Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Régime sec

par PA Gillet 24 Novembre 2015, 08:53 L'actu qui tue

Cher Dan,

 

J'aurais tant aimé ne pas avoir à écrire ces quelques mots. Des mots, justement, il en manque tant après ton départ. Tu les a tous pris et tu n'as pas tort. Il sera difficile de mieux les utiliser que toi. En ce moment, tu sais, les mots sont futiles. Tu n'as pas dû savoir pour Paris, ville que tu appréciais, je crois. Et c'est tant mieux. Garde de notre cité de bons souvenirs même si tu avais choisi de ne plus profiter de nos bars et nos grands crus depuis si longtemps. Dieu avait remplacé le Mad Dog. Un fou pour un autre. Ta route, ton chemin.

Photo © Rémy Boudet

Photo © Rémy Boudet

Dan, merde, Dan. On aurait bien eu besoin de toi ici. De ton cynisme humaniste, de ta verve puissante, de tes verbes choisis. Tu es parti désormais. Puisque tu croyais en Dieu, je te souhaite de retrouver du monde là-haut. "Hank" Bukowski, ton ami. Et Hubert Selby Jr. Et papa, bien sûr, papa avec Rocco pas loin. Et Joyce qui te regarde avec les yeux de l'amour. Et Nick que tu avais gravé dans ta chair.

 

La dernière fois que j'ai pleuré en lisant un livre, c'est à toi que je le dois, Dan. Dans les dernières pages de "Dommages Collatéraux" où tu parles de la mort de Joyce, ta mamma. Tu m'as pris aux tripes, comme souvent, comme toujours, comme jamais. Tu as serré fort de ta poigne rugueuse issue de générations de bâtisseurs de murs dans les Abbruzes. Par là-bas dans la Botte à l'accent chantant. Ceux qui t'aiment savent à quel point ton écriture était physique, rude. Douce et piquante comme des poivrons à l'huile d'olive réhaussés d'une pointe d'ail.

 

"J'écris parce que c'est ce qui me sépare de la mort", disais-tu.

 

La dernière feuille de papier glissée dans la vieille Underwood restera blanche. Même pas un "FIN" car quelque part sur la planète, ici ou là, quelqu'un noircit une page avec force et fureur. Et c'est grâce à toi.

Photo © Rémy Boudet

Photo © Rémy Boudet

commentaires

olivier D 30/11/2015 09:47

bel hommage ///

Lulu le nantais 24/11/2015 13:54

je ne connais pas, mais tes mots m'ont donné envie de découvrir : tu me conseilles quoi pour un premier coup ?

PA Gillet 24/11/2015 14:39

"Bons baisers de la grosse barmaid" pour de la poésie très contemporaine qui tape et "Limousines blanches et blondes platines" parce qu'il faut bien en choisir un mais tous ses livres sont superbes.

luudov 24/11/2015 10:42

C'est grâce à cet endroit que j'ai découvert un gars qui écrit, un gars hors du commun, et c'est à cause de cet endroit que j'apprends que désormais il n'écrira plus. Merci PA.

Haut de page