Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est vendredi, c'est le bordel #300

par PA Gillet 25 Août 2016, 23:00 Le Bordel du Vendredi

... Il est de retour, il revient, il a chaud et il n'est pas mécontent finalement bien qu'il était pas mal dans ses contrées charentaises mais que voulez-vous, il faut bien gagner sa croûte pour payer la demi-tonne de pâté ramenée. Le Bordel du Vendredi et Après La Pub rouvrent leurs portes en grand parce que vu la rentrée qu'on va se taper entre les pro et les anti burkini, les pro et les anti-Sarkozy, Hollande et Marine, les pro et les anti-laïcité, les pro et les anti-pro, on est dans un vrai gros bordel qui ne s'arrêtera pas de sitôt. Alors afin d'élever un peu nos âmes, nos pensées et nos zygomatiques, démarrons sur une note joyeuse trouvée sur le Twitter de l'Indéprimeuse (@LIndeprimeuse) et permettez-moi ainsi que toute l'équipe nombreuse, cosmopolite et bigarrée du Bordel du Vendredi de vous adresser toutes nos prières pour cette rentrée sous le signe du calme, de la détente, de la bonne foi, de l'apaisement et de la félicité.

C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300

D'entrée, je vous mets un peu de Zora la rousse, Zora belle et pas si farouche que ça finalement alors que Fiona elle, faut pas lui en raconter. D'ailleurs son Shrek chéri a bien été obligé de dire oui avec en sus à son doigt une magnifique bague moderniste d'Elis Kauppi pour Kupittaan Kulta dans les années 70.

C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300

Pour vous rappeler qu'icic'est mon blog et que je fais un peu ce que je veux, je vous ajoute un hôtel portugais du plus bel effet (L'Eurosol Hôtel à Leiria si ça vous tente), une planche de Ryōichi Ikegami, des lunettes en 3D tricotées avec le cœur et aussi les mains car c'est plus aisé que juste avec le cœur où là, c'est la chienlit, je vous raconte pas et en plus, on met du sang partout. Et puis si ça ne vous plaît pas, m'emmerdez pas et prenez des champis pour voir la vie en Kinécolor. Attention, ceux-ci sont particulièrement difficiles à digérer.

C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300

Un peu de focale pour les Nuls, du bleu Deschamps avec ou pas Benzema en vente ici, oui ici, non, pas là, un peu de Trammps toujours au top, un tourne-disque électrophone Playsound originel pour écouter de la musique entre amis et plus si affinités et merci de choisir entre ces deux fiers destriers pour poursuivre en vrombisssant dans ce bordel assourdissant. Comment ? Non, rien.

C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300

Alors là, comme le dit souvent quelqu'un que je connaîs bien, il y a deux écoles. À gauche ou à droite et je ne parle pas de ce qui nous attend en 2017. Justin Trudeau, viens vite ! On a besoin de toi ici ! Bon, c'est mal barré. Tabernacle.

C'est vendredi, c'est le bordel #300

Attention, ceci n'est pas une pipe mais bel et bien une photo de pipe, ceci n'est pas James Bond mais une campagne Jim Beam et ceci est bien Tim Burton alors que d'aucuns auraient pu croire que c'était Gilbert Bécaud dit monsieur 100 000 volts mais d'aucuns peuvent se fourrer les doigts dans les yeux et pour la suite, merci de bien vouloir emprunter l'escalier où la gardienne n'est pas actuellement donc l'un dans l'autre, on peut y aller. Pas dans la gardienne, hein, dans l'escalier. 

C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300

Mais ne serait-ce pas une photo vintage de l'auteur de ce bordel dans un remake effréné d'Alive II dans un garage indéterminé ? C'eut pu. Mais non. Alors que les avocats ci-dessous présents sont eux, certifiés parfaitement conformes par le tribunal des flagrants délires et que cette inconnue au masque dans un fauteuil tubulaire de Marcel Breuer portant un masque d'Oskar Schlemmer restera inconnue puisqu'on vous dit qu'elle est inconnue. Et puis si ça ne vous plaît toujours pas, voyez avec l'autre, là, plus bas.

C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300

Allez, on s'étire et on reprend la route cause que c'est pas tout mais y'a encore du chemin en Dodge Charger ou en Beetle bi, on se pose des questions comme l'équipage de Cosmos 1999 (Y'aura-t-il un an 2000 ? Sauce Tartare ou Poivre ? Un verre ou on s'encule ?), on regarde Dorian Gray se déliter et on salue Jimi dans ses toutes jeunes années.

C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300

Mais évidemment, que serait un bordel sans donzelles ? Pas u bordel, je vous le donne en mille. D'autant que, je ne sais pas si vous avez remarqué mais il fait chaud un peu partout et ça ne risque pas de s'arranger avec Ornella mutine, Tina Louise et ses copines.

C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300

Rhooo, Traci a encore perdu sa lentille de contact. Qu'elle est étourdie, cette Traci. Bettie Page, elle, nous la joue campagnarde tandis que Pam s'en grille une à la fraîche alors qu'on carambole avec style à tout va et que Bardot, oh oh oh, jolie poupée me permet de saluer mes amis BETCiens néo-Pantinois au bout du quai là-bas.

C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300

Il est temps de passer à quelques gifs bien sentis. J'ai mis Ekta et Mauricette sur le coup, ils ont été inspectés personnellement un par un, avec un professionnalisme total. Pouvez y aller.

C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300

Vite, de l'art un peu olé olé avec Man Ray "Mr and Mrs Woodman" de 1947, “Forgive and forget” de Jimmie James en 2016, un nu de Fidel Molina, enfin pas de lui, d'une femme, Kysa Johnson, Americaine, née en 1974 avec "Blow up 152 - subatomic decay patterns" de 2015 mais qui n'est pas la femme du nu de Fidel molina mais après, pourquoi pas et un truc en plumes. Par Walt Kuhn. En 1931.

 

C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300

Et c'est l'heure de passer aux célèbres Messages à Caractères Informatifs qui concluent généralement les bordels et vu qu'on s'approche tout doucement de la fin, ça tombe bien.

C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300
C'est vendredi, c'est le bordel #300

Et c'est tout pour aujourd'hui mais n'oubliez pas que pour ne rien louper dans cette rentrée, vous pouvez tout simplement vous abonner à ce blog en haut, à droite et que ça serait sympa pour la 300e du Bordel que vous le partagiez à qui mieux-mieux et avec tout le monde autour de vous grâce aux petits boutons Facebook, Twitter et autres ci-dessous. Sur ce, bon vendredi, bon week-end et à la semaine prochaine.

C'est vendredi, c'est le bordel #300

commentaires

Bruno 26/08/2016 12:29

Merci bien, ça décontracte…

Haut de page