Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est vendredi, c'est le bordel #261

par PA Gillet 17 Septembre 2015, 23:00 Le Bordel du Vendredi

... La rentrée est déjà loin, les bronzages passent lentement sous les embruns, le quotidien reprend ses droits, bla bla bla. Mais foutredieu (j'aime bien foutredieu) ne nous laissons pas aller au laisser-aller. Allez, laissez tomber. Et quoi de mieux que de s'abreuver d'images inutiles et pourtant rigoureusement indispensables issues d'un Bordel qui n'attend que vous, telle la pervenche sur le passage clouté où vous avez malheureusement eu l'idée de vous garer ? Rien. Alors profitez-en, il est tout beau, il sent presque encore le sable chaud, c'est le Bordel n°261 qui démarre instamment avec le talentueux Craig Black. Craig, quand il dit qu'il va te faire une vitrine qui déchire la ch**** à sa m****, il te fait une vitrine qui déchire la ch**** à sa m****. Entrez donc, c'est ouvert.

C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261

Prenons des forces avec ces quelques pâtes, des pâtes, oui mais des pâtes partout, une chaise géométriquement remarquable et peut-être même confortable, Batman et Robin et Sammy qui s'amusent et les Dents de la mère avec de la mère dedans.

C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261

Un gros plan de tomate, des Mods indémodables, des sneakers Skywalker, un peu de black power capillaire, un carlin possédé par le Malin et nous allons pouvoir surfer vers de nouveaux horizons avec un destrier enfin digne de ce nom.

C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261

J'ai quelques gifs qui trainent et comme je déteste gâcher, ce serait dommage de ne pas vous en faire profiter céant (j'aime bien céant aussi).

C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261

Embrayons, vroaaap, sur l'étonnante teinte  Wazabi (oui, oui) de cette Porsche 911 de toute beauté customisée par Singer (voir ici moniteurautomobile.be/singer-911), une Mercedes Benz W125 en quête du record du monde de vitesse le 27 janvier 1938 d'où le charmant petit emblème sur la queue, la Lotus-BRM de Jim Clark, même que c'était en 1966 à Watkins Glen dans les United States des Amériques et qu'après, c'est une baignoire avec vue car je fais exactement ce que je veux ici vu que c'est mon blog.

C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261

Pour le prouver, tiens un exemple concret : je pense à Sofia Loren en 1955, aaah Sofia, vous savez la photo dans la voiture par Federico Patellani. Paf ! Elle se retrouve ici. Dingue. Comme hnnng, concentration, Sylvia Sorrente, hnnng Edwige Fenech doublement humide à souhait, hnnng une Alice eightie's, hnnng une planche pas plate et hnng un dos de Bardot. C'est mieux que du cabillaud, même le vendredi.

C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261

Poursuivons avec les Everly Brothers par Ed Thrasher en 1965 même que c'était un lundi matin vers 10h15. Je me souviens, on bouffait du riz cantonnais quand soudain ils ont chargé. Les flics. Mais aussi des Ghostbusters d'un autre siècle, un King prêt à tirer un coup, un Churchill alité et hilare, abat-jour monsieur, abat-jour madame et une livraison de la plus haute importance.

C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261

Vite, passons à de l'art avec Albert Gleizes "Figure" de 1920, gouache sur toile, El Lissitzky "Proun 93" (Konischer) de 1923 et Frank Auerbach "Head of Julia II" de 1985, ce qui ne nous rajeunit pas non plus.

C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261

Ajoutons un "Reclining nude with pink robe" de Lev Chitovsky, un "Untitled (Polychrome)" de Ryan Mrozowski, mot compte triple, et enfin, Rita Mcbride, "Parking Garage (L)", des fois qu'on aurait pu croire qu'en fait, c'était une reproduction géante d'une banane flambée mais en fait non, du tout, rien à voir.

C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261

Il est temps de passer aux inénarrables Messages à Caractères Informatifs que je ne vous narrerai donc pas sous peine de les navrer car ils sont assez susceptibles en cette rentrée mouvementée et imaginez qu'ils se mettent en grève illimitée, on serait bien embêtés.

C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261
C'est vendredi, c'est le bordel #261

Et c'est tout pour vous aujourd'hui dans ce bordel n°261 sauf si vous décidez subitement de vous abonner à ce blog ou si vous voulez en faire profiter les autres avec les boutons Facebook, Twitter et autres situés en haut de l'appareil dans la bande noire et tout en bas aussi pas loin de la fin de cet article que je vous propose de partager avec des ami(e)s mais si et seulement si vous l'avez apprécié. Sinon, bon, je veux bien faire une exception mais n'allez pas trop tirer sur la corde à linge tant qu'à la fin, elle se casse et tombe à l'eau ou quelque chose du genre. Bon vendredi, bon week-end et à la semaine prochaine.

C'est vendredi, c'est le bordel #261

Tous les Bordels du Vendredi depuis l'origine des temps de l'époque des âges du fils de Crao, rien que pour vous, même sans dents de requin en collier ou coutelas d'invoire, c'est ici : le bordel du vendredi

commentaires

Fleurdetonnerre 19/09/2015 01:09

Racoleuse cette intro ! Où comment la Hipser mania m' invite à troquer définitivement les rideaux "bonne femme" pour un tatoo-tag du plus bel effet ! Ça déchire ! Quelle année la réclame "Le style Mod", stp ? Après avoir survoler des images d'hommes savamment coiffés, "qui se la pète avec des gros bijoux de famille 24 carats et pas des moindres" et qui fument au lit ( un beau bordel ), j'en arrive à l'Art. Bordel !? Qui dois je remercier pour ce fantastique Albert Gleizes et engueuler pour les trop rares MCI Street Art ? J'en perds mon latin de perdu, dix de retrouvé. Je confirme, la wasabi touch est de rigueur cet hiver. Piquant ce bordel.^^

Jules 18/09/2015 13:09

Que voici un fier bordel
qu'il ne faut pas confondre (Pasque c l'eau posée) avec un bordel de merde
(Bon le cuir tressé de la 911, faut être anglais)
Sinon Sofia Loren Badada!!!
Ah oui aussi l'élégante distinction de Tracey Lamb je ne déteste pas.
Merci de l’œuvre salutaire qui est la votre (De rien ça ne me coute pas)

Haut de page