Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est vendredi, c'est le Bordel #248

par PA Gillet 30 Avril 2015, 23:00 Le Bordel du Vendredi

... Mais oui, mais tout à fait, mais absolument mais bien sûr, nous sommes, et quand je dis nous, c'est principalement vous toutes et tous ici et là et moi, nous sommes donc, autant que nous sommes, nous sommes bien, oh oui Tintin, nous sommes bien vendredi, je vais y arriver, bordel. Oui, nous sommes vendredi et que ce vendredi est salutaire, bon, comme tous les vendredis, certes mais celui-ci un peu plus que le précédent et un peu moins que le suivant. C'est vendredi (là, c'est confirmé) alors pourquoi ne serait-ce pas, hein, je vous le demande, un petit peu le bordel ici vu que partout ailleurs on ne s'en prive pas ? Alors, on va pas se gêner non plus. C'est pourquoi on y va. Là. Maintenant avec un peu de douceur car faudrait voir à pas se claquer d'entrée avec cette tablette de chocolat olé olé et pas ola ola comme on s'y attendait.

C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248

Quelque soit l'heure à laquelle vous lisez ce bordel, un bon café saura vous accompagner avec cette invention ultime, inestimable, indispensable : la tasse qui ne bave plus. Magnifique. J'en suis tout ému. Mais poursuivons avec un banc pas sec/sec de toute beauté, un matelas pour galipettes encore plus chouettes sur la banquette, un marque page et ligne en sus, ce qui ne gâche rien et de quoi se friper jusqu'à devenir un sharpei avec ce lecteur de bain MacGyverien comme pas deux.

C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248

Une image vaut parfois cent mots, passez donc celle-ci à vos enfants, ados, qui croient boire du bon avec les Ice-Teas et autres saloperies. Et sinon, un guide rapide et compréhensif de photographie, un intérieur vomi de cocktail curaçao, un lapin membré et si vous voulez bien prendre l'escalator pour passer à la suite, ce serait fort sympathique de votre part car on n'a pas que ça à foutre non plus.

C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248

Allez, follow the Rainbow Road par ici et par là, messieurs dames, s'il vous plaît.

C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248

Poursuivons par une superbe Mustang GT Fastback de 1965, ce sublime fauteuil milanais des années 30 par Giuseppe Pagano, huons cette Gene Simmons complètement ratée, saluons cet Elvis Simmonsisé à souhait, Elvis qui, soit dit en passant s'est quand même cuqué Godzilla et c'est pas donné à tout le monde alors respect et pour la bonne bouche, je vous ajoute un Alabrahamadin LincolnSane de qualité.

C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248

Un cygne divin ? Oui, avec quelques cornichons et une baguette, une machine à faire un truc mais quoi, la question restera en suspens tel un déodorant d'intérieur, un peu de scratch à la plage et une bouchée à la viande géante dans un gymnase nippon, ce qui est absolument normal au bordel, rassurez-vous si vous arrivez ici pour la première fois.

C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248

Un calin canin, une baballe à son pépère pas touche pas touche, un chat spatial spécial et puis si ça ne vous plaît pas, voyez donc un peu plus bas.

C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248

Ajoutons des Ramones en plein blitzkrieg, une utilisation erronnée d'un trampoline (enfin, on ne fait pas de trampoline dans un appartement), une Gene Kelly de gala (pas le journal), un ukulélé par là, quelques jongles habiles, un baiser stérilisé et puis si ça ne vous plaît pas, non, argh, lâchez-moi damnée Femme de 50 pieds, je ne cèderai pas à vos avances salaces, non, pan pan, argh, non !

C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248

Sans transition ou si peu, passons à Ava à vélo, Debra Paget toute pimpante toute prête, Stacey Williams, oui, excusez du peu par Marc Hispard en juillet 91, une skateuse délicieuse, Keira casquée et cambrée et quelques donzelles de qualité dont une Raquel de l'espace, alors comprenez, pas pu résister. 

C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248

Tiens, mais oui quid des gifs cette semaine ? Gifs animés, avez-vous donc des âmes ? Ben, vous me direz avec cette nouvelle sélection de qualité (souhaitons-le) qui suit, suivant au niveau de la suite, suitamment parlant.

C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248

Pas eu énormément de temps pour l'art cette semaine et CROYEZ BIEN QUE JE LE DÉPLORE, on se calme, alors petite sélection mais attention, du bon avec Antonio Loorens "Untitled" de 1950, Callum Innes, "V" de 2014, George Bellows "The Sea" de 1913 et argh, Joseph Mallord William Turner "Ship in a Storm" vers 1826.

C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248

Et c'est l'heure des célèbres Messages à Caractères Informatifs qui ne sont vraiment pas loin puisqu'ils sont juste en dessous si vous scrollez un chouya, bande de fainéant(e)s. 

C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248
C'est vendredi, c'est le Bordel #248

Et c'est tout pour aujourd'hui mais c'est déjà pas mal alors avant de partir, n'oubliez pas de remercier le tenancier de ce bordel en le partageant sur Facebook, Twitter, Linkedin, Google+ et tout ça ou par mail, pigeon, télégramme, signaux de fumée ou message secret dans un micro-film, on me l'a jamais encore fait celle-là et j'aimerai bien. Mais ne faites ceci que si et seulement si vous avez apprécié ce bordel. Sinon, bon, ok, ça va pour cette fois. Et n'oubliez pas l'incroyable promo de la semaine : un bordel partagé aujourd'hui, un bordel offert la semaine prochaine. Truc de dingue. Bon vendredi, bon week-end et à la semaine prochaine.

C'est vendredi, c'est le Bordel #248

Pour les non-abonnés (mais vous pouvez toujours le faire simplement en haut de ce blog), vous avez loupé cette semaine de la peinture magnifique dans hello-de-lu et de l'art encore dans keep-houving et des découpages sublimes dans botany et pour tous les bordels du vendredi depuis 6 ans c'est ici le bordel du vendredi et blam, ouye, on recule les gars, y'a plus rien ici.

commentaires

Gazou 01/05/2015 14:32

Hé bien il y avait des promos sur les gifs cette semaine ? Un régal, on se sait même plus où ne pas regarder pour ne pas perdre la tête. Et quand on parle de la question du cygne ou du saucisson.... Je vais y réfléchir un peu :-DDDD

PA Gillet 01/05/2015 15:27

La semaine aussi, il y avait grosse promo de gifs... ça va probablement devenir une habitude eud' par ici.

Haut de page