Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est vendredi, c'est le Bordel #334

par PA Gillet 18 Mai 2017, 23:00 Le Bordel du Vendredi

 

... Mais oui, mais absolument, nous sommes tout à fait vendredi et désolé pour vendredi dernier mais en raison d'une perturbation tout à fait indépendante de ma volonté, légèrement chronophage et néanmoins rémunératrice, le Bordel ne put se tenir, tel Robert Mitchum vacillant dans "El Dorado" (Howard Hawks, 1966). Car qui dit Bordel dit temps pour trouver des choses à mettre dedans et et qui dit méga charrette deborded, dit pas de Bordel, CQFD, MDR, LOL, ROTFL et tout ça. Alors autant y aller tout de go vu que j'ai eu des réclamations en raison de l'absence de bordel la semaine dernière et ben en vl'a un et un beau avec pour commencer les ahurissantes installations architecturales à échelle 1:1 en fil de fer par Edoardo Tresoldi, réalisées à Abu Dhabi. Car autant il n'y a pas de sot métier, autant aussi il n'y a pas de sot lieu, à part en Bourgogne mais c'est une autre histoire. Pour en voir plus sur le travail d'Edoardo, c'est à voir plus en détail eud' par ici : archdaily.com/871641/edoardo-tresoldi-wire-mesh-installation

C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334

Mais passons dès à présent par un peu d'ORTF en relief, un Mondrian en mouvement et une coccinelle parce que je fais ce que je veux sur ce blog vu qu'il est mien, rien qu'à moi, one day you'll be mine, oh yes, one day you'll be mine, ah ben non, you're déjà mine.

C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334

Poursuivons par une très jolie robe de Marit Fujiwara, un masque corynthien d'approximativement 500 à 480 ans avant JC trouvé en Sicile et un sapin bien décoré pas du tout sicilien, sauf si vraiment ça vous fait plaisir. Capito ?

C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334

Afin d'être au taquet bien comme il faut dans ce bordel, merci d'emprunter l'un ou l'autre de ces véhicules disponibles afin d'avancer un peu car si on s'arrête là comme ça, en plein milieu du bordel, ça va bouchonner derrière et faudrait voir à ne pas confondre le Bordel du Vendredi avec le péage de Saint-Arnoult le dimanche. Non mais.

C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334

Si vous voulez faire un pause en biais, c'est tout de suite, c'est maintenant, c'est ci-dessous et l'occasion ne se représentera pas de sitôt alors je serais vous, je serais en train de lire ce blog plutôt que de l'écrire certes, mais je sauterais sur l'occasion qui, comme tout le monde le sait, fait le larron qui est souvent en foire madame, en foire mademoiselle, en foire monsieur.

C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334

Autre option disponible dans cette partie Stéphane Plazzaesque du Bordel : la version "Me pétez pas les couilles, laissez-moi trois paquets de Granola, un Faulkner et je m'en sortirai". 

C'est vendredi, c'est le Bordel #334

Enfin, la version Line Renaud tout confort avec vue imprenable sur les érables et un Cadet Bissel à cassette à trois têtes fourni en sus, ce qui ne gâche pas le plaisir, vous en conviendrez. Si vous n'en convenez pas, sortez. Je serai inflexible sur ce point.

C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334

Bon, où on va maintenant ? Ah oui, par là.

C'est vendredi, c'est le Bordel #334

Car c'est ici que nous attendent guillerets Greta Garbo et sa maman dans un train à destination de Stockholm en 1928, Marion Davies, Robert Montgomery et Billie Dove, un Cary de qualité et une Ava de gala. Ça va, Ava ? Ça va.

C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334

Mais nous avons aussi un James Cagney de toute beauté, un Hitchcock rétamé pour de bon, une Julie Newmar qu'en a marre et une copine subaquatique de Fritz Henle dans les Caraïbes en 1966.

C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334

Mais tout de suite, poursuivons vers de nouvelles aventures avec le lieutenant Frank Drebin qui prend la main.

C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334

Bon, Frank, c'est sympa mais je vais la reprendre. Continuons donc avec cette question légitime sur les centaures, "Angélique et Roger" (à ne pas confondre avec Jacquie et Michel SVP) par Antoine-Louis Barye (1795 - 1875) et Demis Roussos au sommet de sa carrière d'enfant de l'Aphrodite pileux.

C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334

Oui madame ? Une photo ? Mais bien sûr mais aaaaattention à vous, une énorme mouche pas de David Cronenberg mais de Kurt Neumann en 1958, à ne pas confondre avec la mèche de David Kronembourg de 1988 mais c'est une autre histoire nulle que nous ne vous narrerons pas là, non, n'insistez pas.

C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334

Passons à des Zeppelin par monts et par vaux au Château-Marmont, une balade à bi-cy-cletteuh, tais-toi Yves, par Pedro Luis Raota, une étoile de mer éphémère sur la plage de Santa Monica en 1935 et allo, yes Debbie, no you can't keep me hangin' on comme ça, yes i know i am a heart of glass but call me une autre fois, là, je suis en plein bordel, merci Debbie.

C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334

Embrayons sur cette vague de dunes que la marée ne dépasse pas et c'est tant mieux parce que c'est toujours ça que Nicolas Dupont-Aignan n'aura pas.

C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334

Il est temps de passer aux donzelles du Bordel avec la divine Devin (Brugman), Elsa Hosk, une présidente des États-Unis jadis princesse aussi et quelques charmantes inconnues dont une ou deux ingénues mais je ne vous dirai pas lesquelles.

C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334

Là, c'est pareil, n'insistez pas, le 06 vous n'aurez pas, surtout celui de la peintre en plafond et de la lectrice assidue que je garde par devers moi (le 06, pas les filles).

C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334

Mais il faut bien contenter tout le monde alors hop, un hamac torride, une flexion-extension et puis si ça ne vous plaît pas, z'avez qu'à voir ça avec Jimi. Jimi, les gens, les gens, Jimi.

C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334

Vite, passons à de l'art avec Henri Laurens "Femme assise au bras levé", le seul et l'unique John Mallord William Turner, "Trees in a Strong Breeze", 1820 - 25, Kurt Schwitters, "Peacocks Tail", 1924 et un petit "Untitled" de fort bonne facture (genre des dizaines de millions de dollars) de Jean-Michel Basquiat.

C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334

Et il est temps de passer aux Messages à Caractères Informatifs de la semaine et quelques uns de la semaine dernière pour les mêmes raisons qu'évoquées en tête de ce bordel n°334 et si vous avez oublié le pourquoi du comment, rescroll, rescroll, rescroll tout en haut mais ce serait dommage car vous n'êtes pas loin de la fin.

C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334
C'est vendredi, c'est le Bordel #334

Et c'est tout pour aujourd'hui mais n'oubliez pas que vous pouvez être le ou la 1537e à suivre ce blog sur Facebook en cliquant ici facebook/apreslapub, le ou la 2275e sur Twitter en cliquant là twitter/ApresLaPub, que vous pouvez même vous abonner à ce blog et que ce serait sympa de liker à mort ci-dessous (pour mon ego) et de partager ce Bordel n°334 (pour vos amis) avant de partir en week-end qui s'annonce pluvieux donc peut-être heureux. Bon vendredi, bon week-end et à la semaine prochaine.

C'est vendredi, c'est le Bordel #334
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page