Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée

par PA Gillet 11 Septembre 2015, 09:06 Le Bordel du Vendredi

Mais oui mais tout à fait, après une longue absence le Bordel du vendredi est enfin de retour, gorgé de vin fin, de soleil et de bonnes intentions, regonflé à bloc tel Nadine Morano se lançant dans les primaires. Ça lui va bien à Nadine le côté primaire en tout cas. Mais ne nous attardons pas plus sur cette insipide blonde mononeuronale pour entrer dans le vif du sujet, soit le bordel du jour, composé d'images éparses vues ça et là (principalement là), remisées par devers moi et reversées ici dans un ordre pas tout à fait aléatoire mais pas loin non plus, sinon ce ne serait pas le bordel. Alors allons-y gaiement, c'est une rentrée de grande classe qui s'annonce avec ces sublimissimes globes terrestres peint à la mimine par Bellerby & Co. Globemakers, dernière société à faire des globes dessinés, peints et réalisés entièrement manuellement et sous vos applaudissements s'il vous plaît.

C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée

Afin de faciliter le transport et la circulation dans ce bordel, merci d'emprunter cette magnifique Alfa Romeo 1750 GTAM de 1969, année fouyouyou qu'est-ce qu'il fait chaud d'un coup.

C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée

Poursuifons par des dinofaures vraiment fupers, le retour du plus con des Dupont mais c'est toujours aussi bon, une Cox customisée Jules Vernes style, du bois débité au millimètre et la fin du Mur de Berlin (ah, on me dit dans l'oreillette qu'il y a un problème de géolocalisation).

C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée

Enchainons par un requin trop loin, un seau pas sot et beau avec ça par Shuji Nakagawa et un fauteuil et une table basse pour vous poser deux minutes parce qu'on va pas non plus se claquer d'emblée, en pleine rentrée. Faizez pas les cons, tout doux. 

C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée

Passons à Serge et sa Nana, non, pas Jane, Nana puisqu'on vous dit qu'elle s'appelle Nana et pas Jane, bordel, suivez un peu. Jane, c'est pour Tarzan, Nana c'est pour Serge et même qu'il en a parlé dans "Des laids des laids" : Même musique même reggae pour mon chien que tout le monde trouvait si vilainPauvre toutou, c'est moi qui bois et c'est lui qui est mort, d'une cirrhose. Peut-être était-ce par osmose tellement il buvait mes paroles.". RIP Nana.

C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée

Et pour ceux ou celles qui sont plus portés vers les félins, j'ai à votre disposition une magnifique Edward Weston avec son minou parmi nous.

C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée

Un Steve de compet', du Panton Pantone 7626c (confondez pas avec le 7626b, rien à voir) et un œil egyptien pas de profil, ce qui est extrêmement rare et ne peut se voir qu'au bordel.

C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée

Il est fini l'été, oui, il est loin le temps des femmes alanguies dans le sable, chauffées au soleil du désir qui s'embrase fougueusement dans une... mais je m'égare, bref, quelques donzelles. Pour oublier. Ou se souvenir. Ou les deux. Quoique, à la réflexion. Enfin bon.

C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée

Deux lépidoptèrophiles, deux gifs de qualité et nous allons pouvoir continuer mesdames et messieurs on avance s'il vous plaît, on ne traîne pas et on enchaine sur cette highway to hell, road to nowhere pas loin d'un crossroad où si vous vous pointez à minuit avec une guitare et plein de blues dedans vous, vous avez peut-être une chance de rencontrer le diable lui-même et d'apprendre en un instant à jouer comme Steve Vai, Santana, Son House, Jimi Hendrix et Ace Frehley réunis. Mais c'est pas sûr non plus. Mais ça se tente. 

C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée

Vite de l'art, ça fait longtemps, avec un cyclope aurifère intrigant de Vanderlei Lopes à la galerie Marilia Razuk au Brésil, le sublime travail mi-nature morte mi-nature encore pas mal vivante de Rebecca Stevenson à voir globalement ici rebeccastevenson.net et une petite chlougnette de Rembrandt Harmenszoon van Rijn (de son vrai long nom) et de William Adolphe-Bouguereau  (de son vrai nom itou) avec "Scènes de la vie de la Vierge" pour la fine bouche.

C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée

Vous les attendez tous et toutes alors ne mégotons pas, ne tournons pas 107 ans de midi à quatorze heures, voici donc les Messages à caractères Informatifs de la rentrée qui sont à prendre un peu comme tout le temps : comme vous voulez (mais merci de citer Après La Pub si possible).

C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée
C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée

Et c'est tout pour aujourd'hui mais si ce tout vous a globalement plu, n'hésitez pas à vous abonner à ce blog ci-en haut ou de partager ce 260e Bordel du vendredi par l'entremise de ces magnifiques boutons Facebook, Twitter, Linkedin et Google+ situés ci-pas loin. Mais ne faites ceci que si et seulement si vous avez apprécié ce bordel. Reprenons les bonnes habitudes dès le début. Bon vendredi, bon week-end et à la semaine prochaine.

C'est vendredi, c'est le bordel 260 de la rentrée

commentaires

Claudjakiss 16/09/2015 19:03

Ha ! Le vrai pouvoir du peuple et le serment sur la bible !!!!

Bénédicte Z 12/09/2015 13:42

cool
merci

Fleurdetonnerre 12/09/2015 00:13

Deux Après La Pub dans une soirée, de la gourmandise qui colle aux dents. Mention spéciale aux Globmakers. Incroyable ! Amazing c'est plus Hype en soirée parisienne, mais ici c'est la province. Incroyable de poésie. Une génération de poètes qui colle les morceaux. Pathétique et beau à la fois. Première émotion du Bordel 260 de la rentrée. J'enchaine tout de go sur le chien-chien qui se la pète puise que son bosse c'est Serge Gainsbourg. Donc la petite veinarde se la joue Hippie Chic en famille. Terriblement formica ! Ça nous ramène aux cols à tarte et aux cheveux longs. Émotion. Puis les débuts d'un tageur à l'esprit limite vengeresse qui perdrait son sang froid à l'insu de son plein grès. Bordel ! J'me tarde encore 2 lignes : je scotch sur le comparatif légal/illégal. Poétique ce Bordel. A en oublié le Gif crabe en mode super héro qui fou tout de même les jetons. C'est bon le Bordel !

Den 11/09/2015 14:36

et tout et tout et le plaisir de retrouver tes textes!

Gazou 11/09/2015 14:18

Ah, enfin. Mes vendredis après-midi n'avaient plus la même saveur...

Franck 11/09/2015 13:22

ENFIN ! Le retour. Joie !
Sonnez trompettes et tout le bazar...

Haut de page