Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C'est jeudi, c'est (presque) poésie

 

... Petit hommage à Philip Roth, récemment disparu, avec deux extraits de "Portnoy et son complexe", son troisième roman qui lui a apporté une reconnaissance internationale en 1970.

 

"Imaginez la chose : supposons que je me décide et que j’épouse A avec ses délicieux nichons et ainsi de suite, qu’arrivera-t-il lorsque B qui en possède d’encore plus délicieux –ou en tout cas de plus nouveaux- fera son apparition ? Ou C qui a une façon spéciale de remuer son cul dont je n’ai encore jamais fait l’expérience ; ou D, ou E, ou F. J’essaie d’être sincère vis-à-vis de vous, Docteur –parce qu’avec le sexe l’imagination humaine galope jusqu’à Z et ensuite au-delà !"

C'est jeudi, c'est (presque) poésie

"Cessez donc de nous tanner pour nous exhorter à être sages ! Nous exhorter à être gentil ! Fichez-nous la paix, nom de Dieu, et laissez-nous nous tripoter tranquillement nos petites quéquettes et ruminer nos petites pensées égoïstes –arrêtez donc de vouloir respectabiliser nos mains, nos zizis et nos bouches ! Aux chiottes les vitamines et l’huile de foie de morue ! Donnez-nous simplement chaque jour notre chair quotidienne !"

 

Philip Roth in "Portnoy et son complexe".

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article