Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est vendredi, c'est le bordel #271

par PA Gillet 11 Décembre 2015, 00:00 Le Bordel du Vendredi

... On ne va pas tergiverser 107 ans autour du pot qui, contrairement à la cruche, ne se casse pas forcément quand il va à l'eau mais on peut dire sans risque de se tromper que c'est quand même sacrément le bordel en ce moment. Ho, les gens, ça va pas bien ? Bon, tout le monde se bouge et va voter dimanche car on ne va pas rajouter encore plus de bordel au bordel ambiant. Ça ferait trop, là. Trop de haine, avec ou sans F. Alors mobilisation générale mais en attendant, vu qu'on est seulement vendredi, on peut aussi tenter de se détendre au Bordel, celui d'ici qui ne met personne en cage, sauf si celles-ci sont thoraciques et aussi belles que ces délicats dessins de Huebucket.

C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271

Si vous avez les boules, c'est normal, les derniers jours n'étaient pas gais comme un pinson ou un ami de Christine Boutin (elle doit bien en avoir un si Nadine a une amie noire). Alors, faites-vous un petit thé mortel et laissez Spiderman s'occuper de tout quand il aura décongelé car en ce moment, c'est plutôt Mister Freeze.

C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271

Sans transition ni Marie-Laure Augry ni même Yves Mourousi, c'est vous dire, passons à l'ambiance glaciale de ce petit dîner entre amis, en l'ocurrence, deux couples célèbres que nous ne nommerons pas par respect de leur vie privée, vu qu'ici c'est Après La Pub et pas Voici ou Closer. Bon ok, le brun, il a niqué la blonde. Aha, ça ne vous avance pas plus.

C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271

Un peu de Mœbius jamais ne nuit, du Desproges bien Playboy, une famille en goguette et un cyclope cyborg ci-après.

C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271

La vérité, on le sait, est ailleurs dans une autre galaxie aux confins de très loin, un Salvador Dali dans l'œil d'un poisson surrrrréalistique, un robot ménager pour enfants qui font chier et un like à lécher et vous me direz, c'est toujours ça de pris. Eh ben oui.

C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271

Et puis, de toute façon, si ça ne vous plaît pas, vous connaissez la sentence.

C'est vendredi, c'est le bordel #271

Passons à quelques gifs de qualité ci et là dans la semaine que je vous mets par devers vous pour que vous en fassiez exactement tout ce que vous voulez mais merci de les laisser aussi propres que vous les avez trouvés.

C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271

Au niveau du contrôle qualité de la donzelle de la semaine, nous avons une Eva green, une Eva red, une Cybill Shepherd bien avant le clair de lune, une Pam Grier en pause coffee syndicale, une Sofia, argh, Sofia, une Victoria principale, une Mylène pas secondaire, une Goldie sponsorisée eud' partout, deux Mariah par Paul Capra, une brune inconnue tout à fait à mon goût et une bouche à bip (censuré).

C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271

Au niveau des demoiseaux, y'a quand même pas de la daube avec Charton Heston dans les 55 jours de Pékin avec la belle Ava, un Delon avant d'être con (quoique), un George Hamilton car Milton est très jaloux, un God à moustache, un sourire fondant et Stevie Wond... hé, Stevie ! On est ici ! Non, l'autre ici.

C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271

Vite, de l'art avec "A snow-covered landscape with approching stream train"  par  Louis Apol, "Landcsape" en 1967 par Allan D'Arcangelo (1930-1996), un Autoportrait d'Emile Friant, un magnifique "Futurist composition 14" de Kirill Zdanevich et un non moins sublime "Order of Transparency" de Kishio Suga. Et ce, en 2005. Toutafé.

C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271

Il est tout à fait l'heure de passer aux Messages à Caractères Informatifs de la semaine et même ceux de la semaine dernière, vu que le bordel avait fait une pause pour plein de raisons différentes.

C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271
C'est vendredi, c'est le bordel #271

Et c'est tout pour aujourd'hui mais avant de partir, n'oubliez pas que vous pouvez vous abonner à ce blog et que vous pouvez partager ce bordel dans tous les sens sur Facebook, Twitter, Linkedin, Google+ et même Pinterest, oui, un truc de dingue. Mais ne faites ceci que si et seulement si vous avez apprécié ce petit moment au Bordel. Sinon, laissez tomber. Bon vendredi, bon week-end et à la semaine prochaine.

C'est vendredi, c'est le bordel #271

Deux articles seulement cette semaine pour cause de planning professionnel chargé mais le premier a un peu tourné, merci à vous appel-a-creation et le second, non, vu qu'Overblog merdait une fois de plus, comme souvent, et c'est dommage parce qu'il y' avait du Mœbius et du bon sens dedans cauchemar-blanc et sinon, c'est tout, barrez-vous. Et surtout, allez voter dimanche.

commentaires

Jay Lu 11/12/2015 09:41

"..., du Desproges lisant, lui, Playboy, ..."

PA Gillet 11/12/2015 14:08

Oups, petit moment d'inattention. Merci, j'ai modifié.

Haut de page