Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est jeudi, c'est poésie

par PA Gillet 24 Novembre 2016, 11:39 Poésie et Cie

 

Elle donnait des cours d'aérobic les lundis, mercredis et vendredis

je passais

j'en fumais une en la regardant

elle et les autres derrière la vitre

bondir - danser

se muscler

 

j'avais le même corps que Martha

la souplesse en moins

la sueur en plus

et quinze kilos de gras en trop

mais

on passait des heures au lit et je n'en avais jamais assez

une salope déjantée c'est ça qui m'excitait

elle collectionnait les PV pour excès de vitesse et trichait sur son

compte-chèques

devait de l'argent à tout le monde

foutrait la merde au cinéma et au restaurant elle hurlait aux gens de

se taire et l'instant d'après pleurait parce que le goût du gâteau à la carotte

la faisait craquer

 

C'est jeudi, c'est poésie

 

Moi je vendais de l'informatique par téléphone pour soutenir son

train de vie

disquettes et outils bureautiques par douzaines

je buvais toute la nuit comme un chien baveux

je dépensais à tort et à travers et mes nerfs lâchaient sous la

pression

jusqu'à

ce lundi

où Martha la brune a fichu le camp - valises et tout

le mot disait : "je te rappelle, Danny-boy. Je vais habiter à Bakersfield

chez ma sœur et ses enfants", encore un mensonge, un

de plus

Ainsi finit l'histoire avec la fille la plus sexy que j'aie connue

jusqu'à ce qu'elle revienne

et foute ma vie en l'air pour toujours

 

 

"4 - 9 - 94", poème de Dan Fante, décédé il y a un an et un jour, tiré du recueil "De l'alcool dur et du génie". Feu 13e Note Éditions.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Jules 24/11/2016 12:58

Bô! Trés BÔ

Fils de John donc comme je viens de le chercher.

Bon sang (mais c'est bien sur) ne saurait mentir

La pomme ne tombe pas loin de l'arbre (ta gueule Helmut!)

Les chien ne font pas des chats (va chan dire)

Angkor!!!!

PA Gillet 24/11/2016 13:39

Je voulais dire "Tout est bon dans Dan Fante" mais "Tout est bon dans John Fante" est vrai aussi.

PA Gillet 24/11/2016 13:38

Comme dans le cochon, tout est bon dans John Fante.
Je recommande donc sa tétralogie :
Les Anges n'ont rien dans les poches.
La tête hors de l'eau.
En crachant du haut des buildings.

Et le sublime Limousines Blanches et Blondes Platine.

Régime Sec, recueil de nouvelles essentielles.

Poésie :
De l'alcool dur et du génie.
Bons baisers de la Grosse Barmaid.

Théâtre : Don Giovanni (sublime)

Et le dernier livre qui m'a fait pleurer John Fante raconté par Dan Fante dans "Dommages collatéraux : l'héritage de John Fante".

Bonne lecture.

Haut de page