Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Beubeu Blues

par PA Gillet 4 Juillet 2016, 10:15 L'actu qui tue

 

Bon franchement Benoit, c'est dommage. Tu aurais pu attendre 24 heures. Toi, louper un match de foot aussi important, c'est incroyable. Pas ton genre. Cette équipe de France, je t'assure, elle t'aurait plu. Elle était comme toi, généreuse, passionnée, créative. Tu aurais adoré la première passe en profondeur de Matuidi pour Giroud, juste la puissance qu'il faut, juste le bon axe pour que Giroud fonce plein pot vers le but pour finir le travail. Oui, Giroud a marqué. Deux fois. Et Pogba aussi. Et Payet. Et Griezmann a fini le boulot. 5-2. Ça t'aurait plu ce match, cette équipe, cette ambiance, cette envie. Et puis on aurait pu faire comme chez GBHR il y a longtemps. Refaire le match ce matin après l'indispensable lecture de L'Équipe et le café qui va bien. On aurait revu les actions sur la télé pourrie de votre bureau avec Thierry. Tu sais, la télé avec le petit napperon et les bricoles kitsch. Je crois même qu'il y avait une vierge en plâtre. De celles qui font des miracles sur le terrain mais pas forcément dans la vie. Il n'aura pas lieu car tu es parti, penalty, but en or, coup de sifflet final. Merde Benoit, tu me manqueras. Tes rires à l'attaque féroce comme une claque de Gabin, tes emportements qui ne duraient qu'un temps, ta sympathique mauvaise foi. Je te vois encore au baby vociférer contre le Samama qui te mettait la misère, contre Xibé qui faisait n'importe quoi derrière avec ses roulettes fumeuses ou contre Jean-Loup, Pierre-Yves, Patrice, Ninisse ou Volker ou Dieter ou Pascal. Fallait presque le réserver, le baby avec les BETCiens du 5e qui venaient squatter. Je me souviens des parties de foot dans le long couloir des créas, de Thierry, l'AJAiste jusqu'au-boutiste et de toi, plutôt Stéphanois. Je me souviens de nos études à RSCG Campus, l'école de la vie avec Papi Séguela qui venait nous raconter une histoire par trimestre avant de revendre l'école fissa à Sup de Pub. On s'en fout. Du coup, on a eu un Bac +5 en trois ans. Magnifique. Merde Benoit, tu fais chier. J'aurais bien aimé rigoler une fois de plus avec toi, debriefer le match et sortir les sempiternelles conneries sur Séville, Battiston, Schumacher et cette revanche à prendre sur les Teutons. Ce moment qui nous a construit comme supporters de foot, bien avant 98. Salut mon Beubeu. Si je ne crois pas en Dieu, au paradis et à toutes ces conneries, j'espère au moins que tu es libre maintenant.

Beubeu Blues

commentaires

Haut de page