'il m'est impossible de résister à Claudia Cardinale, j'y peux rien, c'est comme ça. Mais amateurs et amatrices de brunes et de blondes devraient être rassasié(e)s par ces deux bombes atomiques en plein western, ce qui est assez anachronique, vous en conviendrez sachant que Oppenheimer, la Bombe A, Nagasaki et Hiroshima, enfin bon, bref, voilà.

C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229

Glups.

C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229

Rhaaa.

C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229

Ouh la la.

C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229

Enfin bref, de sacrées enjoleuses ces pétroleuses mais c'est somme toute assez logique dans un bordel.

C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229

Pour passer à la suite de ce bordel, merci d'emprunter ce tunnel tout sombre qui sent pas très bon et qui mènera là où ça vous mènera.

C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229

Dans la suite de ce bordel, des gros nichons nippons, une solution rafraîchissante, une image édifiante, une parution excellente et une illustration assez illustrationnante d'un bon gros paquet de vinyles par Emma Dobson que je ne connais pas personnellement mais que je trouve très réussie (l'illustration, pas Emma). 

C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229

Faisons un petit coucou en passant à Romy et Alain chez Alexandre de Paris, à ne pas confondre avec, mais c'est un exemple comme un autre, Alexandre de Chevilly-la-Rue, Alexandre de Chilly-Mazarin ou Alexandre de Llanfairpwllgwyngyllgogerychwyrndrobwlllantysiliogogogoch au Pays de Galles.

 

C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229

Ajoutons un paravent qui paravente que dalle mais qui est fort joli alors il se retrouve ici.

C'est vendredi, c'est le Bordel #229

Quelques damoiselles de la semaine et ce serait dommage de gâcher, voyez, alors dites bonjour à Elsa Hosk sur son lit, Ann Margret et son délicieux genou (ça va, y'a pas que celui de Claire) photographiés par Virgil Apger en 1960, Joan Collins à la plage (ça va, y'a pas que Martine), un regard enchanteur, Margareth Nolan dans Goldfinger et puis un joli cœur. Enfin deux, hein. Non, pas un. Deux. Hein ? Non, rien.

C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229

... Et là, j'ai de splendides damoisea... ah non. Error system.

C'est vendredi, c'est le Bordel #229

Aaah si, rassurez-vous mesdames (et messieurs), les damoiseaux sont présents avec notamment un Johnny Depp qui fait des toasts avec un fer à repasser et à part au Bordel, je vois pas où vous pouvez trouver ça. Et puis un beau barbu qui m'est inconnu et un Charlie Hunnam pour ces messieurs et ces dames. 

C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229

Et puis si ça vous plaît pas, voyez ci-dessous avec la terrible Yeur. Oui, quoi ? Ma lapine domestique s'appelle Yeur. C'est ma lapinou Yeur et c'est de saison pour la sortir.

C'est vendredi, c'est le Bordel #229

Hahem, vite passons à de l'art de qualité avec "Brooding Skies" du talentueux Robert Thegerström en 1894, quelques "Iris et pensées" d'Edouard Vuillard et de magnifiques détails du "Portrait d'un jeune homme par Angelo di Cosimo dit Le Bronzino, aux alentours de 1530.

C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229

Un magnifique auto-portrait de Bernard Buffet en 1952, un autre de Félix Vallotton en 1890 et un poteau, pas un ami, un vrai poteau par Shan Hur "Broken Pillar", 2012.

C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229

Saupoudrons d'un chouya de Francis Picabia "Dances à la source" de 1912, d'une pincée de Jean-Paul Riopelle "Nios" (1959) et clôturons cette partie artistique avec le gazon de Kristian Nygård à la Noplace Gallery à Oslo en République Centrafricaine du Congo Suisse.

C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229

Car il est l'heure désormais de passer aux célèbres Messages à Caractères Informatifs de la semaine qui vous attendent en nombre, le nombre de mon nombre, le nombre de ma main, de mon chien et non Jeff, t'es pas tout seul et tout ça.

C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229
C'est vendredi, c'est le Bordel #229

Et c'est tout pour aujourd'hui mais c'est déjà pas mal, ami(e)s du Bordel alors pour remercier le tenancier, merci de partager ce Bordel eud' partout dans la netosphère avec les boutons qui ne sont plus en bas mais tdans le bandeau noir tout en haut de cet article, une petite nouveauté d'Overblog de la semaine. Mais ne faites ceci que si et seulement si vous avez apprécié ce bordel sauf si vous avez l'imprimé rose n°1755, auquel cas, vous pouvez quand même. Bon vendredi, bon week-end et à la semaine prochaine.

C'est vendredi, c'est le Bordel #229

Pour les non-abonnés, vous pouvez toujours y remédier en haut de ce blog en laissant juste votre adresse mail ou suivre ce blog sur Facebook ici facebook.com/apreslapub mais sinon, les articles de la semaine sur Après La Pub sont ici comme le grand retour du terrible sherif Shark Ozzie face à bruno Mayor et Robert Van Weddington samedi dans mon-nom-est-bismuth et même dimanche aussi dans 3-hommes-pour-un-coup-fin, l'article de lundi à partager sans modération si vous avez des amis qataris, en mairie ou dans l'immobilier 6-degres-de-separation et celui de mardi avec miroir-miroir et celui de mercredi avec haacht-zer-gut et celui de jeudi avec vert-verre et là, c'est pas tout mais c'est l'heure de nous dire au revoir alors au revoir.

commentaires

Gentil 2 07/12/2014 18:58

Très grand cru hebdomadaire!!!

Jules 05/12/2014 12:27

Bon! Alors pour les petits enfant on peut y aller

Sinon on voit bien que c'est en UK que ça se passe, c'est pas en france ("f" Mini s'sul) qu'on aurait des députés sot Arabe)

C'est moche!!

Veronini 05/12/2014 10:48

Merveilleux bordel que ce bordel là !!!! xxx

semaille 05/12/2014 00:41

Je te vois bien dans le costume du début !

Haut de page