Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est vendredi, c'est le Bordel #239

par PA Gillet 27 Février 2015, 00:00 Le Bordel du Vendredi

... Mais tout à fait et vous faites bien de me le rappeler, oui, nous sommes vendredi, c'est fou comme le temps passe vite, O tempora, o mores et tout ça. Nonobstant ces quelques considérations absolument tout à fait pas intéressantes, il est amusant de noter que nous sommes donc vendredi et que généralement, c'est un peu le jour où on fait péter le bordel eud' par ici. Notez malgré tout qu'en matière de bordel, ça pête aussi partout ailleurs, de la Syrie en 24567e semaine à la Libye, des trottoirs de Manille de Paris ou d'Alger pour apprendre à marcher, être né qu... ah non, de l'Ukraine au Yemen, de l'Irak au Kazakhstan et de la Grèce à Bruxelles. Bref, on n'est pas sortis de l'auberge alors autant se détendre avec un petit bordel du cru sans Duluc qui s'est fait porter pâle (déception) mais avec plein d'images (joie) vues cette semaine, remisées par devers moi et reversées ici pour votre plaisir et ce, même si vous êtes masochiste, dans ce grand bordel du vendredi qui commence par une question essentielle à la vie : "Comment faire un cupcake qui a de la gueule ?" Déjà, 1. Le glaçage. C'est important le glaçage. Combien de fois a-t-on vu, hein, à quel point c'est délicat et précis (pour ma part, une fois : j'ai vu récemment un glaçage bleu de toute beauté) un beau glaçage ? Ensuite, s'armer de patience et des éléments requis tels emporte-pièces, poche à douille et trucs bidules colorés avec différentes textures pour faire des zigouigouis très jolis. Et vous avez un sublime cupcake. C'est pas compliqué la vie, bordel.

C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239

Poursuivons avec ce sweet anatomique fort sympathique et la wigolade de la semaine sur le grand monde du net qu'a que ça à foutre avec le baiser de ce qu'il reste de John Travolta à Scarlett Johansson qui a beaucoup trop écouté Desireless ces dernières semaines et bam, c'est le drame : balai-brosse.

C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239

J'ai quelques gifs de fort bonne qualité à partager sans chichis entre amis alors comme nous sommes entre connaissances, je me permets de vous les rajouter, c'est pour moi, ça me fait plaisir et c'est déjà ça de gagné que les Burgondes n'auront pas. Ou les Huns, hein.

C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239

Déconnez pas avec les chats japonais près des bancs publics (bancs publics, bancs publics) si vous allez vers Kyoto. Contrairement à leurs congénères français, ils ne sont pas du tout de gros branleurs. La carpe Koï (de la variété Kohaku, l'une des variétés issue de la sous-espèces des Cyprinus Carpio Carpio si vous voulez tout savoir) pourrait en témoigner si elle n'était pas actuellement machouillée à mort et donc, de fait, décédée.Et puis, ça parle pas les carpes, c'est bien connu.

C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239

Et pendant, ce temps-là...

C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239

Une envie, un délice ? Vite, une donzelle comme on n'en fait plus avec la splendide Sherilyn Fenn qui n'a qu'un seul défaut : on se demande toujours si ça s'écrit Sherylinn, Sherilyn, Sherylin mais en fait, c'est Sherilyn mais en fait, on s'en fout. Et puis une Claudia, rhaaa et Rosina Revelle dans Frou Frou et merci mademoiselle pour cet envoi aux couleurs d'Après La Pub, c'est fort charitable à vous. N'hésitez pas, ça me fait toujours plaisir.

C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239

Quand à ces messieurs, ils ne sont pas loin avec des bogosses en intro, du Pirlo en plat du jour avec une sauce Spock, McCoy et Kirk en et Sidney Bechet au croisement de la rue Sidney Bechet et Louis Armstrong en digestif. Et c'est en 58. Pour le dessert, je vous rajoute un aspirateur Vampyr de 1924 car je fais un peu ce que je veux ici vu que c'est mon blog, un œil ni d'une tombe ni torve, un espace d'expression personnelle un peu comme la semaine dernière, deux cactus à la cool et puis si ça ne vous plaît pas, voyez avec le mec dans le tube plus bas.

C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239

Vite, de l'art pour s'égayer les pupilles avec Frank Stella et son magnifique "Labyrinthe" de 1960, Gerard Richter et son non moins éblouissant "Carmine" de 1994 et Guy Vandenbranden avec sa "Composition" de 1961 qui se tient comme il faut et même que c'est de l'huile sur toile, une toile de fort bonne qualité d'ailleurs, n'oublions pas de le préciser.

C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239

Un bon p'tit Kazuko Miyamoto des familles avec "Installation view" de 1974, "Les amoureux et Lautrec" par Joseph Lorusso qui n'a pas de lien de parenté avec la flamboyante chanteuse à l'heure actuelle de mes connaissances mais je peux me renseigner éventuellement, et une sublime "Rue enneigée" de Maurice de Vlaminck et on est comment là, Tintin ? Hein ? On est bien.

C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239

On est bien, on est bien mais faudrait voir à pas s'attarder non plus car ça pousse derrière et les célèbres Messages à Caractères Informatifs (ou pas) attendent. Ils piafferaient bien d'impatience s'ils avaient des cordes vocales dans une bouche suivie d'un bec mais non, c'est pas des pioupious avec des ailes et un plumage, ce sont juste des messages à caractères informatifs (ou pas).

C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239
C'est vendredi, c'est le Bordel #239

Et c'est tout pour aujourd'hui dans ce Bordel n°239 mais comme à votre habitude, n'oubliez pas de le partager avec vos amis en utilisant les ingénieux boutons Facebook, Twitter, Pinterest, Google+ en haut de cette page et par tous les autres biais que vous souhaitez utiliser (tubes pneumatiques, sémaphores et pigeons-voyageurs acceptés). Mais ne faites ceci que si et seulement si vous l'avez apprécié. Sinon, barrez-vous, cons de mimes, hasta la vista baby et bonne fête des morts messieurs dames. Sur ce, bon vendredi, bon week-end et à la semaine prochaine. Sauf si, dans un grand coup de folie vous décidez de vous abonner à ce blog et là aussi, c'est possible. Non pas ici où j'écris "ici", un peu plus haut à droite sur ce blog. 

C'est vendredi, c'est le Bordel #239

Pour ce qui est des articles de la semaine vu que j'en vois quelques uns qui ne sont pas abonnés, vous pouvez vous rattraper en lisant l'article de lundi avec le travail hallucinant sur la réhabilitation de la Villa Cavrois, chef-d'œuvre désormais plus en péril de Robert Mallet-Stevens dans le Ch'nord ici sur architextures.html, celui de mardi avec un César et des Rosalies ici ave-cesar-biojo, celui de mercredi avec du miel qui, rappelons-le est aussi la couleur des yeux de Son Altesse Sérénissime Malko Linge, et même celui de jeudi, c'est dingue, un truc de fou ici, avec un peu de poésie d'un p'tit jeune qui n'en veut c-est-jeudi-c-est-poesie.html,. Et pour ce qui est de l'ensemble des bordels du vendredi depuis l'origine de l'humanité c'est vous dire, c'est par ici le bordel du vendredi. Alors que là, vous pouvez y aller mais je vous préviens, il n'y a rien, c'est la fin de cet article.

commentaires

jo momo 27/02/2015 14:12

Loved your friday blog.Seeing those beautiful b&w pictures, i was thinking of billy cristal and sophia loren.,..thanks for the memory...
. made a try out website for a friend of mine,il a un epicerie et fait des plats cuisinee formidable, je lui sugerais quil cree un produit comme chipa chup, son petit nom est chonchon.My point de vue merchandising his product is not very appriciated even as i explained it is a set up, having extrapolated the idea..
a case of ni bourgondes,ni hun or .. is it just not funny.?Tell you what, how about the idea : you jane, me tarzan
you GP, me the product, like george Klooney and nespresso ?

PA Gillet 27/02/2015 17:06

Sorry, i cannot be Tarzan, i'm Cheetah.

PA Gillet 27/02/2015 17:05

Idem

The Dude 27/02/2015 16:36

@ jo momo: waouh, j'en veux aussi!!

Haut de page