Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La fictive aux yeux clairs

par PA Gillet 1 Mars 2017, 17:13 La vie est un Western

... Malgré la tempête qui s'était abattue sur Frankie et Penny Fillone et le climat de quasi guerre civile à Chihuahuan qui s'ensuivit avec des assassinats en veux-tu en voilà et des complots à gogo, Roy Bean, le seul juge à l'ouest du Pecos, avait quand même décidé de la prochaine mise en examen dudit Frankie. Roy Bean était un juge inflexible, sauf avec une bonne bouteille et des filles et des steaks mais Frankie étant ascète, ça ne se fit pas. Maintenant, c'est l'ascète qui n'était pas dans son assiette. Il faut dire que ce qu'on reprochait à Frankie était lourd à digérer.

La fictive aux yeux clairs

Frankie l'avait mauvaise et c'était encore loin de la réalité. Un peu comme le travail au saloon de Penny Loop, sa femme. Même s''il n'avait pu présenter une seule preuve du travail de Penny au juge, Frankie Fillone s'obstinait à nier la réalité : il était aussi sûrement dans la merde que Shark Ozzie tombant dans une bouse encore fraîche en descendant hâtivement de son demi-poney. Ce qui lui arrivait plus souvent qu'on ne pouvait le penser. Quand ça veut pas.

La fictive aux yeux clairs

Frankie Fillone ne semblait pas percuter que c'était avant tout la dimension morale de cette histoire que la population de Chihuahuan lui reprochait. Lui pourtant si pieux avait, semble-t-il, oublié que chaque faute méritait pénitence, sauf quand on s'en foutait parce qu'on était athée, comme le service du même nom (à ne pas confondre avec la cuillère qui est un autre type de service). Frankie et Penny étaient tous deux en plein désarroi, dans l'œil du cyclone. Un twister dont on ne sait où ça les mènerait mais probablement pas jusqu'au bureau du shérif vu comme c'était parti (mon kiki).

La fictive aux yeux clairs

Vaille que vaille, Frankie voulait rester candidat bien qu'il ait annoncé un mois auparavant qu'il se retirerait en cas de problèmes avec la justice. Donc avec Roy Bean puisqu'on se tue à vous répéter que c'est le seul juge à l'ouest du Pecos, pas très loin de Chihuahuan. L'attitude et la défense de Frankie étaient d'ailleurs étranges, lui qui d'habitude ne levait pas un sourcil plus haut que l'autre. Après sa rencontre avec Shark Ozzie, Frankie avait changé de ton, Il pérorait, éructait mais semblait ne convaincre personne, sauf Paul, le bedeau du village. Mais c'était pas du Frankie dans le texte, ça, c'était du Shark Ozzie tout, fpit, craché. Si Frankie Fillone en était même arrivé à demander conseil à Shark Ozzie, son meilleur ennemi, c'est qu'il n'était même plus défendable, il était, il était...

La fictive aux yeux clairs

commentaires

Haut de page