Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Avant Ibrahimovic, il y avait Susic.

par PA Gillet 17 Mai 2016, 09:57 PSG

C'était une autre époque, un autre siècle, un autre temps. Un temps où le Parc était clairsemé, un temps où ça sentait la merguez et la bière dans les travées, un temps où Bernard Lama et Patrick Colleter jouaient dans l'équipe d'en face, un temps où l'on savait qu'il ne fallait pas sortir côté Boulogne après une défaite quand on connaissait bien le Parc. C'était un temps où le Matra de Lagardère cherchait à voler les cœurs parisiens, un temps où les présidents avaient des baise-en-ville, des gri-gris et des brushings. C'était en 1991, avant Canal + et loin avant QSI. C'était le 17 mai, il y a exactement vingt-cinq ans jour pour jour. Face au Brest Armorique, Safet Susic faisait ses adieux au Parc après avoir régalé ses spectateurs pendant neuf années, cassé des reins par dizaine, planté 85 buts et fait chavirer le Parc un nombre incalculable de fois par son génie balle au pied.

Avant Ibrahimovic, il y avait Susic.
Avant Ibrahimovic, il y avait Susic.
Avant Ibrahimovic, il y avait Susic.
Avant Ibrahimovic, il y avait Susic.
Avant Ibrahimovic, il y avait Susic.
Avant Ibrahimovic, il y avait Susic.
Avant Ibrahimovic, il y avait Susic.
Avant Ibrahimovic, il y avait Susic.
Avant Ibrahimovic, il y avait Susic.

Safet Susic, c'était une conduite de balle de velours, des dribbles de dentelle fine, une frappe en marbre de Carrare et surtout un sens du jeu, de l'équipe, du mouvement collectif qui confinait au génie. Quand il le voulait car il avait aussi ses matchs sans. Avoir eu le plaisir de voir Safet Susic pendant 9 ans au Parc fut un bonheur immense, de ceux qui constituent un supporter à vie.

 

Avant Ibrahimovic, il y avait Susic.
Avant Ibrahimovic, il y avait Susic.
Avant Ibrahimovic, il y avait Susic.
Avant Ibrahimovic, il y avait Susic.
Avant Ibrahimovic, il y avait Susic.
Avant Ibrahimovic, il y avait Susic.
Avant Ibrahimovic, il y avait Susic.
Avant Ibrahimovic, il y avait Susic.
Avant Ibrahimovic, il y avait Susic.

Susic, c'était ça.

Et ça.

Et tout ça.

C'était un temps que les moins de 20 ans ne peuvent connaître forcément puisque c'était il y a 25 ans, merci de suivre un minimum. C'était un temps où on pouvait jouer chaussettes baissées, un temps où Bibard-Jeannol-Tanasi envoyaient du bois, un temps où Daniel Bravo brillait sur les terrains, pas devant les caméras, un temps où Amara Simba tentait des bicyclettes, où Nouma vendangeait presque à chaque fois. C'était la 37e et avant-dernière journée d'une mauvaise année de championnat où le PSG allait finir à la 9e place. Ce 17 mai, devant six mille spectateurs seulement, un magicien dispensait ses derniers tours de passe-passe sur le gazon parisien avant de disparaître à l'issue du match en un nuage de fumée de craie blanche. Merci Safet, merci mon Prince à moi.

Image ©archivesparisfootball.wordpress.com

Image ©archivesparisfootball.wordpress.com

Pour retrouver tous les articles consacrés sur ce blog au PSG, c'est par ici apreslapub.fr/tag/psg/.Et pour les amateurs de Safet, je ne saurai que vous recommander d'aller fureter sur ce Tumblr administré par votre serviteur et consacré à Safet Susic, glorieux jouor équipe dou Paris San-German (avec l'accent) : lafeteasafet.tumblr.com

commentaires

Haut de page