Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est vendredi, c'est le bordel #265

par PA Gillet 15 Octobre 2015, 23:00 Le Bordel du Vendredi

- Rrrroulements de tambours, trompettes, cymbale - Oyez, oyez, gentes dames et damoiseaux, oyez simples d'esprit et érudits car il est venu à point nommé, le successeur du jeudi, chevauchant hardiment, Montjoie-Saint-Denis, sous ses oripeaux, colifichets et brimborions chatoyants qui.... enfin bref, c'est vendredi et inutile de vous dire que sur ce parchemin, non, sur ces pages, ça va être un sacré beau et gros bordel. Car il est des traditions qu'il faut savoir respecter, surtout si elles sont bien païennes comme il faut et le bordel du vendredi ne déroge pas à cette règle. C'est bien une des seules qu'il suit, d'ailleurs. Mais attaquons d'emblée, taïault, pas de quartier avec cette initiative originale de la Ottawa Humane Society qui, comme son nom ne l'indique pas, s'occupe surtout d'animaux et qui a eu l'idée de ces portraits décalés avec des personnages de Star Wars. Parce que du coup, la Force est avec eux. Les chiens. Cherchez pas, ça a très bien marché.

C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265

Mais là, comme ça, je sens que vous avez un petit creux alors pour ne pas partir le ventre vide à l'attaque de ce bordel, voici une sélection de burgers pour tous les goûts et de toutes les couleurs.

C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265

Quelques marques et leur sens premier enfin dévoilés, un crayon de toute beauté, une tortilla qui s'écoute en 33 tours, un sèche-linge pas banal de Haegue Yang et un Iphone Zéro. Authentique. Super rare. Un truc de dingue.

C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265

Des clémentines quasi divines, un sac à dos à petit creux, un Serval (ou Wolverine pour les plus jeunes) toutes lames sorties et un pouet chouette de Chet.

C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265

Ajoutons Joan Crawford et sa planche maxi à Waïkiki en 1948, un Batman lowcost, une Vierge du coin, une livraison express et si vous voulez bien vous donner la peine de passer par là, ce serait assez pratique afin de poursuivre de manière linéaire bien qu'incurvée dans ce bordel, merci bien beaucoup.

C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265

Attachons-nous dès à présent, mais pas trop fort aye tu me fais mal, à décortiquer une  journée de la vie de Farrah Fawcett, trop tôt disparue mais désormais, on comprend pourquoi. Elle n'arrêtait pas. Flexion-extension, méditation avec des copines, tennis, vélo en talons hauts, footing, musculation, skate... intense la journée de Farrah mais heureusement avec Rexona Control 48h à la pierre d'Alun, elle reste fraîche et peut le vérifier par elle-même.

C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265

Là, cruel dilemme : après tous ses efforts, piscine ou douche ? Rhaa, dur. C'est que Farrah, elle avait des questionnements comme ça, mais bon, après mûre réflexion (1h), elle choisit la douche (1h30) et forcément, le brushing (3h), puis petite sortie avec bébé (120 kilos, des crocs ça comme), rencontre avce le Prince Charles, footing, coup de foudre, mariage, donc forcément hein, devoir conjugal oblige, elle tire un coup, puis re-footing pour décrasser tout ça, nappage doré olé olé, achat d'une Buick et d'un skate personnalisé. Un planning de dingue comme ça, tous les jours.

C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265

Et c'est pas fini, elle enchaîne avec un casting de nains priapiques pour une soirée "Valbuena Is the New Rocco" à la Playboy Mansion chez Hugh Heffner mais comme souvent femme varie, elle décide de faire plus simple et couche avec Raquel Welch. C'est vrai, pourquoi se compliquer ? Un petit étirement sur un poteau, pas un copain, un vrai poteau et puis dodo. Pas vraiment une vie d'ange, la copine à Charlie.

C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265

Mais une, vroap, deux, vroaap, trois, vroaaap, embrayons sur cette splendide Jaguar XKSS, jadis possession du regretté Steve McQueen, afin de continuer à nous mouvoir avec style, classe et cuir Connely dans ce bordel.

C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265

Derechef, passons aux New York Dolls par Toshi Matsuo en 1973, à Beetlejuice, Beetlejuice, Beetlej... pas un mot de plus si ce n'est oui, Jack Nicholson a bien tenté de se taper Vicky Stubbings, c'est un fait avéré, je le tiens du Doc qui l'a entendu d'Isaac qui a surpris Gopher qui le disait à Julie. Et puis si ça ne vous plaît pas, allez rotir en enfer qui, rappelons-le, est pavé de bonnes intentions ce qui est toujours ça de pris pour vos petits petons. 

C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265

Une attention toute particulière fut accordée aux damoiseaux cette semaine mais n'allez pas croire que ça deviendra une habitude. C'est un effort. Avec du Paul qui ondule quasiment NSFW, du Paul qui bouge moins mais joli aussi, du Clint, du John, du Alain, du Gary, du Cary, du Rocky, du Sammy, du Frankie et du Deanie. Oui. Et du Marcello. Si, pronto.

C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265

Mais du point de vue de la donzelle, ce bordel ne sera évidemment pas en reste avec une magnifique sélection d'images de la sublime Lara Stone qui en plus, sait tenir une crosse et pour l'amateur de hockey que je suis, ça donne envie de reprendre le gazon. Si en plus, Lara offre la boisson, le manger et sait faire la Vénus de Milo avec les bras, alors là...

C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265

Oui, Lara est plein d'atouts et comme elle est libre, tel Max mais en plus callypige, elle fait un petit peu ce qu'elle veut dans ce bordel et ici, au centre de contrôle, personne ne se plaint jusqu'ici, on me le confirme à l'instant dans l'oreillette.

C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265

Mais passons si vous le voulez bien à cette sélection aux petits oignons de gifs hebdomadaires, à déguster un peu comme vous voulez mais avec les yeux, ce sera mieux.

C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265

Vite, passons à de l'art avec cette très minutieuse découpe du célèbre Victoria Peak de Hong Kong sur du scotch par Takahiro Iwasaki, "Ovals 21 red black" par Cary Smith, artiste contemporain américain et ces étranges constructions géométriques sous cloches qui sont à n'en pas douter de toute beauté mais dont je n'ai pas réussi encore à trouver l'auteur. À vot' bon cœur.

C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265

Il est temps de passer aux célèbres Messages à Caractères Informatifs de la semaine car ils n'attendent que vous et comme vous êtes là, l'un dans l'autre comme disait la jeune mariée, autant en profiter pour sauter sur l'occasion.

C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265
C'est vendredi, c'est le bordel #265

Et c'est tout pour aujourd'hui mais n'oubliez pas que vous pouvez vous abonner à ce blog qui est ouvert tous les jours de la semaine et pas seulement le vendredi et que vous pouvez partager ce bordel avec toute personne susceptible de l'apprécier autour de vous par le biais des petits boutons Facebook, Twitter etc... ci-dessous ou les icones sur la barre noire tout en haut de cette page. Mais ne faites ceci que si et seulement si vous l'avez apprécié sauf dérogation B7 sur papier rose. Bon vendredi, bon week-end et à la semaine prochaine.

C'est vendredi, c'est le bordel #265

Pour les non-abonnés, vous avez loupé cette semaine de la photographie de qualité dans paris-la-nuit et de la calligraphie éducative dans dessine-moi-un-g-orille et un hommage à Hilla dans hilla-hilla et quelques mots dans c-est-jeudi-c-est-poesie. Et là, c'est fini. Dehors.

commentaires

cali rezo 16/10/2015 10:47

Hello,
Juste pour l'info manquante : le scotch sculpté est un travail de Takahiro Iwasaki !
Merci pour ce nouveau bordel toujours aussi cool (:

PA Gillet 16/10/2015 15:10

C'est effectivement là où je l'ai trouvé aussi mais nulle mention de l'auteur.

Lea 16/10/2015 14:56

Il me semble que ca vient d'ici.
http://www.presentandcorrect.com/index.php

PA Gillet 16/10/2015 12:25

Hello et merci mais ça je le savais (et c'est écrit dans le bordel) :) Ce sont les structures géométriques sous cloche dont je cherche l'auteur.

Haut de page