Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C'est jeudi, c'est poésie.

 

Tes cheveux se dénouent sur mon corps
comme une moison* de blé perdue
au détour d'un champ de rosée
dans un matin qui n'a pas de bords.


Tu cherches mes lèvres avec la soif
de quelqu'un qui a traversé le monde
pour aller voir la neige fondre
sur des sommets moins hauts qu'un baiser.

C'est jeudi, c'est poésie.

Tu es vivante comme peut l'être
le cri d'un fruit qu'on mord.
En t'aimant, je prends tout l'or
qui veille à l'entrée de ta chair.

 

Lucien Becker "Plein amour", 1954.

 

 

 

* Non, "Moison" n'est pas une faute de frappe. Une moison est une ancienne unité de mesure ou une redevance en grain, en vin ou autres fruits de la terre. Comme quoi, on en apprend tous les jours.

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Papaguena 24/11/2017 08:57

Mmmmh, un plaisir à lire !

jacques koubi 16/11/2017 10:38

I loved you in the morning, our kisses deep and warm
Your hair upon the pillow like a sleepy golden storm
Yes, many loved before us, I know that we are not new
In city and in forest, they smiled like me and you
But now it's come to distances and both of us must try
Your eyes are soft with sorrow
Hey, that's no way to say goodbye

PA Gillet 16/11/2017 10:41

Merci Leonard.

Francesca 16/11/2017 10:33

Ah...moison ! Il faut passer deux ou trois pages de wiki pour arriver à ce mot que j'apprends : merci !

PA Gillet 16/11/2017 10:42

Avec plaisir, c'est bon d'apprendre.