Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une carte à abattre

par PA Gillet 20 Décembre 2016, 17:45 La vie est un Western

 

... Nul ne sait exactement comment elle parvint jusqu'à nous mais convenons tous ensemble que l'essentiel est qu'elle soit parvenue jusqu'à nous. Oui, à travers les âges, une incroyable carte de Chihuahuan subsista en suffisamment bon état pour qu'elle soit consultable par vos soins en ce jour béni, oui, oui. Tout ce que l'on sait, c'est que cette mystérieuse carte passa d'abord dans les mains de Shark Ozzie et de ses bras droits Klaus Gayhand, le célèbre desperado onaniste d'origine germanique amateur d'art hollandais et son alter-ego Bryce Hurtafew.

Une carte à abattre

Puis la carte atterrit chez les Garrett, Pat et Madame dont le prénom, on ne le sait que trop peu, était Lassie, telle la chienne fidèle et qui était proprement inarrêtable comme son mari. D'ailleurs, ne dit-on pas souvent "C'est difficile d'arrêter Lassie Garrett." ? Alors.

Une carte à abattre

La carte fut ensuite la propriété de Billy le Kid et de ses amis et compagnons de fortune et d'infortune Doc Holliday, Jesse James et Charlie Bowdre.

Une carte à abattre

Billy l'offrit ensuite à son ami Butch Cassidy...

Une carte à abattre

Elle arriva ensuite entre les mains douces, soignées et délicates de Martha Jane Canary, plus connue sous le sobriquet de Calamity Jane...

Une carte à abattre

Puis dans celles de Wild Bill Hickock qui fut, paraît-il, l'amant de la terrible Calamity (en tout cas, ils sont enterrés côte-à-côte à Deadwood).

Une carte à abattre

La carte arriva ensuite dans les mains rugueuses et puissantes de Go Khla Yeh, dit Géronimo.

Une carte à abattre

Puis d'une manière que l'on ne s'explique pas, elle arriva dans les mains du Général Custer, dit Foie Jaune qui, avant de décéder à Little Big Horn la confia à...

Une carte à abattre

... Abraham Lincoln, qui, par un étrange hasard de la vie comme on en fait peu, la confia à...

Une carte à abattre

... À Fernandel qui passait par là et qui la ramena chez lui dans le Vieux-Continent...

Une carte à abattre

... Et c'est ainsi, probablement hein, que cette carte certifiée exacte et totalement authentique (et visible en grand en cliquant dessus) arriva parmi nous comme disait le chat de la Mère Denis.

Une carte à abattre

Une carte incontestablement véridique donc, même s'il reste encore un doute sur la localisation exacte de Chihuahuan qui devait probablement se situer quelque part dans le rond ci-dessous.

Une carte à abattre

... Bref, à Chihuahuan (population 509, ah non, 508, ah zut, 507, euh 506 âmes), on était vraiment bien entourés par les indiens qui n'étaient pas encore tous de bons indiens mort à l'époque.

Une carte à abattre

commentaires

bruno 21/12/2016 11:23

"C'est difficile d'arrêter Lassie Garrett."… C'est "Nous le tenons, Mortaise" ou "Vous prendrez bien un verre, Radan" dans le Père Noël… EX-CE-LLENT.

Haut de page