Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cinq tartes à abattre

par PA Gillet 21 Novembre 2016, 12:55 La vie est un Western

... Il soufflait comme un vent de révolution aujourd'hui, à Chihuahuan. Une révolution sanglante qui avait fait cinq victimes dans la nuit. Frankie Fillone, ex-second et ex-bras droit de Shark Ozzie avait remporté haut la main la consultation pour savoir qui serait shérif à la place du shérif Frankie Lowland dont le mandat arrivait à sa fin d'ici peu. Pour ce faire, Fillone avait dézingué Jeff Copey, Bruno Themayor, John-Freddy Fish, Nattie KM et crime de lèse-sherifté, Shark Ozzie. Seul Alan Jippey tenait encore sur ses deux jambes, bien que légèrement claudiquant.

Cinq tartes à abattre

C'est officiel : Frankie Fillone était le new Billy the Kid in town. Et si Shark Ozzie n'était déjà pas très progressiste, on peut dire que Frankie Fillone lui, freinait des quatre fers bien qu'il porte plutôt des santiags et seulement sur deux pieds. Son modèle n'était-il pas Margarita Tcher que tous les obsédés de Chihuahuan surnommaient "la Dame de jamais tu vas te la faire" tant elle était inflexible comme une béquille au réveil, sèche comme la bouche d'un conducteur de la Wells & Fargo après la traversée du désert du Mojave et un brin conservateur tel du E214, du E242 ou du E316. Quand elle avait une idée en tête, Margarita Tcher maintenait fermement son cap, tenant la barre d'une main solide, laissant Frankie Fillon rêveur à ses côtés tant il espérait que la barre fut sienne (pas la ville en Italie, sa barre à lui).

Cinq tartes à abattre

Quant à Shark Ozzie, cette fois-ci, il était définitivement éliminé. Même Klaus Gayhand, son ami desperado onaniste d'origine germanique amateur d'art hollandais et Bryce Hurtafew, son porte-flingue le plus proche apportaient désormais leur concours à Frankie Fillone. C'est dire si la situation était grave mais pas encore tout à fait complètement désespérée. Six pieds sous terre, Shark Ozzie ? Pas vraiment, il dépassait encore un peu. Dans un accès de colère qui faisait "Gniii !" et "Rhaaa !" aussi, Shark lança à Fillone "Tu quoque mi Fillione !" dans une sorte de patois italien que Carlula lui avait appris. Avec son timbre de croque-mort neurasthénique, Fillone rétorqua un "Vade Retro, Minus" qui toucha Shark en plein cœur. "On avait dit pas le physique, merde Frankie...". "Je ne parle pas aux collaborateurs". Shark fulminait de tout son être. Alan Jippey, à côté, ne pipait mot.

Cinq tartes à abattre

Le meilleur d'entre eux, dixit Jack Shayrak, encaissait la large avance de Frankie Fillone mais ne s'avouait pas vaincu pour autant. "Le combat continue !" lança-t-il à la cantonnade, soit les trois blanchisseurs chinois de la ville, deux peones par ci par là, Chris E. Strosi qui cuvait la mauvaise soirée au fond de l'écuelle des chevaux et Sateen Morendo, tout sourire de voir Shark Ozzie dégager. Elle lui vouait une haine féroce et jubilait de sa défaite inattendue. "Tu es fini Shark et je ne donne pas cher de ta peau bien que cette affiche que je placarde en ce moment indique que la récompense est de 555 000 dollars ce qui fait une somme, tout de même". Sateen Morendo gloussa de plus belle. Elle savait à peine lire et n'utilisait le journal que pour emballer ses poissons le vendredi. 

Cinq tartes à abattre

Pour Shark, ça sentait vraiment le roussi. Il ressentait ça à quelques petits détails dans la ville, des choses insignifiantes, de l'ordre de l'indicible, de la vibration intercosmique.

Cinq tartes à abattre

Ça ne s'expliquait pas, juste une sorte de sentiment, une prémonition, une vision que son avenir ne s'écrivait peut-être plus exactement à Chihuahuan où l'horizon semblait aussi bouché que lors de ces tempêtes de sable qui fouettaient parfois la ville. Et pour Shark, la tempête n'était pas près de s'arrêter.

Cinq tartes à abattre

Mais le coup fatal fut porté par Carlula, sa Carlula à lui, que Shark Ozzie aperçut tout sourire au Jumping Jack Flash, le saloon de Ridge Magger, un de ses anciens amants. "You can't always get what you want" lança Shark, dépité en entrant. "Let's spend the night together", répondit Ridge en regardant Carlula dans les yeux. "Gimme Shelter", sussura Carlula en montant le grand escalier avec Ridge. "I can't get no satisfaction" conclua Shark, la queue basse et le moral dans les chaussettes.

Cinq tartes à abattre

Voyant l'horizon encore dégagé, Shark sella son poney nain, l'enfourcha, prit ses cliques et ses claques et ses jambes à son cou et tenta de tenir comme ça en équilibre sur son poney qui cataclopait cataclopait tant qu'il pouvait vers une destination inconnue mais surtout, la plus loin possible de Chihuahuan.

Cinq tartes à abattre

commentaires

Jules 21/11/2016 15:43

On me dit que Paul B. Smuth a quitté la ville dans la nuit

Haut de page