Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est dimanche, c'est le Bordel #333

par PA Gillet 7 Mai 2017, 19:02 Le Bordel du Vendredi

 

... Ayant été pris par le temps et un gros free cette semaine, le Bordel du Vendredi (enfin, surtout son auteur) n'a pas été en mesure de paraître en temps et en heure et puis merde, il y a quand même des choses bien plus importantes dans la vie. D'ailleurs, si ce bordel apparaît aux alentours de 20h02 sur vos écrans, c'est que nous aurons tous et toutes réussi à épargner à notre beau pays la honte la plus absolue et que la blonde dehors gris-vert dedans se sera pris une bonne torgnole (et croyez bien que je ne milite en rien pour la violence faite aux femmes). Jamais le Bordel total n'aura été aussi proche de nous et faisons tous et toutes en sorte que ça ne se reproduise pas de sitôt. Renvoyons-la à ses études (notamment la vie de Clovis, les vraies raisons des visions de Jeanne d'Arc, ah les psylos, et la colonisation à la papa, avec le couteau) et pendant ce temps-là, dégustons ensemble un bordel de bonne facture, TTC et tout avec pour démarrer les superbes créations de Monomi Ohno. La manie de Monomi, c'est le carton dont elle se sert pour réaliser tous types d'objets avec du temps, un bon cutter et du talent. Et puis mieux vaut avoir des objets en carton qu'une démocratie dans le même matériau, convenons-en. On en convient ? oui ? Bien.

C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333

Embarquons tous et toutes si vous le voulez bien et si vous ne voulez pas, vous n'avez qu'à marcher mais ce sera plus long dans le Hiawatha Rail Coach de la Milwaukee Line qui nous mènera à bon port soit vers la suite de ce bordel (scroll, scroll, scroll).

C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333

Passons au dessus du plus vieil exemple de joaillerie en or et notamment un joli étui pénien trouvé dans une tombe datant de 4600 à 4200 avant Jesus Christ, soit 6539 à 6139 avant John Cleese et cette bague à complication comme les montres suisses mais en bague et donc sans aiguilles pour l'heure, les minutes ou les secondes mais un trou pour mettre le doigt (seulement le doigt). 

C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333

À ce moment précis du bordel, je fais appel à votre charité chrétienne, votre charité athée ou votre charité ce que vous voulez afin de contacter Yoyo chez Golden Laser. Aidez Yoyo SVP, Yoyo se fait grave chier et passe son temps à dessiner des motifs sur des jeans avec son laser et franchement, il y a mieux à faire dans la vie. Alors s'il vous plaît, votez Yoyo bien qu'Holmes ne soit pas là et qu'un Yoyo sans Holmes, c'est un peu Combaluzier sans Roux, Wesson sans Smith, Abélard sans Héloïse et Remo sans Milan. 

C'est dimanche, c'est le Bordel #333

Enchainons sans trainer sur ce sublimissime "Portrait de l'espace" par Lee Miller, Isabella Rossellini en Pucci dans les années 70, Lon Chaney Jr. et Evelyn Ankers dans "The Wolf Man" de1941 et le Colonel Kurtz, ah non, pas du tout, c'est une image de Mircea Suciu à la Zeno X Gallery d'Anvers (à voir ici widewalls.ch/mircea-suciu-zeno-x-gallery-antwerp).

C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333

Poursuivons par une vue aérienne rare de la Statue de la Liberté, Ewa Krzyżewska par Zofia Nasierowska parce que j'ai une partie de scrabble tout à l'heure et ça fera du point et puis je fais ce que je veux ici vu que c'est mon blog et que je peux aussi décider, là, maintenant d'ajouter une très belle image de Louise Dahl-Wolfe intitulée "Nude with Hat Shadows" de 1946 et une Debbie Harry de 83 dans Vidéodrome pour sensiblement les mêmes raisons que sus-citées précédemment et pour la suite, merci de monter ces quelques marches vous séparant de la suite du bordel.

C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333

Continuons gaiement car on est pas là pour se faire engueuler par un Clint sur un gros cube, Jacky Chan et Mariah Carrey comme quoi tout peut arriver dans la vie, un nugget bien doré à souhait et une Miel toute seule la nuit et moi je veux bien faire la tartine si c'est pour aider.

C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333

Oui Charlie, un commentaire ? On est tous Charlie alors écoutons ce qu'il a à dire. Merci Charlie pour cet argument fumant et trépassant.

C'est dimanche, c'est le Bordel #333

Où allons-nous, je vous le demande ? Comme ça, c'est fait, allons désormais vers ces portes de lumière (à ne pas confondre avec le papillon de la même matière) pour continuer vers ces quelques damoiseaux qui sauront ravir certaines de mes lectrices et certains de mes lecteurs car chacun fait ce qu'il veut dans la vie, même regarder des damoiseaux dans un bordel du vendredi du dimanche.

C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333

... Oui madame ? Non, c'est-à-dire que vous êtes fort amène et absolument charmante mais j'ai pas trop le temps là, tout de suite.

C'est dimanche, c'est le Bordel #333

Ce serait avec plaisir mais vraiment je suis pressé et... bon alors ok, je n'insiste pas. Je me rends à vos arguments.

C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333

Oui, j'arrive, mademoiselle, j'arrive mais qu'est-ce que j'aurais bien aimé encore une fois traîner mes os jusqu'au soleil, jusqu'à l'été, jusqu'à demain, jusqu'au printemps, j'arrive, oui, j'arrive mais qu'est-ce que j'aurais bien aimé encore une fois voir si le fleuve est encore fleuve, voir si le port est encore port, m'y voir encore, j'arrive, j'arrive mais pourquoi moi, pourquoi maintenant, pourquoi déjà et où aller, j'arrive bien sûr, j'arrive, n'ai-je jamais rien fait d'autre qu'arriver ? Hein, je vous pose la question. Là, juste à côté de ce joli bibelot en faïence à l'effigie de Jackie Sardou de fort bon goût.

C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333

Oui, j'arrive, j'arrive, certes un peu à la bourre, pour rendre hommage aux femmes sous toutes leurs formes, même les plus épanouies avec cette superbe série de photos d'Ashley Graham par Mario Sorrenti pour V-Magazine.

C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333

Et puis comme il me reste quelques donzelles supplémentaires et qu'ici, on applique les principes de Guy Roux à la lettre (le 4-3-3, les ailiers bien écartés sur les côtés au bord des lignes et pour le reste, faut pas gâcher), je me permets de vous les ajouter ci-bas en terminant par les jolies pommes de Pam.

C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333

Allez hop, on monte, on monte, on monte et on poursuit et c'est bon pour le cœur, le cardio tout ça alors on ne traîne pas.

C'est dimanche, c'est le Bordel #333

Vite, de l'art avec Mangez des pommes, ah non, une "Nature morte aux pommes" de Vincent Van Gogh, un "Modèle lisant" d'Edward Hopper de 1925, un comédon, ah non, un "Point Noir" de Wassili Kandinsky et un "Untitled", ça va tu t'es pas fait trop chier Emil Bisttram pour le titre, de 1939.

C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333

Ajoutons un "Anche la corniche" de Bruno Munari de 1935 et attention, n'oubliez pas que pericoloso sporgersi tout ça, un "Jane au centre" de Joseph Beuys, un "Untitled" de 73 de Pierrette Bloch et un "Black and White Universe" "d'Edward Bawden de 1963.

C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333

Et enfin, un peu de Willem de Kooning et son "Homme assis", Pandore et sa boite de William Adolphe Bouguereau, une "Scène de vie à Tahiti", de Paul Gauguin et ployions tous et toutes de concert dans cette piscine de motel de Jessica Brilli si vous aviez prévu un maillot pour ce bordel et si vous n'en avez pas, allez-y quand même à poil, lâchez-vous un peu, que diable.

C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333

Et il est l'heure de passer aux célèbres Messages à Caractères Informatifs car il y a tant à dire en ce moment que c'est pas le moment de fermer sa gueule alors autant partager ces messages avec vous, messages que vous pourrez partager ensuite à votre tour en n'omettant pas de citer le Bordel et Après La Pub si c'est possible.

C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333
C'est dimanche, c'est le Bordel #333

Et c'est tout pour ce 333e bordel et si vous le lisez, c'est que Marine est dépitée et c'est bien là l'essentiel mais vous pouvez aussi décider après cette belle victoire d'être le ou la 1531e à suivre ce blog sur Facebook ici facebook.com/apreslapub, le ou la 2265e sur Twitter eud' là twitter/ApresLaPub, vous abonner sur cette page si vous ne voulez rien louper et sur ce, je vous souhaite un bon dimanche, cinq années sous le signe de la Liberté, de l'Égalité et de la Fraternité plutôt que du Travail, de la Famille et de la Patrie et c'est toujours ça que les autres abrutis bas du front n'auront pas. 

C'est dimanche, c'est le Bordel #333

commentaires

pascal 19/05/2017 15:40

toujours bon

Angelilie 08/05/2017 13:48

toujours un plaisir de flâner sur vos pages. au plaisir de revenir. N"hésitez pas à visiter mon blog.

Haut de page