Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Votez Boulogne-Billancourt !

par PA Gillet 15 Juin 2017, 07:16 À part ça

Mon très cher maire, chère Marie-Laure,

Ce petit texte pour vous donner mon sentiment sur cette campagne déplorable des législatives. Jamais campagne de votre part n'a été aussi lamentable. Utilisation frauduleuse de logos, soutiens innommables, contre-vérités constantes, vous avez atteint avec votre candidate un point jamais encore atteint. Si vous saviez à quel point, en tant que citoyen boulonnais, je me fous de votre gueguerre avec Thierry Solère depuis 2011. Je déplore surtout que depuis, la majorité de votre politique soit axée en fonction de ce fait. 6 ans que les Boulonnais en pâtissent, six ans de querelles de cour de récréation d'une puérilité totale, six ans que la politique municipale s'y enlise un peu plus tous les jours. Petit résumé...

Votez Boulogne-Billancourt !

Étant plutôt à gauche, j'avais voté pour Sylvain Canet en 2008. Il n'empêche que votre projet pour une baisse de la densification sur l'île Seguin de 175 000 à 110 000 mètres carrés m'avait énormément plu à l'époque. L'idée d'une île Seguin verte, basse, intégrée dans son environnement, une sorte de "High Line" à la boulonnaise était vraiment emballante.

Votez Boulogne-Billancourt !

Une fois élu, vous organisez une consultation entre l'État, la ville et les Hauts-de-Seine mais sans les Boulonnais sur les projets des six architectes. Déception. Bon, c'est votre droit mais ça me semble dommage. Au final, un seul architecte choisi, Jean Nouvel alors que je rêvais d'un grand concours d'architecture public où Zahia Hadid, Rudy Riccioti ou d'autres auraient pu exprimer leur créativité et où les Boulonnais auraient pu faire entendre leur voix et leur souhait lors d'un grande exposition des maquettes dans votre superbe mairie.

Votez Boulogne-Billancourt !

Ensuite, vous revenez avec trois projets explosant totalement le plan initial : 232 000, 255 000 et 310 000 mètres carrés avec cinq tours de 100m à 120m de haut ! Glups. Grosse déconvenue. Vous organisez sur le sujet un référendum... où il n'était pas possible de donner son avis. Aucune possibilité de dire non à ces projets, si ce n'est s'abstenir de voter. Ce qu'ont fait les trois quarts des Boulonnais. Pardon mais ce n'est pas l'idée que je me fais d'un référendum. Les seules options possibles étant béton, béton ou béton. Adieu la boucle de la Seine, adieu les côteaux de Meudon. Les Boulonnais ne s'y sont d'ailleurs pas trompés, le référendum n'a attiré que 17000 votants sur 67000 inscrits. Parmi ceux-là, 7037 ont choisi un des trois projets. Et vous nous dites que c'est un "plébiscite" car la moitié des votants habituels à Boulogne a répondu. Non, à peine 15% des votants boulonnais participant à un référendum sans vrai choix, ce n'est pas un plébiscite. C'est un simulacre de démocratie locale. Normal que les recours aient ensuite fleuri.

Votez Boulogne-Billancourt !

De fait, en 7 ans de mandat, la seule chose qui soit sortie de terre sur l'Île Seguin est la Seine Musicale. Bel emblème symbolique en tête de l'île. Des terrains qui ont rapporté à la ville la magnifique somme de... 1 euro car offerts au Conseil Général sans contrepartie. Même pas sur les entrées ? Non, rien, que dalle. Ensuite, pas de bol, on vous met dans les pattes Claude Guéant, parachuté par l'ami Nicolas aux législatives. Je compatis, sympa le cadeau. Pas facile pour vous mais pour moi, en tant que Boulonnais et de gauche, ce que représente Claude Guéant ne pouvait représenter la ville. Et avec du recul, nous avons eu de la chance car le nom de Boulogne-Billancourt aurait été associé à toutes les affaires qui sont depuis tombées sur ce "grand serviteur de l'État" et l'image de la ville en aurait aussi pâti.

 

 

Votez Boulogne-Billancourt !

Enfin, le gros du sujet : la fusion. Découverte un beau jour d'avril dans Paris-Match avec cette image très symbolique de vous et d'André Santini, sur le pont, avec vos belles écharpes. Je travaille depuis 25 ans dans la publicité et je sais ce que veulent dire les images. Tout dans cet article était fait pour nous suggérer : "C'est bon, c'est réglé, c'est décidé". Un passage en force à grands renforts de RP, l'info est reprise partout et tout semble déjà joué. Nous, les Boulonnais, découvrons l'information, ébahis. Devant la fronde et la demande légitime d'un référendum pour une décision aussi historique pour la ville, vous lancez un site de 10 pages et une opération de RP (300 000 euros), vous organisez des consultations, réunions qui étaient plutôt de longs monologues avec 5 minutes à la fin pour quelques questions pas trop gênantes si possible et vite, passons au buffet. Là aussi, nous avons une vision très différente de la consultation. 10 réunions, 2500 Boulonnais sur 118 000 habitants. Peanuts. Le site ? 500 questions de Boulonnais. Et vous refusez à chaque fois l'idée même d'une consultation en réunion, c'est pas utile, c'est trop cher (100 000 euros, un tiers du prix de votre opération de communication). Ahem, bon.

Votez Boulogne-Billancourt !

Par la suite, pour valider leur projet d’union des communes, vous souhaitez que la contribution fiscale de la nouvelle ville soit gelée pendant cinq ans, condition sine qua none à la fusion. Blam, l'Assemblée Nationale rejette les deux amendements. Et là, vous poursuivez, en contradiction totale avec ce que vous disiez un mois avant en lançant que "Ce n'est pas du tout un coup d'arrêt dans le processus de mariage" entre les villes. Ahem. Pardon mais pendant que je vous tiens, pourquoi Issy spécifiquement ? En réflechissant à long terme, pas seulement aux élections suivantes , il est évident que le Grand Paris va absorber toutes les communes limitrophes, ce n'est qu'une question d'années. Alors pourquoi pas Paris s'il faut absolument trouver des solutions ? Pourquoi pas BB XXI, le 21e arrondissement parisien ? Ça aurait autant de sens et peut-être même plus encore que le choix d'Issy, Boulogne-Billancourt étant la seule banlieue avec juste une frontière avec Paris et aucune autre ville. Alors pourquoi cette union spécifiquement avec Issy, créant en plus un léger doute sur la vraie nature du projet quand on sait que votre papa politique est André Santini, qu'il n'est plus tout jeune et souhaite se retirer ? Vous m'accorderez que la suspicion est légitime. Ensuite, cette manière très autocratique de présenter les choses, toujours "Pas de choix, c'est comme ça et pas autrement" n'aide pas non plus à une grand clarté. Un tel déficit de communication pour une ville dite "digitale", c'est dommage. À moins que le côté digital ne soit le doigt tendu adressé à votre population.

Votez Boulogne-Billancourt !

Enfin, votre orientation Manif pour Tous et Sens Commun que je ne partage pas du tout. Je suis très respectueux des religions, mes frères ont fait leur communion et j'étais là, je me suis marié à l'église (à la demande de ma femme) avec un prêtre à qui j'ai expliqué que j'étais athée, que ma future femme n'était pas baptisée mais qu'on s'aimait depuis nos 16 ans et qui m'a répondu : "Dieu est amour, vous vous aimez, bienvenue dans la maison de Dieu".

Votez Boulogne-Billancourt !
Votez Boulogne-Billancourt !
Votez Boulogne-Billancourt !

C'est cette idée que j'aime de la religion, pas celle qui combat l'amour entre deux hommes, deux femmes, celle qui veut interdire l'accès à l'adoption à ces mêmes couples et parfois même, celle qui lutte contre la PMA et qui souhaite revenir sur l'IVG. Quand je vous vois en tête de ces manifestations avec vos écharpes tricolores, c'est tout à fait votre droit mais j'ai honte pour ma ville. J'ai honte pour l'image que vous donnez d'elle. Et c'est très loin d'être représentatif de toutes les sensibilités boulonnaises, donc trompeur de ce qu'est vraiment Boulogne-Billancourt. Quand je vois que dans ces législatives, vous êtes soutenus tous deux par Christine Boutin, je me dis que c'est la meilleure contre-publicité possible. Ne manque plus que Ludivine de la Rochère, Frigide Barjot et Henry de Lesquen et ce serait parfait.

Votez Boulogne-Billancourt !

Je trouve dommage que pour la Journée Mondiale contre l'Homophobie alors que des dizaines de mairies en France l'ont fait, vous n'ayez pas mis un drapeau arc-en-ciel sur la mairie. C'était un petit geste. Mais ça ne viendra pas (à moins que je ne vous en donne l'idée).

Votez Boulogne-Billancourt !

Dommage aussi pour les Boulonnais et les Boulonnaises que vous ayez refusé l'idée de ces débats avec l'E-BB, le Blog de Boulogne et même avec le Figaro qui, je crois, auraient permis d'exprimer vos différences de point de vue, de programmes, d'idées pour la ville et votre députation. Vraiment lamentable.

Votez Boulogne-Billancourt !

En fait, à l'image des Balkany, Santini, Ceccaldi-Reynaud et autres barons des Hauts-de-Seine, vous ne souffrez aucune contradiction et de fait, la discussion est impossible avec vous que l'on soit simple citoyen ou dans l'opposition. Si on se questionne, on est un emmerdeur, si on vous questionne, on devient un opposant.

Votez Boulogne-Billancourt !

Et là, entre deux tours, alors que la première manche n'est pas franchement pour vous, vous ressortez le référendum demandé à cor et à cri par tant de Boulonnais depuis près d'un an. Non, on ne sent pas du tout l'opportunisme, pas du tout. Et puis ça semble tellement franc, tellement sincère. Non, franchement, vous nous prenez pour des cons ? Apparemment, oui.

Votez Boulogne-Billancourt !

Je comprends qu'il faille parfois imposer des choses mais nous somme en 2017, la politique a changé et je crois que les Français et les Boulonnais attendent plus de démocratie participative, plus de liens avec leurs élus plutôt qu'une telle froideur, une telle intransigence et un tel mépris de ses électeurs. Ne pas être d'accord ne veut pas dire s'opposer, vouloir participer ne veut pas dire être un ennemi. Pierre Desproges disait "L'ennemi est bête, il croit que l'ennemi, c'est nous. Alors que l'ennemi, c'est lui !" Voilà à quoi est réduite la politique municipale depuis une petite dizaine d'années et c'est très triste pour notre belle ville.

Votez Boulogne-Billancourt !

Boulogne-Billancourt, j'y suis né, j'y vis, j'ai arpenté toutes ses rues une à une pour la photographier, j'aime cette ville et je la vois évoluer, s'ouvrir, se dépoussiérer, se modifier profondément et je pense que cette image rigoriste et traditionnelle de la société dont vous faites la promotion en tant que maire (en tant que citoyen, ça ne me poserait aucun problème) n'est plus du tout en phase avec votre ville. Et c'est ce qui m'énerve profondément car si je respecte votre croyance, je crois que la religion n'a pas sa place en politique. Ne l'a plus depuis 1905.

Votez Boulogne-Billancourt !

J'ai découvert récemment que mes échecs seraient selon vous la cause de mon ire envers vous. Merci pour ce fou rire. Si vous cherchez des raisons, cherchez plutôt dans tous les points précédents, bref, tout ce qui a trait a cette ville que j'adore et que, parfois, vous représentez si mal avec votre candidate faussement LR et UDI mais vraiment Sens Commun.

 

Un Boulonno-Billancourtois qui ne votera pas pour vous dimanche. Ni dans trois ans.

Votez Boulogne-Billancourt !

commentaires

Haut de page