Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est vendredi, c'est le bordel #293

par PA Gillet 9 Juin 2016, 23:00 Le Bordel du Vendredi

... Oui, une fois de plus, telle un malédiction, un signe indien, une peste bubonique, un fléau sans cesse de retour, oui, une fois de plus nous sommes vendredi et il faut donc que je me colle à un nouveau bordel. Car si tout autour de nous, c'est sacrément le bordel avec cette ignoble habitude du dîner en blanc qui revient, les manifestations et les grèves qui n'en finissent plus, l'Euro qui débute, les attentats à Tel Aviv, Istanbul ou Mardin, les 1500 morts en une semaine en Méditerranée (un Titanic dont tout le monde se fout), il semblerait normal qu'ici aussi en ces pages, le bordel fleurisse dans un style plus souriant si possible avec ces quelques lignes pour commencer. D'ailleurs, vous m'en ferez 200, bande de fainéants. Ça vous apprendra à fréquenter le bordel.

C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293

Sans plus attendre, je vous invite à découvrir ces rouges à lèvres à mettre du rouge aux joues tant ils sont oblongs, turgescents et sculptés par le désir qui mais je m'emporte et oui, tout ceci est bien réel et vendu par Pipedreams (ça ne s'invente pas) et même que c'est disponible sur Amazon ici : amazon.com/Pipedreams-Lipstick-Ea

C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293

Poursuivons sans plus attendre par ce run de skate maîtrisé sur le bout des doigts, par cette chaise accueillante s'il en est et il en est, la preuve en est cette chaise donc, par ce rhyton iranien du 5e siècle avant Jésus Christ (ou 25 siècles avant John Cleese selon votre religion, c'est selon) et par un triple cheese de hamsters, à consommer sur place ou à emporter (c'est selon aussi).

C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293

(page de publicité) Avec les gaines Berlei Sarong-Plus, on fait bien plus qu'en espadrilles où on peut juste danser le disco, aller au boulot, faire du vélo ou éventuellement du pédalo mais certainement pas du surf sur des vagues d'écume en toute décontraction alors hein bon et ensuite, enchainer par une bonne partie de Super-Bug avec un mode novice ou expert et trois, oui, TROIS, langues disponibles comme le français, l'allemand et le patois saintongeais (c'est moi qui l'ai demandé pour vous, mes drôles). Et afin de poursuivre allègrement dans ce bordel, merci de tounrer un bouton. Celui que vous voulez. N'importe lequel. Non, pas celui là, malheureux !!! Ouf, on est passé près de la catastrophe.

C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293

Un petit thé ? Mais bien sûr, pas de soucis avec cette théière voiture de course en céramique de marque Sadler dans les années 1930 et afin de poursuivre gaiement mais tous ensemble, montons dans ce Crown Coach Streamline Sleeper Bus de 1935 qui n'attend que nous. Et une petite révision.

C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293

Suivons le chemin tracé par cette magnifique série de photographies par Pommelien Koolen. oui, Pommelien. Rigolez pas, c'est pas plus con que Pierre-Arnaud.

C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293

Allez, je compte tout le monde. 1, 2, 3, 56, 127, 468, 943, on est bon alors merci de suivre le guide pour visiter le temple d'Isis photographié par Antonio Beato sur l'île de Philae en Egypte, aux alentours des années 1880. Bon après, on ne sait pas trop si c'est 1879 ou 1881 mais on s'en passera.

C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293

Let's dance (put on your red shoes and dance the blues certes mais surtout) avec le regretté Cassius Clay-Mohamed Ali qui vient de nous quitter mais qui sur l'image est en pleine conversation avec un jeune prodige aveugle nommé Little Stevie qui deviendra vite Wonder avant de poursuivre ce bordel par ici, ah non, merde, c'est sans issue et ça mouille.

C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293

Bon alors par là ? Non plus, apparemment, excusez-nous madame, on voulait pas déranger.

C'est vendredi, c'est le bordel #293

Bon alors, continuons par ce champ de marguerites qui ont la frite, par ce lion roi qui tant de fois a affermi son trône, ô cruel souvenir de ma gloire passée, œuvre de tant de jours en un jour eff... mais je m'emballe, excusez-moi, par L'homme Invisible pas si invisible que ça en 1933 et par le large des îles Scilly où un jour de 1911, Francis James Mortimer a pris sans l'aide de Blake cette image du Arden Craig, pas très loin de Saint-Agnes mais ceci est une toute autre histoire qu'E.P Jacobs ne vous racontera pas. Il a pas le temps, il bourre sa pipe.

C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293

Allez, quelques donzelles pour la bonne bouche quand même avec Marie-France Pisier par Sam Levin, un problème d'agrafes (laissez-moi vous aider mademoiselle, non, ne bougez pas, ce ne sera pas douloureux), une Veruschka von Lehndorff et un appel mais c'est privé, c'est pour moi because sex over the phone, you know i like it, sex over the phone, you know i need it, sex over the phone, come on and give it to me baby, sex over the phone donc.

C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293

Bon et pour les filles (et les garçons aussi, rien n'est interdit), je vous mets ce guitariste très habile de ses doigts quand il ne tient pas sa guitare, ce qui n'est pas le cas là. Désolé.

C'est vendredi, c'est le bordel #293

Et puis si ça ne vous plaît pas, voyez avec Arnold Sch... Arnold Schwarn... Arnold Schawarz... avec Schwarzy plus bas.

C'est vendredi, c'est le bordel #293

Bon, allez, une petite moisson de gifs, ça pourrait vous faire plaisir ? C'est pour moi, ça me fait plaisir aussi, tant qu'à faire, alors, chier, merde, bordel. Et puis je vous rappelle que c'est un peu mon blog ici alors j'y fais ce que je veux. Alors gifs. Non mais.

C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293

Vite, de l'art avec César Baldaccini, “The Bat” en bronze, Diego Rivera et une "Nature morte avec géranium" et Emil Otto Hoppe, hop, hop, avec des "Snakes" personnalisés par les bras délicieux de la danseuse Roshanara en 1918.

C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293

Le tout étant talonné de près par une œuvre de Carla Klein, une autre d'Erwin Wurm (l'espèce de saucisse sur pattes) et de Marc Sarda (le pantin multicoloré désarticulé).

C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293

Ensuite, un peu de Franz von Stuck, "Die Sünde" (le péché, hmmm, ohh, ahh) vers 1908, un peu de Jean Hélion car c'est si bon et du Juan Gris de 1914 avec "Tabac, journaux et bouteille de vin rosé", comme quoi ça va, chez Juan, on se fait pas trop chier.

C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293

Et enfin du Poliakoff car je fais ce que je veux, du Rupert Bunny qui n'a rien à voir avec Bugs à priori, du Lucio Fontana car j'aime ça et du Unié Sugiura, "Asphalt" de 77 car ça ressemble à du Rothko mais en fait, ça n'en est pas, un peu comme le whisky et le Canada Dry.

C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293

Et c'est l'heure de passer aux célèbres Messages à Caractères Informatifs de la semaine et d'ailleurs, j'en ai un aussi : si vous avez des frees, je ne dis pas non, surtout Rémi B. si tu lis toujours ce bordel du vendredi.

C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293
C'est vendredi, c'est le bordel #293

Et c'est tout pour aujourd'hui mais n'oubliez pas que vous pouvez vous abonner à ce blog pour peaud'balle et que si vous partagez le bordel du jour, vous aurez droit à un bordel gratuit la semaine prochaine et c'est déjà ça que les gens du FN n'auront pas car ils lisent assez peu ce blog trop cosmopolite et dégénéré pour eux. Sur ce, bon vendredi, bon week-end et à la semaine prochaine.

C'est vendredi, c'est le bordel #293

Ah, au fait, si vous voulez réaliser une bonne action, vous pouvez soutenir le génialissime Maëster,  victime d'un AVC en septembre 2015. Le papa d'Athanagor Wurlitzer (obsédé sexuel) et de la délicieuse Sœur Marie-Thérèse des Batignolles, la copine à Jésus le jardinier, a perdu une bonne partie de sa motricité. Il est en plein rééducation pour son hémiplégie et a besoin de tous ceux et celles qui l'aiment ou qui l'ont aimé chez Fluide Glacial. C'est pourquoi il a lancé un appel au don ici gofundme.com/gomaester qui marche bien puisqu'il a déjà récolté 16000 euros mais n'hésitez pas à déposer aussi quelque chose pour lui. Bon, si vous voulez aussi soutenir le bordel, vous pouvez m'envoyer des chèques, des virements (mon RIB est à votre dispo), m'expliquer comment monétiser efficacement ce blog, ou des espèces. C'est bien les espèces.

commentaires

Bonny 15/06/2016 23:25

j'aime ce bordel et ce blog en général. Continuez !

sorita 10/06/2016 12:20

de l'art, du lard, des dards. perfecto bordelo

Bruno 10/06/2016 12:13

Ah, ça fait du bien un Bordel comme ça…

Haut de page