Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est vendredi, c'est le Bordel #345

par PA Gillet 21 Septembre 2017, 23:00 Le Bordel du Vendredi

 

... Oui, à nouveau, nous sommes vendredi comme une sorte de virus qui revient sans prévenir et permettez-moi de vous dire en aparté que je vous félicite d'avoir abondamment diffusé le bordel de la semaine dernière avec près de 300 partages, quelques milliers de lecteurs et un Bordel qui a voyagé très loin. Merci à vous, merci à toi lectrice, hmmm toi et toi aussi lecteur et ce, même si tu t'appelles Hannibal. Espérons donc que vous apprécierez autant le bordel du jour que celui de la semaine dernière et si, d'aventure, vous avez comme projet de vous marier, je ne saurai que trop vous recommander de viser haut, très haut. Un mariage royal, c'est bien mais finalement, assez commun. Alors qu'un mariage Royer, c'est quand même autre chose qu'un mariage royal mais avec un ours en plus. Voyez ? Et ça, ça fait toute la différence car qui dit ours en plus dit moins de témoins, moins de famille, de belle-famille, de tontons alcooliques de province, d'invités indésirables, moins de frais de bouche, un buffet minimal (un mouton) et on peut vite passer à la suite. Pensez-y. Et plutôt deux fois qu'une. Alors.

C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345

Passons dès à présent car on va pas tourner 107 ans autour du pot qui se casse à la fin, ah non, c'est la cruche, à ces magnifiques et délicates illustrations de Elle Ina, visible plus en avant sur ce petit lien fort utile pour accéder à son Instagram ici : instagram.com/elle_lna

C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345

Ajoutons une pincée de bon goût à porter en soirée, un peu de pain frais parce qu'il n'y a que ça de vrai (avec le fait que les Américains ne soient jamais allé sur la Lune, que les crypto-communistes nous gouvernent avec l'aide des Francs-Maçons Illuminati et que Ben Laden habite Montluçon mais chut), un Peter Criss de gala et un petit Profit parce qu'il n'y a pas de petit profit alors autant mettre un petit Profit.

C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345

Continuons avec William Golden, salut William, designer du célèbre logo CBS, Elaine Stewart en plein tournage d'un film de la MGM dans les années 1950 et trois indiens sur le Glacier National Park dans le Montana en 1913 parce que j'ai envie et que je fais ce que je veux vu qu'ici, c'est mon blog. 

C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345

Par exemple, je peux décider de mettre aussi un homme qui rame à Beaufort en Caroline du Sud en 1904, photographié par Julian Dimock dont le cliché est visible à l'American Museum of Natural History sis à Central Park West & 79th St, New York, NY 10024 aux États-Unis, ce à quoi je peux aussi ajouter un Toshiro Mifune en pleine préparation de sushis et une journée comme une autre en Corée du Nord jusqu'à l'appel de notre grand leader, que son nom soit loué, sur cent-treize générations et là, ça va chier pour vous faces de rats impérialistes et décadents dansant sur Despacito. Non mais Despacito. Ho.

C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345

Et si j'ai envie de poursuivre avec les polaroids au CBGB de l'artiste Bettie Ringma avec ses copains et copines Chrissie Hynde, David Byrne, Patti Smith, John Cale, Richard Hell and the Vovoids (ah oui, tout de même) et les Ramones qui la ramènent un peu mais ça va, ils peuvent, hé ben hop, ça apparaît ici. Un truc de dingue. Magie des Internets.

C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345

Et si je veux rendre hommage à feu Jake La Motta, coin bleu, short noir, 73 kg à la dernière pesée, 107 combats, 83 victoires dont 30 par K.O pour 19 défaites et 4 matchs nuls, hop, c'est fait. Si vous voulez faire pareil, faites-vous un blog à vous, d'abord.

C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345

Et puis si ça ne vous plaît pas, z'avez qu'à voir avec le monsieur plus bas. Attention, son crochet du droit est pas mal aussi, quoique fort peu conventionnel, convenons-en entre amateurs du noble art que nous sommes.

C'est vendredi, c'est le Bordel #345

Oui madame, mais qu'est-ce que c'... non mais qu...

C'est vendredi, c'est le Bordel #345

Non mais c'est pas le moment, là. Pas de batifolages avant la fin du bordel, svp.

C'est vendredi, c'est le Bordel #345

C'est pas possible, on ne peut plus être tranquille sans subir les assauts de groupies en furie, non mais dans quelle époque vit-on, je vous le demande. Maintenant que c'est fait, passons à la suite constituée de deux images qui "matchent" parfaitement comme Nabila et Hanouna sur Tinder, un Wonder Woman pas en service mais en Stetson, alors, tout de même et un super wonder palot de la mort qui tue. Et avec la langue, en sus.

C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345

Poursuivons avec une Barbarella armée alors on déconne pas, la structure d'un immeuble dessiné par Günter Günschel lui-même (que je ne connais pas personnellement) à Berlin en 1957 et un garde stoïque. Mais quand même, ça pique.

C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345

Il y a également Lee Morgan à New York en 1971 par Val Wilmer, Lee, Val, les gens du blog, les gens du blog, Lee, Val, des ZZ au top mais en bécane tout de même pour aller un poil plus vite, un dealer de drogues tout à fait légales et des queues, des queues et des queues pour tous les goûts et pour le plaisir des yeux, c'est formidable, par ici messieurs dames et puis si ça ne vous plaît toujours pas, voyez avec Pam ci-bas.

C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345

Enchainons sur Raquel qui a le dos qui la gratte mais qui manque de souplesse, ach gross malheur, des gambettes assez chouettes, des tatouages à géométries variables et une dame qu'a un gros problème avec son programme de séchage et quand même, c'est embêtant tout ça, même avec Mirlaine.

C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345

Et enfin, ahuuuuuuuuuuuuuuhaaaa, excusez-moi, la guapísima Jinna Cabrera parce qu'un bordel sans donzelles ne saurait être et s'il n'est pas, je ne vois pas trop bien ce que vous feriez là et puis Jinna passait par là et voilà. 

C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345

Et puis ça ne vous plaît encore pas, la porte est là mais faudra passer d'abord la dame plus bas et à côté, le Chevalier Noir "You shall not pass", " 'Tis but a scratch", c'est de la gnognote de roupie de sansonnet ou quelque chose comme ça.

C'est vendredi, c'est le Bordel #345

Vite, passons à de l'art avec quelques œuvres de l'artiste truc Mehmet Ali Uysal, né à Mersin en 1976, je me souviens très bien, c'était un mardi, même qu'il pleuvait un peu et que j'avais pris des frites à la cantine et que mon verre Duralex m'avait indiqué 21 ans.

C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345

Un peu de Celia Reisman (artiste américaine, née en 1950) "Silver Lake" de 2014, une œuvre de Diango Hernández, artiste cubain travaillant en Allemagne et né en 1970 (comme votre serviteur) et "Lazy afternoon" d'Hubert Schmalix et de 2014 et où il est né, je ne sais car j'ai eu la flemme de chercher, je dois bien vous l'avouer.

C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345

Une touche de Jean Leppien, "JL75" de je vous le donne en mille, de 1975, un magnifique combat intitulé "Stag at Sharkey's" de 1909 et de George Bellows et un peu d'amour folie de Jean-Honoré Fragonard et de 1772, je me souviens, c'était un jeudi et on bouffait du riz cantonnais et ils ont chargé, les flics.

C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345

Et enfin, un peu de Koloman Moser, "Study of male nude", un "Portrait du peintre Anton Peschka" en 1909 par Egon Schiele et un petit Victor Vasarely de derrière les fagots du verso de l'affiche 4x3, "Tridim IV" de 1970, année historique s'il en né car sinon, vous n'auriez pas de bordel aujourd'hui.

C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345

Et il est temps de passer aux inénarrables Messages à Caractères Informatifs de la semaine que nous ne vous narrerons donc pas vu qu'ils sont inénarrables et qu'on est pas totalement débiles ici au Bordel.

C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345
C'est vendredi, c'est le Bordel #345

Et c'est tout pour aujourd'hui, à part le fait que ce serait ultra sympa que vous partagiez autant le bordel que la semaine dernière (290 likes/partages à battre) avec les boutons ci-dessous, que vous fassiez la promotion dudit bordel avec une phrase de votre cru incitant vos ami(e)s à s'y rendre et puis tant qu'à faire, vous pouvez aussi être le ou la 1628e à le suivre sur Facebook ici facebook/apreslapub et le ou la 2322e sur Twitter eud'là twitter/ApresLaPub et vous abonner pour pas bézef', limite rien et sur ce, bon vendredi, bon week-end et à la semaine prochaine.

C'est vendredi, c'est le Bordel #345
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

jct 30/09/2017 21:45

Chrissie Hynde ?! ... Debby Harry non?!...
et voila, c'est le bordel.
a+
jct

PA Gillet 06/10/2017 16:11

Argh, trop de drogue. Un moment d'absence. Désolé.

sorita 28/09/2017 16:46

"Stag at Sharkey's" de 1909 et de George Bellows : très beau

PA Gillet 28/09/2017 16:52

Une tension et un mouvement incroyables. J'en suis encore K.O.

valou 27/09/2017 10:03

bravoo !

Jules 22/09/2017 11:58

Eh oui tout à une fin et si j'en juge bien, c'est par là que ça commence.

Pascal 22/09/2017 11:39

" l'artiste truc Mehmet Ali Uysal", on en pince pour son truc.
Beau bordel ;-)

Haut de page