Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Désaccords mineurs

par PA Gillet 27 Janvier 2015, 17:57 Poésie et Cie

J’ai beau me regarder en face,

ou pas.

Je ne crois pas en moi et plus

en toi.

Mon émoi de toi, de toi

à moi,

ne tient plus les heures ni

les mois.

 

Même tes baisers sont fades,

déprimants,

je ne suis plus l’homme

ni l’amant.

 

Mais c’est pas grave et dors encore.

On fera l’amour quand on sera mort.

Leo Gestel "Nu couché de dos", gouache et pastel. 1911

Leo Gestel "Nu couché de dos", gouache et pastel. 1911

Le rideau de nos jours, de nos nuits,

tombe une dernière fois, évanoui,

ta peau n’a plus le sel de l’envie,

tout juste l’arôme de l’ennui.

 

Nos corps à corps à corps perdus,

à jamais,

d’accord, d’accord, l’accord était

imparfait.

 

Mais c’est pas grave et dors encore.

On fera l’amour quand on sera mort.

 

 J’en ai marre de dormir sur la béquille,

des films de boules et de ma quille.

 

Mais c’est pas grave et dors encore.

On fera l’amour quand on sera mort.

 

 Aux étreintes feintes, désordonnées,

je préfère le plaisir à cinq unités.

 

Mais c’est pas grave et dors encore.

On fera l’amour quand on sera mort.

commentaires

pierre bocquillon 28/01/2015 10:21

Salut PA

C'est toi qui a écrit ce texte....?????

Pierre

PA Gillet 28/01/2015 10:36

Toutafé... mais il n'est en rien autobiographique :)

Haut de page