Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est vendredi, c'est le Bordel #329

par PA Gillet 31 Mars 2017, 08:04 Le Bordel du Vendredi

 

... Diantre, Palsambleu, Montjoie-Saint-Denis, nous sommes déjà vendredi. Oui. Terrible et agréable constat à la fois. Terrible car le temps passe à une vitesse insensée et où sont passées nos vertes années, hein, je vous le demande. Et agréable car ça sent de plus en plus le barbecue, le rosé sous le tilleul et les traces des hamac sur les peaux quasi-nues qui s'offrent au regard d... excusez-moi, je m'égare. Oui, c'est indéniable, nous sommes vendredi et il est tout à fait dans le domaine du possible que ce soit un petit peu le bordel ici comme c'est de coutume depuis le 6 novembre 2009, date gravée dans la pierre du tout premier Bordel du Vendredi (voir ici c-est-vendredi-c-est-le-bordel). Depuis l'habitude est de partager quelques images, quelques idées glanées ça et là pendant la semaine, remisées par devers moi et reversées ici dans un ordre qui change à chaque fois comme par exemple les œuvres de Nina Saunders que le Bordel n'avait encore pas invité alors Nina, les gens du Bordel, les gens du Bordel, Nina. Et pour en voir plus, c'est sur ninasaunders.eu

C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329

Poursuivons si vous le voulez bien et si vous ne voulez pas, n'en faites pas tout un plat et forcez vous un peu, par ces affiches revisitées par le talentueux artiste et graphiste Tony Stella qui n'est pas d'Artois. Mais c'eut pu. Mais non.

C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329

Merci d'emprunter à nouveau cet escalier présent dans un bordel précédent mais sans la maison autour que j'ai découvert récemment. Et ça aurait été dommage de ne pas faire un détour car c'est foutrement joli. La Beauvoir House est une réalisation de Cousins and Cousins Architects, ce qui laisse une possibilité que ce soit Christine Boutin et son mari mais c'est pas sûr mais je me renseigne, histoire de.

C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329

Passons à travers le fog inquiétant, puissant et évocateur de la série " Typologie du virtuel" par l'artiste Thibault Brunet. Pour en voir plus sur lui, c'est sur thibaultbrunet.fr

C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329

Enchainons avec un Mœbius toujours de qualité, une très mauvaise idée et du ruban à ferme ta grande gueule, ce qui actuellement, vu les conneries qu'on entend et que des fois on préfère partir plutôt que d'entendre ça plutôt que d'être sourd, peut s'avérer utile. 

C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329

Et puis pour vous rappeler qu'ici c'est un petit peu mon blog et que j'y fais ce que je veux, je vous rajoute quelques images sublimes issues de "La Griffe du Passé" de Jacques Tourneur, réalisateur français ayant fait la majorité de sa carrière à Hollywood à partir de 1934. Un film avec Robert Mitchum, James Greer et Kirk Douglas, excusez du peu, dont voici le résumé : Jeff Markham (Robert) est pompiste dans une petite ville. Il est abordé par une de ses anciennes connaissances (pas Robert). L'homme déclare à Jeff que Whit Sterling, un de ses anciens employeurs a retrouvé sa trace et entend bien se faire payer une dette que Jeff a envers lui. Jeff accepte de le revoir (suspense). Le soir venu, Jeff retrouve sa petite amie et lui révèle son passé (suspense bis). Alors qu'il était détective privé, Jeff avait été chargé par le truand Whit Sterling de lui ramener sa maîtresse, Kathie Moffett, enfuie avec un magot de 40 000 dollars. Il avait retrouvé la trace de Kathie au Mexique ; elle lui avait déclaré n'avoir jamais pris les 40 000 dollars, que c'est un certain Frankie Fillone qui les avait pris et qu'elle avait fui Whit Sterling qui la terrorisait. Amoureux, Jeff et Kathie s'étaient enfui mais l'ancien associé de Jeff les avait retrouvés. Une bagarre s'en était suivi où l'ex-associé avait été abattu d'un coup de revolver par Kathie. Jeff, consterné, avait cherché à faire disparaître le corps quand il avait entendu la porte claquer : Kathie s'était enfuie, le laissant seul (c'te biatch).

C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329

Mais comme je vous sens las, là, posez-vous là. Et hop là, c'est reparti vers de nouvelles aventures palpitantes (scroll, scroll, scroll).

C'est vendredi, c'est le Bordel #329

Euh, Brian, on avait dit palpitantes les aventures. Hein, quoi Brian ? Hé, no ? Bon, merci Brian, dans ces conditions passons directement à Son House et Elvis Presley puisque Brian fait sa tête de con. Allez Brian, in the kitchen.

C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329

Qu'avons-nous encore en magasin ? Des boites naturalistes et réalistes, un Belushi presque ravi, un beau dos au dodo et puis si ça ne vous plaît pas, voyez ça avec Karl. Karl ? Des gens pour toi.

C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329

Oui monsieur ? Un commentaire éclairé, visionnaire, salutaire permettant de faire avancer l'humanité toute entière dans un immense bond en avant de plusieurs générations tant dans le domaine technique que tactique ?

C'est vendredi, c'est le Bordel #329

Mademoiselle, un avis personnel, peut-être ?

av

av

Bon alors enchainons avec la Reine Victoria pas photographiée par Ron Galella en 1874, Raquel Welch photographiée par Ron Galella en 1970, Lisa Lyon par Robert Mapplethorpe en 1984 et ma foi, un très joli tabouret.

C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329

Puis au niveau de la donzelle du bordel, nous avons Angie Dickinson en 1957, Ava Gardner avec Burt bien encastré, une femme à lunette et femme à lunettes, femme qui voit bien, un très très très charmant minois et ma collaboratrice qui a perdu ses lentilles et qui les cherche inlassablement, non Pénélope, non, elles ne sont pas là, non, j'ai regardé trois fois.

C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329

Vite, passons à de l'art avec du Lioubov Popova de fort belle facture (en roubles), du Frank Stella (Harran II, 1967), du Hércules Barsotti de 1950 qui n'a rien à voir avec Claude qui est rital et qui le reste, c'est un fait établi comme le Workmate de Black & Decker et enfin Sophie Taeuber-Arp, et sa "Composition verticale à rectangle, cercles et barres" de 1930 tout à fait gaspesque si vous voulez mon avis et si vous ne le voulez pas, ben il est là quand même.

C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329

Et il est temps de passer aux célèbres Messages à Caractères Informatifs qui sont tellement reconnus dans le monde entier que même Vladimir Poutine les lit (salut Vlady) dès la sortie du bordel avant de retourner s'occuper de Trump, de Marine, de Fillon, de Macron, de l'Ukraine, du Moyen-Orient et de ses opposants. Mais ils sont à vous aussi alors n'hésitez pas à les partager, à les piquer et à les offrir car c'est toujours ça que Vlady n'aura pas. Na. Da.

C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329
C'est vendredi, c'est le Bordel #329

Et c'est tout pour aujourd'hui mais vous pouvez quand même faire deux trois choses avant de partir : vérifier que vous avez laissé ce bordel aussi propre qu'au moment où vous y êtes entré(e), être le ou la 1519 e à suivre ce blog sur Facebook ici facebook/apreslapub et le ou la 2257 e sur Twitter eud' par là  twitter/ApresLaPub, vous y abonner pour ne rien louper de ses publications quasi-quotidennes sauf quand j'ai pas envie et surtout partager et liker ce bordel avec les boutons ci-dessous comme des morts de faim en faisant péter les likes et en incitant vos ami(e)s à venir y faire un tour car ça détend, c'est gratuit et c'est bientôt le week-end, ils nous prennent tous pour des cons alors bordel, fuck la productivité. On s'occupera de la dette plus tard. Bon vendredi, bon week-end et à la semaine prochaine. 

C'est vendredi, c'est le Bordel #329

commentaires

Haut de page