Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est vendredi, c'est le Bordel #256

par PA Gillet 25 Juin 2015, 23:23 Le Bordel du Vendredi

... Il est parfaitement aisé de pouvoir imaginer qu'il est possible, selon toute probabilité, que nous soyons désormais vendredi. Oui, nous sommes bien vendredi tous et toutes autant que nous sommes, du moins dans le même fuseau horaire. Et souvent, en ces pages, le vendredi tend vers un joyeux bordel et il n'y a acune raison que ça change pour l'instant. Alors pourquoi ne pas vous prélasser au bordel quelques minutes ou plus si affinités avec une sélection d'images bien comme il faut par devant vous comme cette simple et belle idée qui annonce que, comme le bordel, le soleil lui aussi est de retour. Non, Nicoletta, il n'est pas décédé, non, tais-toi. Chut. Zip it.

C'est vendredi, c'est le Bordel #256

Mais enchainons tout de suite sans coup férir sur ce dessin lolesque en diable, ces pilules pour faire passer Kapoor et Kurozawa, des flashs sans paparazzis, une boutique qui accepte tout mais vraiment tout, une bibliothèque super bath' et des chaussons pas cons. Un bon début pour un bordel.

C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256

Respect et hommage à Mister Patrick Macnee qui quitte le melon définitivement à 93 ans après une très belle carrière.

C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256

Tant qu'à être dans les nécros, saluons aussi le départ définitif cette semaine d'Earl Norem, dessinateur hors-pair, créateur des Maîtres de l'Univers et illustrateur de Conan entre autres joyeuseries héroic-fantaisiennes de qualité.

C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256

Sur ce, je vous mets un bureau standard de chez Gracen & Gracen, un Bill Murray en plein riff, un calin canin, un Houdini certifié, un Dali multiplié, des cannettes à l'ancienne et si vous voulez bien poursuivre par là, ça m'arrangerait car la suite du bordel y est et si vous commencez à vous disperser, on n'en a pas fini.

C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256

Passons à une petite sélection de damoiselles cette semaine, comme quoi, tout arrive, je sais pas ce qui m'est arrivé. Mais y'a une poire. Une belle. Après, je ne sais pas si elle s'appelle Hélène.

C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256

Par contre, floraison de damoiseaux en direct des joyeuses 80's et là non plus, je ne me l'explique pas si ce n'est que dans le bordel, tout peut arriver. Dont acte.

C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256

Je vous ai même mis de côté des gifs d'un damoiseau de qualité, huilé comme il se doit, avec un charme comme je vous dis pas. D'ailleurs, je vous dis pas. Pas.

C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256

Et puis si ça ne vous plait pas, voyez avec lui, là.

C'est vendredi, c'est le Bordel #256

Et pourquoi donc, à ce stade-là du bordel, ne passerions-nous pas à une belle moisson de gifs de la semaine, spécialement conconctés pour vous dans une petite marinade ? Non, je ne donne pas le secret, laissez tomber.

C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256

Vite, oublions les vanités et autres colifichets de la vie quotidienne et passons à de l'art, du beau, du vrai, avec "Broadway Boogie Woogie" par Piet Mondrian, une aquarelle d'Emil Nolde de toute beauté et un petit Félix Valloton des familles : "Le port de Marseille" en 1901.

C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256

Frank Stella nous mène dans son "Labyrinth" en 1960, Steven Alexander nous fait découvrir "The Primrose Path" en 2007 et sinon pour info, cette splendide "Nature morte" de Giorgio Morandi s'est vendue avant-hier chez Sotheby's pour la jolie somme de 1109000 livres soit pas mal d'euros.

C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256

Il est temps pile poil à ma Timex Quartz aiguille avec des piles Wonder de passer aux célèbres Messages à Caractères Informatifs que le monde entier envie au bordel, quand le monde entier y pense mais il a pas toujours le temps.

C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256
C'est vendredi, c'est le Bordel #256

Et c'est tout pour aujourd'hui dans ce 256e Bordel alors n'oubliez pas : en guise de petit billet sur la table de nuit, n'hésitez pas à vous abonner ou à partager ce bordel avec vos amis sur Facebook, Twitter etc... mais si et seulement si vous l'avez apprécié. Sinon, c'est pas ben grave mon drôle. Bon vendredi, bon week-end et à la semaine prochaine.

C'est vendredi, c'est le Bordel #256

Avis aux non-abonnés, ok, c'est la dernière fois mais vous avez loupé cette semaine l'hommage à Laura Antonelli dans les-yeux-de-laura et l'hommage à moi-même dans iron-lion-zion et les œuvres superbes de Najia Mehadji dans volutes-veloutees et le retour de Frankie Lowland, Shark Ozzie et Jack Shayrak dans rio-tango-zoulou-bravo et sur ce, bye, cassos, week-end, barbecue, potes et tout ça.

commentaires

Bruno 26/06/2015 12:19

I agree… Un vrai chouette bordel… J'adore les 3 premières images. Plus plein d'autres… Merci.

Jules 26/06/2015 09:38

Eh bien voilà un solide bordel
Un bordel comme on aimerait en voir souvent

Je suggère Linda Thorson pour les damoiselle(s) sic


et Houellebecq pour les damoiseaux

Haut de page