Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est vendredi, c'est le Bordel #311

par PA Gillet 11 Novembre 2016, 00:00 Le Bordel du Vendredi

... QUEL BORDEL ! Oui, quel bordel que les derniers événements mondiaux en forme de furet mort sur une mandarine trop cuite, quel bordel que ce monde, bordel. Si ici, modestement, toute l'équipe et moi-même tentons de vous offrir un bordel de qualité, il ne peut rivaliser face au grand bordel mondial quotidien qui jamais ne s'arrête, qui jamais ne cesse de nous surprendre. Mais ce n'est pas une raison pour baisser les armes et le bordel du vendredi ne se laissera pas abattre tel un vulgaire Kennedy et face à l'adversité et un vent de 120km N/N/O, il avancera encore et toujours, vaille que vaille dans la tempête et on va arrêter là les hyperboles pour laisser place à ce petit coin de nature où je vous propose de respirer un grand coup, de crier éventuellement de toutes vos forces avant de repartir comme en 40. Bon, plutôt comme en 45.

C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311

Faisons fi de ce monde de brutes et entrons dans l'univers délicat de Beth Katleman et de ses porcelaines contemporaines totalement barrées et sacrément chiadées au niveau du détail le plus infime au un peu moins infime mais infime malgré tout. À voir plus en détails ici bethkatleman.com.

C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311

Autre découverte sublime de la semaine, l'hallucinant travail de David Moreno qui a abusé du Mikado quand il était petit et vlam, c'est le drame, il devint artiste. À découvrir sur sa page Behance ici behance.net/New-ideas-new-sculptures.

C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311

Et puis tant qu'à faire et tant qu'à être là, je vous propose aussi le subtil travail au crochet de Severija, artiste lituanienne dont vous pouvez découvrir l'univers en cliquant ici severija.lt.

C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311

Et pour se remettre un peu de couleurs positives dans les mirettes, parcourons ensemble si vous le voulez bien sinon c'est la porte, le travail fouillé mais pas fouillis de la talentueuse Laura Callaghan lauracallaghanillustration.tumblr.com. Bien joué, Callaghan.

C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311

Ou autre option, l'armure en vaseline par Jung-Ki Beak. Non mais on sait pas, des fois, ça peut se tenter sur un coup de tête.

C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311

Afin de vous rappeler quand même qu'ici c'est mon blog et que j'y fais un peu ce que je veux, je vous ajoute un diadème byzantin en or, émeraudes et améthystes du IVe ou Ve siècle, le mystère demeure car j'ai envie de mettre un diadème byzantin, preuve une fois de plus s'il en est que la vie est mystérieuse et totalement insaisissable telle une anguille à l'huile d'olive dans un plat en Pyrex.

C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311

Mais que vois-je ? Une sublime image de Don Hong-Oai, une autre de Tina Modotti, "Telegraph Wires, Mexico" en 1926, Constantin Brancusi qui fait la tronche pour une raison qui ne regarde que lui et une carte du monde vers 1600 par Heinrich Bunting qui aimait beaucoup faire des rosaces à l'école avec son compas et ça se ressent un peu dans sa vision des choses.

C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311

Et passons désormais par... ah non, je me suis trompé, c'est un cul-de-sac. Marche arrière tout le monde.

C'est vendredi, c'est le Bordel #311

Passons aux Jeux du Cirque revisités par un photographe anonyme du début du XXe siècle et Cary Grant et Kim Novak une petite soixantaine d'années plus tard par un autre photographe anonyme, peut-être de la même famille que le premier, sait-on jamais.

C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311

Et puis si ça ne vous plaît pas, voyez ça avec le chti bonhomme un peu plus bas.

C'est vendredi, c'est le Bordel #311

Passons à quelques donzelles de qualité dans ce bordel avec Elke Sommer en 1962 à Cannes par Paul Schutzer, une très belle HAUT LES MAINS MADEMOISELLE, C'EST UN HOLD-UP !, ah merde, ça a loupé et un très joli rôti en croute de sel à mettre au four à 220° pendant un bon quart d'heure pour bien saisir puis encore 25 à 30 minutes à 180° en n'omettant pas de l'humidifier avec son propre jus de temps en temps.

C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311

Qui d'autre ? Mais la superbe Gillian Anderson en peau de bête graou graou par Jadran Lazic en 1996, une charmante inconnue qui gagnerait à ne pas le rester trop longtemps et Sofia Loren sur le balcon avec des fleurs mais sans le Colonel Moutarde qui est dans la cuisine avec le chandelier.

C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311

Et puis si ça ne vous plaît toujours pas, vous avez tort et Thor est d'accord, d'abord. Mais restons amis néanmoins et veuillez accepter ce modeste bouquet en guise de cadeau de réconciliation.

C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311

Tout de go, je vous mets un bon dos, un avant à l'avenant, un baiser de la vie, un baiser de la mort et un mec à la cool qui va nous manquer. Vraiment. Beaucoup. Yes, he can.

C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311

Vite, passons à de l'art avec Anselm Kiefer "Eisen-Steig" de 1986 (cliquez sur l'image pour la voir en grand). Huile, acrylique, branches d'olivier, plomb, fer, feuilles d'or et émulsion sur toile, 220 x 380 x 27.9 cm pour être précis, un nuage irréel de Berndnaut Smilde "Nimbus Green Room" de 2013 et un rond pas rond et un rectangle presque rectangulaire de David Batchelor.

C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311

Ajoutons une marine éblouissante d'Emil Nolde "Abendliches Herbstmeer" mais oui mais tout à fait alors ça vous en bouche un coin et même que c'est de 1951, un bel arbre d'automne par Gustav Klimt et deux œuvres d'Alphonse Borell qui n'est pas un lointain cousin de Francis Borelli mais ici, au Bordel, on se renseigne quand même au cas où et on vous recontacte le cas échéant.

C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311

Et c'est l'heure de passer aux célèbres Messages à Caractères Informatifs et c'est pas tout mais j'ai de la route pour aller voir le port d'Amsterdam et ses marins qui chantent les rêves qui les hantent et d'autres qui dansent en se frottant la panse sur la panse des femmes et ils tournent et ils dansent comme des soleils crachés dans le son déchiré d'un accordéon rance alors vous imaginez un peu, je ne vais pas manquer ça. Donc, les messages, je vous pose ça là, comme ça, enfin techniquement pas tout à fait là où il y a écrit là mais un peu plus bas par là. Sous ce la là.

C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311
C'est vendredi, c'est le Bordel #311

Et c'est tout pour aujourd'hui mais n'oubliez pas de liker et de twitter ce Bordel n°311 à vos ami(e)s pour qu'ils puissent eux aussi aller s'y détendre, que vous pouvez suivre ce blog sur Facebook facebook/apreslapub et sur Twitter twitter/ApresLaPub et que vous pouvez même vous abonner en haut à droite. Que demande le peuple ? Du pain ? Ho, ça va, je suis tenancier de bordel, pas boulanger. Allez hop, circulez et bon vendredi, bon week-end et à la semaine prochaine.

C'est vendredi, c'est le Bordel #311

Image "The End" © Chloé Hussein : flickr.com/photos/123

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

m gaymard 17/11/2016 15:59

Le pseudo-Klimt est en réalité Blossom, Phil Greenwood , j"aime bien Klimt mais faut bien reconnaitre qu'en plus des concepteurs de couvercle de boites de bonbons et chocolats, il a inspiré nombre d'imitateurs

PA Gillet 17/11/2016 16:29

Merci beaucoup pour l'info.

joe patate 13/11/2016 06:57

c'est qui le mec à la cool (il en a l'air) qui va nous manquer ?
& keep on the good work ;)

Eric Chalmel 11/11/2016 02:16

Un mot : bravo !

Haut de page