Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est vendredi, c'est le bordel pour Charlie.

par PA Gillet 9 Janvier 2015, 00:00 Le Bordel du Vendredi

C'est un bordel un peu spécial aujourd'hui, comme l'est, malheureusement, l'actualité. Pas vraiment le cœur à faire un bordel classique youpi tralala, j'espère que vous m'en excuserez. Mais comme la liberté d'expression, le bordel ne doit pas s'arrêter pour autant et poursuivre coûte que coûte, malgré l'émotion, le dégoût, la peine. Mais surtout pas la haine. Quoi de mieux alors que de répondre à la barbarie par la plume, celle que l'on tente de faire taire. La mienne n'étant pas assez affutée et bien trop émue, je me suis permis d'emprunter celle d'une sommité, Monsieur Gotlib qui ne m'en voudra certainement pas et qui me semblait tout indiquée pour l'occasion qui fait le larron alors que l'habit fait plutôt le moine sauf dans le cas où le dit habit est un costume Monsieur de Fursac, auquel cas on peut dire que l'habit fait l'homme. Marcel, c'est à toi (et dire que ces planches ont 40 ans...)

C'est vendredi, c'est le bordel pour Charlie.
C'est vendredi, c'est le bordel pour Charlie.
C'est vendredi, c'est le bordel pour Charlie.
C'est vendredi, c'est le bordel pour Charlie.
C'est vendredi, c'est le bordel pour Charlie.
C'est vendredi, c'est le bordel pour Charlie.
C'est vendredi, c'est le bordel pour Charlie.
C'est vendredi, c'est le bordel pour Charlie.
C'est vendredi, c'est le bordel pour Charlie.
C'est vendredi, c'est le bordel pour Charlie.
C'est vendredi, c'est le bordel pour Charlie.
C'est vendredi, c'est le bordel pour Charlie.

À Charlie, à ceux qui les protégaient, aux écolières nigérianes, aux otages décapités et aux victimes de Mohamed Merah. Et des croisades aux conquistadors, de la Saint-Barthélémy à Sabra et Chatila, de l'ex-Yougoslavie au Nigeria, à tous ceux et celles tués depuis des milliers d'années au nom d'une foi, d'un Dieu, quel qu'il soit, qui ne mérite pas ça lui non plus.

 

Retrouvez tous les Bordels du Vendredi classiques depuis 6 ans  ici : le bordel du vendredi

commentaires

system failed 25/01/2015 21:54

"À Charlie, à ceux qui les protégaient, aux écolières nigérianes, aux otages décapités et aux victimes de Mohamed Merah. Et des croisades aux conquistadors, de la Saint-Barthélémy à Sabra et Chatila, de l'ex-Yougoslavie au Nigeria, à tous ceux et celles tués depuis des milliers d'années au nom d'une foi, d'un Dieu, quel qu'il soit, qui ne mérite pas ça lui non plus." c'est joli.

Claudja 18/01/2015 11:21

Excellentissime !

Gas 11/01/2015 14:49

Excellent!

zousch 10/01/2015 21:09

Cette page ! Mais cette page ! Que de souvenirs !! Merci P.A. tu as tapé juste...Bravo Gotlib..quoi meeeeerde ! ;)

Mano 10/01/2015 02:31

Et elles n'ont pas pris une ride (ces planches) Merci !

Franceca 09/01/2015 12:39

Le bordel, ça vient surtout des religions... toutes estiment avoir "god in their side" pour pratiquer les pires folies meurtrières envers qui ne pensent pas comme elles.
Quand on est athée comme moi, on les a toutes sur le dos et ça craint car... aucun dieu à ses côtés !
Je pense douloureusement à tous mes joyeux rigolos qui ne peuvent même plus rigoler et comme disait Val avant-hier en chialant carrément, j'aimerais avoir la foi pour espérer les revoir quelque part et leur dire combien je les aimais...

Bruno (alias Charlie) 09/01/2015 10:49

Perso j'ai eu Dieu au fil l'autre soir pour les vœux, la bonne année, prendre des nouvelles des enfants et ce genre de banalités conviviales, et il m'a redit qu'il n'avait absolument pas demandé qu'on fasse ça pour lui, que les humains s'aimaient, se respectent, s'entraidaient, partageaient la soupe ou le couscous, parfois se chamaillaient parce qu'ils n'étaient pas d'accord pour dire que l'amour n'est pas une question de sexe, mais que globalement ça lui allait comme ça…
J'ai aussi eu un message de Cavanna qui disait que Daumier et Choron se réjouissaient. On est content pour eux, nous on fait un peu la gueule…

Charlie 09/01/2015 09:54

"....il est grand le mystère de la F.."

Haut de page