Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est vendredi, c'est le bordel #305

par PA Gillet 29 Septembre 2016, 23:00 Le Bordel du Vendredi

... Nom de diou de bonsang de bonsouère, nous sommes déjà vendredi. Mais oui. Incroyable. Alors il se peut, subséquemment, que ce soit aussi un peu le bordel en ces pages en raison d'une coutume hebdomadaire totalement ridicule dont la raison se perd dans la nuit des temps. Je ne sais pas qui a inventé ça mais c'est un bel abruti. Mais passons et commençons tout confort sur ce sublime canapé aux coussins ourlés, crée en 1937 par Salvador Dali en hommage aux lèvrès pulpeuses et parfois purpurines de Mae West.

C'est vendredi, c'est le bordel #305

Bon, je sais pas mais je vous sens stressé(e) en ce début de bordel. Pourtant tout va si bien dans le monde qu'il n'y a absolument pas besoin de s'inquiéter pour quoi que ce soit. Franchement. En attendant, n'hésitez pas à éclater ces quelques bulles, moins cher qu'une séance chez le psy et lâchez prise afin de profiter pleinement de ce bordel au volant de ce Traffic au charme magnétique, ou au guidon de ce vélo low-rider de 78, de ce chopper que n'aurait pas renié Dennis Hopper, ou dans ces Mustangs dans le colori de votre choix vu que vous n'allez pas non plus prendre le choix de votre voisin ou encore ce spendide camion rouge Mobil avec tut tut et même pouêt pouêt intégrés.

C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305

Maintenant que vous êtes équipé(e)s, vous pouvez enfin découvrir les anciennes fortifications (en vert) tout autour de Paris avant le périph', cette image qui fut mon plus bel éclat de rire de la semaine et cette bague de toute beauté qui peut, paraît-il, prédire l'avenir si on est une sorcière et c'est pas donné à tout le monde non plus sauf Christine Boutin et Nadine Morano qui ont leur diplôme patenté.

C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305

Poursuivons avec ce kit de télévision personnel et portable de 1967 (faut juste pas éternuer), cette BMW Schneekrad de 1936 pour tous terrains, même neigeux et pentus et Clint à la cool en plein ride sur son skate en 1965 dans les rues de Rome qui, rappelons-le ne s'est pas faite en un jour ni deux et pourtant Francis Bouygue était sur le coup et il t'aurait monté tout ça en deux trois coups de pelleteuse mais non.

C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305

Tiens mais ne serait-ce pas l'ami Salvador Dali avec Walt Disney, l'ami de Mickey plutôt ami avec Pluto ? Mais oui, tout à fait et ils travaillaient à "Destino", projet basé sur une chanson mexicaine d'Armando Dominguez fortement inspirée de l'univers surréaliste du peintre catalan. Un projet ébauché en 1946 entre les génies mais qui fut finalement abandonné avant que Dominique Montfery lui redonne vie à travers le film d'animation ci-dessous. Non, le bordel, ce n'est pas QUE la bagatelle, c'est aussi de la culture. Oui m'sieurs dames.

C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305

Merde, j'ai plombé l'ambiance. Bon allez, on y retourne avec Donnie & Hillary respectivement en 64 et 65, Peter Freuchen le grand explorateur de l'Arctique, avec sa femme Dagmar Gale en 1947 parce que l'image est magnifique et puis je fais ce que je veux ici vu que c'est mon blog et le roi Maradona avec des Queen, soit à Bourg-la-Reine soit à Choisy-le-Roi, c'est pas sûr mais on se renseigne avec Bernard Squarcini. Ah, on me dit qu'il est occupé.

C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305

Une belle brochette d'affreux comme on n'en fait plus avec Christopher Lee, Peter Cushing et Vincent Price en 1983 dans Le Manoir de la Peur, Winston Churchill pas encore Sir à 7 ans en 1881, Gerald Ford qui s'envoie en l'air avec une bonne pipe en plus, Graham Hill au top du style et Henry Ford et Thomas Edison qui tapent la causette, à la fraîche, probablement détendus du gland.

C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305

Passons à grandes enjambées près du géant de Paruro près de Cuzco au Pérou, ensuite nous avons Vincent McDoom, ah non, erreur de la technique, c'est Sean Connery prêt à marier s'il y a des volontaires parmi les lecteurs et lectrices du bordel, Sitting Bull et Buffalo Bill en virée entre potes à Montreal en 1885 et puis si ça ne vous plaît pas, voyez avec le nain pourpre plus bas.

C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305

Un détour en 62 et 63 avec le soldat James Marshall Hendrix, Jacques Charrier qui a le melon avec Bardot au bras, des chinois qui mangent des glaces pour vous rappeler qu'ici aussi, c'est mon blog et que bordel à cul de pompe à merde, si j'ai envie de mettre des chinois qui mangent des glaces, je mets des chinois qui mangent des glaces et puis si ça ne vous plaît pas non plus, voyez tout ça avec Serge un peu plus bas.

C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305

Ce à quoi, j'ajoute Pancho Villa, le vrai, l'original, ay ay ay qué caliente viva la revolucion au centre de l'image, un aviateur de la RAF qui se fait une coupe avant d'aller tâter du Messerschmidt, le Dalai Lama qui lui, n'a plus de problèmes de cheveux depuis longtemps, le Président Benjamin Harrisson qui attend son Bic Mac qui ne vient pas, c'est déplorable ce service, y'a plus de petit personnel, tout va à vau-l'eau en 1888 et Joan Collins, hnng un, deux, trois, en plein exercice.

C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305

Enchainons avec un Marcello au verbe et au menton haut, Belinda Lee par Peter Besch et il était important de le souligner, Candice Bergen qui se fait tamponner cause que faudrait pas oublier qu'ici, c'est un bordel et Jean Shrimpton en 64, pieds nus dans Kings Road genre vas-y t'as vu comme j'suis cool, dis, t'aurais pas un peu d'herbe, oh oui faisons l'amour.

C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305

Aaah Lucia Bosé, qui a peut-être un rapport avec Miguel mais je dois vous avouer que je ne suis pas allé vérifier, a une histoire singulière. Venant d'une famille pauvre de Milan, elle entre comme dactylo à 14 ans dans un cabinet d'avocat puis devient vendeuse dans une patisserie. Déjà, étrange comme choix de carrière, je vous le concède. Un jour, Luchino Visconti entre dans la boutique pour acheter ses célèbres pannetones et tombe en arrêt devant Lucia, dans toute la fraîcheur de ses 16 ans mais à la caisse quand même. Visconti s'approche d'elle et lui annonce "qu'un jour, elle fera du cinéma". Mais elle ne sait pas qui est Visconti. Quelques mois plus tard, elle participe à un concours financé par la GiViEmme, la célèbre firme de cosmétiques des Visconti et bim, elle remporte le titre de Miss Italie 47. Cadeaux, gloire, histoire d'amour avec Edoardo Visconti, le frère de l'autre et la voilà lancée dans le cinéma avec, excusez du peu des films avec Antonioni, Bunuel, Cocteau, Resnais, Fellini et même Almodovar (Dans les Ténèbres, 83, croyez pas que je potasse pas mes sujets). Si Lucia vous laisse de glace, je peux aussi vous proposer Sister Rosetta Tharpe pour du bon blues ou du gospel, un lapin sur col roulé et trois anges qui rient pour votre salut, pauvres pêcheurs et pécheresses adeptes du bordel. Mais bon, la prière, si ça servait à quelque chose, depuis le temps, on le saurait.

C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305

Passons à Kurtz avec un truc chelou sur le crâne, Jaclyn Smith dans un intérieur aussi moche qu'elle est jolie, une holster à Tabasco, ARRÊTEZ TOUT, UN HOLSTER À TABASCO !, un sacré gros bordel et pour la suite, merci d'emprunter une des embarcations disponibles à cet effet et pagayez, pagayez, pagayez gaiement jusqu'à l'arrivée.

C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305

Une poire perverse, un maillot de bain très joli, non c'est vrai, franchement, il est joli ce maillot non ?, un petit moment de félicité juste pour le plais... Herbert, tais-toi, n'insiste pas, Jane Seymour avec un animal mort sur l'épaule et Saundra Brown, première policière noire de la police d'Oakland des fois que vous vous demandiez l'autre jour "Tiens, c'est quoi déjà le nom de la première policière noire de la ville d'Oakland ?". Non, ne me remerciez pas, c'est tout naturel. 

C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305

Ma découverte de la semaine, rhaaaaa, Madame Michael Caine (que déjà je vénérais) que je ne connaissais pas. Shakira Baksh, attention : pas comme Peter Sellers en Hrundi V. Bakshi dans "The Party", non, juste Baksh, c'est quand même autre chose que l'autre Shakira qui nous vend du dentifrice à la télé, hein ? Alors.

C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305

Shakira Baksh nous vient de Guyane et on peut remercier la Guyane pour ce don de la nature, alors merci la Guyane.

C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305

En dehors d'être madame Caine, Shakira fut aussi Miss Guyana (on s'en doutait), deuxième dauphine de Miss Monde en 67 et modèle. En 1971, elle joue dans une publicité pour le café Maxwell. Michael Caine tombe en arrêt devant son image ("La plus belle femme qu'il ait jamais vu au monde", selon ses propres termes), devient rapidement obsédé et trouve son nom grâce à un ami dans la publicité. Comme quoi, il faut toujours avoir un ami dans la publicité.

C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305

Ils se marièrent deux ans plus tard et Shakira poursuivit sa carrière de modèle et tâta Michael certes mais aussi un peu de cinéma dans cinq films dont l'excellent "L'homme qui voulut être roi" de John Huston avec son heureux mari et Sean Connery.

C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305

Fi des donzelles, aussi désirables soient-elles, passons à de l'art avec “Sultry Day”, magnifique gravure de 1935 de Paul Landacre, "Analysis Paralysis" de 2015 d'Adam Lupton, artiste canadien et deux mains, l'une en photogramme par László Moholy-Nagy en 1926 et l'autre par Paul Jung pas plus tard qu'assez récemment.

C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305

Et il est temps de passer aux célèbres Messages à Caractères Informatifs qui concluent généralement le bordel et comme on s'approche de la fin, on ne va pas tergiverser comme si on n'avait que ça à foutre sachant que le week-end est encore loin et qu'on a tous et toutes encore pas mal de trucs à régler et que ce serait bien de pas trop trainer.

C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305
C'est vendredi, c'est le bordel #305

Et c'est tout pour aujourd'hui mais n'oubliez pas que vous pouvez vous abonner à ce blog pour zéro euro et pour ne rien louper de son actualité (en gros, quand je veux sauf quand je veux pas) et que vous pouvez remercier l'auteur de ce bordel et sa très nombreuse équipe dans la cave de tous les efforts fournis pour la conception de ce bordel n°305 en partageant celui-ci tout autour de vous avec les boutons prévus à cet effet ci-dessous. Un bordel partagé, un bordel offert. Sur ce, je ne manque pas l'occasion de vous souhaiter un bon vendredi, bon week-end et à la semaine prochaine car je suis poli, sauf quand on me casse les couilles, ce qui arrive, fort heureusement, assez rarement.

C'est vendredi, c'est le bordel #305

commentaires

il Gatto 30/09/2016 18:10

Alors, concernant Lucia Bosé, elle a eu trois enfants avec le torero espagnol Luis Miguel González Lucas dit Luis Miguel Dominguín (avec qui elle s'est mariée en 1954 alors qu'il venait de rompre avec Ava Gardner, excusez du peu) dont le chanteur et acteur Miguel Bosé et l'actrice et danseuse Paola Dominguin (parfois Bosé).

Haut de page