Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est vendredi, c'est le bordel #279

par PA Gillet 12 Février 2016, 00:00 Le Bordel du Vendredi

... Je ne vous le fais pas dire et d'ailleurs, vous faites parfaitement bien de le porter à notre attention commune et indubitablement vous avez raison : nous sommes tous et toutes vendredi. Pas de soutien post-mortem à Michel Tournier, il n'est ici question que du dernier jour de la semaine, celle qui se finit et ihaaa, allez les agapes, les amis et les beuveries. Du vendredi. Aujourd'hui. Et entre les remaniements ministériels, Balkany qui fait péter la banque de 117 millions à Levallois et Jean-Michel Aulas las, si las, on peut se dire que c'est aussi un petit peu le bordel de partout alors l'un dans l'autre, comme ici le vendredi est assez synonyme de bordel, pourquoi ne pas commencer par les étranges et intrigantes images londoniennes de Radu Negu. Et Negu et les couleurs, enfin bref. Pour tout le reste, il y a American Express certes mais il est surtout sur Instagram ici : instagram.com/theradu/.

C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279

Poursuivons ce bordel en saute-mouton avec un œuf avocat, un avocat cœur, un cœur d'or, un artiste de rue qui se démerde pas mal tout de même et un buisson à Harredant, dans le nord. Ça ne vous dit rien ? Pourtant, il est connu le buisson à Harredant.

C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279

Et là, paf, d'emblée, histoire de casser un peu la routine des mes lecteurs et lectrices habituels de ce bordel, je vous mets de suite une énooorme histoire de gifs à n'en plus finir, concoctée par mes soins avec une intrigue parfois fine certes mais voyez, on fait ce qu'on peut avec ce qu'on a, surtout des gifs collectés toute la semaine qui ne sont pas du tout censés s'accorder entre eux mais je vois bien que je vous saoule avec mes histoires donc le tout étant à découvrir ci-plus bas si vous voulez bien vous donner la peine (scroll, scroll).

C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279

Bordel, c'est quel bouton déjà pour la suite... là, non, ici, non, là, ah merde non, là, ah oui, celui là. Passons donc à Mr Spock et Jimi Hendrix parlant de brouillards pourpres hautement illogiques, payons-nous en une bonne tranche tous ensemble (tous ensemble, tous ensemble, hey, hey), écoutons un concerto de piano dans un endroit beau et remettons-nous de toutes ces émotions, c'est vrai, c'est fatigant le bordel on m'avait dit que c'était sympa mais quand même, c'est fatigant le bordel, dans ce salon complet et cosy à souhait pour vous remettre de vos émotions. Le thé arrive. Rhum en supplément. 

C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279

Passons aux sublimes "Reflections and Mirroring"de William Keck en 1939, survolons une partie de cricket avec option quequette, admirons le profil de Jack Kerouak par Jerry Yulsman en 1957 et puis je vous ajoute quatre photos de Geronimo parce que ce serait bien qu'il n'y ait pas trop d'ambiguité sur le fait que ce blog est à moi et que je suis seul habilité à y faire exactement ce que je veux comme mettre quatre photos de Geronimo, vu que sur la première, c'est lui assis sur son cheval avec sa bande de potes apaches en 1886. Geronimooooooooo ! Et Hooka Hey.

C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279

Et là, changement de décor, Eve Meyer d'une part (et une sacrée belle part) et le retour de la toujours et encore plus splendide Christie Turlington, rha boudiou d'autre part, la seconde, donc.

C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279

Et puis si ça ne vous plaît pas, vous connaissez la sentence, elle est assez simple.

C'est vendredi, c'est le bordel #279

Sinon, voyez avec l'autre en dessous pour les réclamations.

C'est vendredi, c'est le bordel #279

Vite, passons à de l'art avec Articulation I (purple, purple, white line) de 1972 et de Josef Albers, Physichromie No. 655, de 1973 et de Carlos Cruz-Diez et "Rotes Haus (Red House)" de 1929 et de Paul Klee.

C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279

Ajoutons un peu de Berkeley de 1930 et de John Charles Haley, From the Cliffs de 1901 et de John Lavery et un Nu descendant l'escalier N°2 (déconnez pas, c'est pas le 1, c'est le 2) de Marcel Duchamp. Et de 1912.

C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279

Il y a fort à parier que ce soit désormais l'heure des célèbres Messages à Caractères Informatifs. Attendez, je demande confirmation à la technique, oui, c'est bien ça alors c'est pas tout mais on va pas traîner non plus trop pour les lancer. Où ? On ne sait mais ils finiront bien par retomber quelque part un jour.

C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279
C'est vendredi, c'est le bordel #279

Et c'est tout pour aujourd'hui mais n'oubliez pas que 1. vous pouvez vous abonner à ce blog si ça vous tente en rescrollant touuut en haut de ce bordel et ce sera à droite et de 2. l'entrée au bordel étant gratuite et accessible à toutes et tous ceux pourvus d'un minimum d'esprit (celui-ci étant régulé par ce qu'on appelle ici au bordel le "Niveau Morano"), vous pouvez partager et inviter tous vos amis et amies aussi au Bordel avec les jolis boutons Facebook, Twitter etc... ci-dessous en le partageant et en disant tout le bien que vous avez pensé de ce moment passé eud' par ici. Le bordel est connecté. Connectez-y vos amis qui risqueraient d'aimer. Sait-on jamais. Allez, sur ce, bon vendredi, bon week-end et à la semaine prochaine. 

C'est vendredi, c'est le bordel #279

commentaires

Jules 13/02/2016 18:59

ahhhh!!! les gif au début ça fait bizarre

Haut de page