Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C'est Vendredi, c'est le Bordel #358

... Pour ne rien vous cacher (c'est pas le genre ici), le Bordel est en repos, service minimum (comme à la RATP, sans les odeurs) mais il est là néanmoins (comme disait Roland Magdane, lin-lin) et il vous a gardé quelques dernières images de 2017 avant de faire le grand saut dimanche avec un peu de Tang pour les souvenirs, un peu de vis car c'est le bordel ici et un bordel sans vis, c'est peu cohérent et un peu de sushi tout chou car je fais un peu ce que je veux ici vu que c'est mon blog, merci de ne pas l'oublier.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358

Ah, excusez, on sonne à la porte. Oui, késséssé ?

C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358

Pfff, encore une erreur, un vendeur de fenêtres qui voulait une certaine Sarah Connor que je ne suis pas alors poursuivons et puis si ça ne vous plaît pas, voyez avec Drucilla ci-bas.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #358

Poursuivons à travers cette porte accorte afin de rouler tous ensemble à tombeau ouvert pour découvrir un dernier pull de Noël (et après, ça suffit les conneries), de jolies gambettes car c'est chouette et n'oubliez pas de prendre vos petites pilules bleues, vertes et rouges afin d'assurer une transition souple et efficace vers la nouvelle année qui pointera bientôt le bout de son nez.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358

Toute l'équipe technique et moi-même ayant voté pour l'ajout d'un dernier sourire en 2017, autant profiter de celui absolument magnifique de Sophie Mudd qui resplendit même lorsqu'elle ne sourit pas (dernière image), c'est dire la puissance du sourire en question.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358

Vite, passons à quelques dernières pièces artistiques de qualité pour 2017 avec "Vie" par Auguste Herbin (qui n'a rien à voir avec Robert le Sphinx), un "Jeu de formes" par Geta Brătescu, une "Composition jaune" de 1947 de Wols que vous pouvez aussi appeler Gérard, Michel ou de son vrai nom Alfred Otto Wolfgang Schulze et une "Abstraction 124" de 1961 de Po Kim qui n'a rien à voir avec les Kardashian. Et heureusement.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358

Évidemment, le dernier Bordel du Vendredi de 2017 ne pouvait se  conclure sans quelques Messages à Caractères Informatifs pour bien terminer l'année et si possible, commencer la suivante avec style, goût et plein d'espoir.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358
C'est Vendredi, c'est le Bordel #358

Et c'est tout pour aujourd'hui sauf si vous voulez partager ce 358e Bordel du Vendredi avec votre famille, vos collègues ou vos amis à l'aide des boutons Facebook et Twitter situés juste ci-dessous. N'oubliez pas que vous pouvez suivre ce blog sur Facebook facebook/apreslapub et sur Twitter eud' là twitter/ApresLaPub. Merci enfin à mes 14 contributeurs de 2017 qui ont laissé leur petite piécette en échange du Bordel sur leetchi.com/apres-la-pub et sur ce, je vous souhaite un bon vendredi, un bon réveillon et à l'année prochaine.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #358

P.S : Dernière petite chose... étant bloqué sur Facebook pendant 30 jours à cause de la diffusion de cette horrible photo ci-dessous (bien plus gênante, vous en conviendrez, que toutes les vidéos de décapitation ou d'autres horreurs qui circulent librement), je ne suis pas en mesure de le partager sur ce fabuleux réseau de mal-baisés américains. Si vous aviez la gentillesse de le faire pour moi, je vous serai reconnaissant et peut-être gagnerez-vous quelques bordels de plus en 2018. Merci à vous (oui, toi, toi et toi aussi).

C'est Vendredi, c'est le Bordel #358

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Angeline 11/01/2018 21:17

j'aime me promener sur votre blog. un bel univers. vous pouvez visiter mon blog (cliquez sur pseudo) à bientôt

bruno 02/01/2018 11:02

Hein ??? Quoi ??? Publier une image avec 3 lampes, pas juste une petites dans un coin, 3 lampes en verre suce-pendus au-dessus d'un plan de travail, le bannissement par les sbires de Mark est une bien douce punition. J'y aurai ajouté un déjeuner par mois avec VGE.
Ils sont cons ces mecs…