Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est vendredi, c'est le bordel #277

par PA Gillet 29 Janvier 2016, 00:00 Le Bordel du Vendredi

... Force est de constater qu'une fois de plus, une fois encore, nous sommes vendredi. C'est fou comme ces petites choses reviennent vite tel un moustique insolent ou kamikaze, c'est selon. Vendredi nous sommes à nouveau et entre la démission d'une grande dame, la visite d'un barbu agalmatorémaphobe (la peur que les statues se mettent à parler lors de la visite d'un musée) ou catagélophobe (la peur du ridicule), entre Disneyland qu'est même plus sûr aux taxis qui sont débiles, c'est certain, on peut imaginer sans crainte de se tromper que c'est un chouya le bordel. Alors autant en profiter dans un bordel du vendredi qui suit, composé d'images vues ça et là dans la semaine, remisées par devers moi et reversées ici dans un ordre qui ne regarde que moi puisque ni dieu, ni maître, ce blog est à moi et j'y fais ce que je veux. Comme démarrer par une route chamarrée et poursuivre par deux images de Paris par Albert Kahn dont je vous recommande la visite du jardin, sis à Boulbi dans ma bonne ville à moi.

C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277

Poursuivons par une séance de polish impressionnante (cliquez sur l'image pour la voir en grand) et la preuve que la reine Elisabeth a de la suite dans les idées et une longévité à toute épreuve grâce aux piles Wonder dont je parlais la semaine dernière pour ceux ou celles qui suivent mais ça n'a pas trop l'air d'être le cas. Je sens que je vais en coller quelques uns, et pas qu'au mur. Pour continuer dans ce bordel, merci d'emprunter ensuite ce tunnel tout sombre qui sent pas très bon pour nous diriger vers l'atoll de Pom-Pom Galli entre l'Australia et la South America (en fait, un cliché de The Terra Nova Expedition, l'expédition vers l'Antarctique de 1910 à 1913 par Robert Falcon Scott et son équipe de grands malades).

C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277

Vous voyz ? On est bien en Australie et plus précisément sur la Great Ocean Road de la réserve naturelle de Port-Campbell, juste après la South America, à gauche et encore à gauche.

C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277

Sur ce, vous avez 3 secondes pour retrouver Mathieu Valbuena parmi ces benjamins première année du club de Biduletruc sur Machinchose, prenez en trois de plus pour admirer cette sublime Lamborghini Aventador par David Coyne, sachez faire la différence entre un Panzerkampfwagen VIB Tiger II et un Panzerkampfwagen VIB III, on ne sait jamais, ça peut servir en société à Béziers, Cogolin, Fréjus, Villers-Cotterets, Mantes-La-Ville, Beaucaire ou au Pontet et si vous n'êtes pas chars Panzer ni même chars Dassault (kolossale blague), je vous laisse une tondeuse dernière cri avec bulle plexi pour la joie des grands et des petits.

C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277

Sinon, je peux aussi vous proposer de colorier Michael Knight et K-2000, de dessiner l'air avec Calder, de vous confronter à une mante mutante ou de poursuivre inlassablement vers la suite de ce bordel mais faites gaffe à la marche, ça descend fort.

C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277

Passons à Laurel en tutu, Christy en filet et puis si ça ne vous plaît pas, voyez tout ça avec Jerry et Mick. Mick qui ? Mick Tamère.

C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277

Et pendant ce temps, que fait notre Gégé national ? Il chasse le cerf avec quatre grammes et demi dans le sang. Mais il est à l'heure. C'est déjà ça.

Passons à un peu de Lee Remick à l'orée d'une carrière dorée, une Sofia ma que cosa et des bas qui ne font pas débat puisqu'ils suscitent l'unanimité au niveau de toute l'équipe technique de ce blog, soit ma chienne Ekta qui s'en fout d'une force, je vous raconte pas et moi-même qui ne reste pas insensible, avouons-le,  au charme désuet de ces accessoires de torture féminins. 

C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277

Lynda s'est invitée dans ce bordel et on ne refuse rien à Lynda car d'une, elle a été Miss World USA alors hein, camembert, de deux, quand elle vous met une patate, vous volez jusqu'à Uranus et de trois, elle a un lasso magique qui vous fait dire toute la vérité, rien que la vérité, je vous jure.

C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277

En exclu Lulu, deux images très rares de Wonder Lynda avec Super Jaimie et avec l'Homme de l'Atlandide, celui qui a des branchies mais on sait pas trop où. C'est aussi ça le bordel. 

C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277

Ensuite, Lynda nous invite à un petit cours de stretching-gymnastique et à l'heure qu'il est, quelque soit le moment où vous lirez ce bordel, il n'y a aucune raison pour que vous refusiez et ce, où que vous soyez. Allez, du nerf. On tire en arrière, on tire en avant. Et on relâche. Et on reprend, traction, extension.

C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277

Un peu de piscine, quelques gourmandises et on y va dans la vie trépidante de Lynda qui porte si bien le chinchilla. 

C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277

Car Lynda, bien que vintage était une femme des années 70 certes mais également une femme des années 80, femme jusqu'au bout des seins ayant réussi l'amalgame de l'autorité et du charme. En résumé.

C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277

La preuve en gifs, si d'aucuns doutaient encore (mais d'aucuns sont des cons, c'est bien connu).

C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277

Tiens, des gifs. Bien sûr des gifs avec cette semaine une très grosse moisson de gifs épars qui racontent néanmoins une histoire. Ou pas. C'est selon. Ça dépend. Ou inversement.

C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277

Vite, de l'art avec un peu d'Ad Reinhart, une composition d'Auguste Herbin de 1940 et de toute beauté, un Sans Titre d'Eva Hesse (1937-1970) et Hong Hao (Chinois, né en 1965), My things, 2004. Tirage C-Type eud' qualité grand maousse comme ça.

C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277

La Ciotat en 1952 par Nicolas, une Femme assise sur une chaise par Pablo, Blue with Red (au moins, c'est clair) par Richard Diebenkorn (1922-1993) et un Clair de Lune pas à Maubeuge mais de Klee et c'est fini.

C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277

Et c'est l'heure de passer aux Messages à Caractères Informatifs de la semaine à prendre debout contre le mur, avec des pincettes ou un peu comme vous voulez.

C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277
C'est vendredi, c'est le bordel #277

Et c'est tout pour ajourd'hui mais n'oubliez pas que vous pouvez vous abonner à ce bog pour ne rien louper de l'actualité les autres jours que le vendredi et que vous pouvez partager ce bordel avec tous vos amis, vos amies et avec des pas amis et amies grâce aux astucieux boutons Facebook, Twitter, Google+, Linkedin et Pinterest ci-dessous ou dans la barre noire du haut. Sur ce, c'est pas tout mais on va pas tergiverser non plus car y'a de la route, bon vendredi, bon week-end et à la semaine prochaine.

C'est vendredi, c'est le bordel #277

Pour les articles de la semaine, j'ai la flemme alors appuyez sur le bouton "Article précédent" pas loin plus bas et à gauche. Pour tous les autres articles de ce blog par catégories, découvrez l'astucieux bouton "Catégories" en haut pour de l'art, du western de petite taille, de la poésie, de la BD, de l'actu qui tue et plein d'autres choses mais là, bye bye, on ferme.

commentaires

Bruno 29/01/2016 12:37

Bon, un peu d'accord avec Gédéon. Mais rien que pour "Lynda with Patrick" ET, et, Lynda suçant sa glace !!!!!!!! C'est un vrai vendredi ça !! :-)

Pour les gifs, je suis sur Chrome et ça merde pareil…

Gédéon Groidansleskalier 29/01/2016 10:36

Ça commence à être vraiment pénible cette obsession pour Lynda Carter... Et jamais rien sur Farrah Fawcett, pas un seul mot!

PA Gillet 29/01/2016 11:03

La journée complète de Farrah était dans le Bordel n°265 (faut suivre un peu) http://www.apreslapub.fr/2015/10/c-est-vendredi-c-est-le-bordel-265.html

Kirth Gersen 29/01/2016 08:35

merci beaucoup !! c'est un super rendez vous !! Pourtant aujourd'hui la perfection de votre publication est entaché par des gif un peu capricieux

PA Gillet 29/01/2016 11:04

Je n'y peux malheureusement pas grand-chose, c'est Overblog mon hébergeur qui ne fait pas son boulot. Sur Chrome, il paraît que ça marche... désolé.

Untinos 29/01/2016 08:24

Curieux ! Mac ce serait il inspiré des chars allemands pour ses MAJ (Tiger, panther, capitan...) !?
Untinos

Haut de page