Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est vendredi, c'est le bordel #303

par PA Gillet 15 Septembre 2016, 23:00 Le Bordel du Vendredi

... Je déclare, solennellement hein, on est pas là pour déconner, le 303e bordel du vendredi ouvert  (roulements de tambours, trompettes, gong final) et ce, pour deux raisons principales tout à fait légitimes. D'une, nous sommes bien vendredi et de deux, le bordel autour de nous n'est pas près de s'arrêter alors autant en profiter comme des cochons au soleil dans une mare de boue bien humide et s'en mettre plein les mirettes avec, n°303 oblige, la seule maquette de la Peugeot 303 qui ne dépassa pas l'étape du projet alors que la 404 et la 505, hein, c'était quand même pas de la daube.

C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303

Mais c'est gentil cette petite mise en appétit mais on grignoterait bien un petit quelque chose, au moins avec les yeux, 'est toujours ça que le pantalon n'aura pas, avec les sublimes créations culinaires de Dinara Kasco. La casse-cou du gâteau. 

C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303

Afin de poursuivre en toute quiétude dans ce bordel, je vous invite, après vous, à choisir un des moyens de transports disponibles ci-dessous. Soit le Piaggio Multiplo VaFanculo pour gogos ou autre option, le très stylé Lone Star Meteor construit par la General Motors en 1956 pour le National Boat Show de la même année. C'est comme vous voulez, c'est vous qui voyez.

C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303

Au bordel, on considère qu'il est essentiel de faire travailler votre cerveau. On n'est pas chez Patrick Le Lay ici. Alors nous disions 24 horizontal... moui... et 64 vertical... bon, moi je sèche, je donne ma langue au chat mais si vous avez une idée, n'hésitez pas.

C'est vendredi, c'est le bordel #303

Passons vite à ces publicités comme on n'en fait plus (et pour cause) demandant déjà, à l'époque (fin 60, début 70 à vue de typo), la régulation des armes à feu aux États-Unis. Ben, c'est toujours pas gagné surtout si l'autre canard passe.

C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303

Tiens, tant qu'à être dans les infos, si vous avez un voisin qui se plaint des migrants, des mini-Calais, du Grand Remplacement, des bonnes et des mauvaises mœurs, une info simple peut toujours servir.

C'est vendredi, c'est le bordel #303

Mais passons désormais à la saga la plus courte de la longue carrière de Franquin : le Marshall. Personnage méconnu peut-être parce qu'il meurt à la fin de sa toute première histoire. C'est une piste à ne pas négliger et nous allons y mettre nos plus fins limiers. Ensuite, je me permets de vous rappeler, sans trop insister, que vous avec de la vaisselle en suspens et que le chemin est encore long avant d'avoir goûté tous les trésors français (petit moment patriotique mais pas nationaliste).

C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303

Découvrons ensuite (rideau, hop, plus de rideau) cet étonnant mash-up de super-héros superstarisés par Joe Phillips avec de la Rita, du Cary, de la Marilyn et du Yul. Et si y'a Yul, déyà, y'a d'la yoie.

C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303

Ceci n'est pas une pipe mais une hache qui pourrait aussi être une basse mais c'est une toute autre histoire que tonton Gene vous racontera peut-être un jour en tirant la langue, comme de bien entendu pour le Doctor Love qu'il est.

C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303

Passons à des gens connus ensemble. Attention : ils ne sont pas connus parce qu'ils sont ensemble. Ils sont parfois connus séparément mais pour l'occasion se retrouvent ensemble. À plusieurs. Mais ils restent connus séparément aussi, voyez ? Comme Dennis Hopper, John Ford et John Huston ou Peters Sellers ravi de voir Ravi Shankar ou encore Alfred Hitchcock et Sean Connery discutant de Marnie, ah cette satanée Marnie.

C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303

Nous avons aussi Kiss au grand complet et Tupac tel qu'en lui-même mais pas encore décédé, Shaquille et Bill et la jeune Drew avec une de ses idoles, Billy. Pas le p'tit Billy, pas le Kid, le Billy Idol.

C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303

D'Idol à Idle, il n'y a qu'un pas que nous franchirons avec la démarche la plus stupide possible pour saluer Eric Idle (donc, raccrochage aux branches) avec des potes des étoiles, Walt Disney et Roald Dahl et attention, il y a un Inigo Montoya caché dans cette dernière image mais je ne vous dis pas où.

C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303

Pour vous rappeler qu'ici c'est un peu mon blog et que je fais ce que je veux, j'ajoute là, tout de suite une sublime Lauren Bacall de 1947, une Fiat Abarth Vignale de 1951, un Jack Daniels original de quand il était jeune et Catherine Deneuve qui s'est bêtement collé un flacon de Chanel sous le menton avec de la SuperGlue et si quelqu'un pouvait venir l'aider, ce serait pas de refus, merci bien pour elle, cordialement, à vous les studios.

C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303

Meet Denise. Denise n'est pas de Nice puisqu'elle est Péruvienne. Denise Schaefer naquit à Lima il y a 22 ans et des brouettes et migra en Californie vers l'âge de 11 ans où elle grandit assez avantageusement et très harmonieusement comme vous pouvez le constater ou bien vous êtes aveugle et quelqu'un vous raconte le Bordel n°303 et là, je dis chapeau. Pour ce qui est de Denise, ah Denise, vous pouvez la suivre certes de toujours trop loin sur son Instagram ici : instagram.com/deniseschaefer. Attention, ça pique un peu les yeux.

C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303

Excusez-moi, je reprends ma respiration. Je ne sais pas pourquoi, j'hyper-ventile soudainement.

C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303

Oui, Denise ? Tu as ? Des gifs ? Bon, ben ok mais juste quelques uns alors.

C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303

Allez, pour rafraîchir toutes ces ardeurs naissantes, passons dans ce Frigidaire de collection, prenons cette corbeille de fruits jolie jolie, enchainons sur ce dragster d'enfer pour tenter de suivre Roller-Girl mais elle est rapide la ribaude alors contentons-nous de cette athlète olympique du saut à la perche, de cette Mireille Darc dans le plus simple appareil, un Minolta SRT-100x de belle facture qu'Ellen Von Unwerth n'aurait pas renié pour photographier la magnifique Christy Turlington si elle n'avait pas sous la main tout ce qu'il faut de chez Nikon, Hasselblad ou Leica. On fait avec ce qu'on peut, on fait avec ce qu'on a.

C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303

Vite, passons à de l'art avec un "Couple in Bohème Café" de Leo Freiherr von König en 1909, une magnifique "Composition" d'Endre Nemes d'une date comprise entre je sais pas quand et merde, vous déconnez à la technique et une "Femme au fond blanc" de Kees van Dongen et ce, en 1912. Pas 1911 ou 1913. Non, 1912.

C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303

Plus près de nous (sans Dieu), un "Pierrot lunaire" de 2008 de George Condo, artiste americain né en 1957, une "composition" de toute beauté de Max Bill en 1972 et Neil Welliver avec "Diane with Soap" en 1967 et autant on savait Diane chasseresse, autant on ne savait pas forcément grand-chose sur son hygiène et là, ça va, on est pleinement rassuré.

C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303

Admirons cette magnifique "Symphonie du printemps" par Nikolaos Gyzis, ce "Portrait de Miss Faith Moore" par Philip Alexius de Laszlo et ajoutons pour les fines bouches un petit nu de Modigliani.

C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303

Et enfin, si vous passez par Shanghai dans les prochains jours/mois/années, n'omettez pas de vous balader au Long Museum pour admirer cette sculpture gigantesque de Xu Zhen intitulée "European Thousand-Arms Classical Sculpture" de 2014. Et si t'y vas, Shiva aussi.

C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303

Et c'est l'heure de passer aux célèbres Messages à Caractères Informatifs qui concluent généralement ce bordel du vendredi sauf au moins une fois où ils avaient débuté mais depuis ils sont retournés bien sagement au fond pas loin du radiateur. Ces messages sont aussi les vôtres (alors que ce blog est le mien), n'hésitez donc pas à les partager.

C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303
C'est vendredi, c'est le bordel #303

Et c'est tout pour aujourd"hui mais vous pouvez liker, twitter ce bordel du vendredi pour le partager avec vos amis qui n'y ont pas forcément accès, de suivre Après La Pub sur Facebook ici facebook/apreslapub et de vous abonner si vous ne voulez rien louper de ce qui sort de ces pages. Sur ce, bon vendredi, bon week-end et à la semaine prochaine si Kim Jong Un n'a pas trop déconné avec le gros bouton rouge.

C'est vendredi, c'est le bordel #303

commentaires

aleriche 17/09/2016 02:39

You're baaaacccckk !!!!1

aleriche 17/09/2016 02:38

You're baaaaaaccckkkk !!!

Franck 17/09/2016 00:30

Ca s'rait ty pas plutôt John Huston avec Dennis Houpper et Jouhn Fourd ?

Jo 16/09/2016 16:08

Je ne me lasse plus de ce blog !
Merci pour ces vendredi

PA Gillet 16/09/2016 17:02

Hey Jo (comme dirait Hendrix), merci ! (comme dirait moi).

Letchouk 16/09/2016 14:12

J'adooooore !
On peut piquer des photos pour les mettre sur son mur FCBK, aussi ?
Merci et à bientôt.

PA Gillet 16/09/2016 14:15

Bien sûr, pas de soucis (avec le lien si possible).

Jules 16/09/2016 09:45

69 vertical : Satan l'habite

Haut de page