Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C'est Vendredi, c'est le Bordel #373

 

... Oui, une fois de plus, nous sommes à nouveau vendredi selon les informations qui me parviennent à l'oreillette Bluetooth dernier cri (ahiahiaaaah) qui me sert de connexion avec toute l'équipe technique au fond de la cave qui, eux, n'ont pas le droit de grève, hé ho, c'est pas des cheminots. Vendredi, oui Robinson ? ah non, pouf pouf, on recommence, vendredi nous sommes donc et si c'est un chouya le bordel un peu partout dans le monde avec l'Iran, l'annulation du sommet entre les deux petites bites, la bande de Gaza et le melon d'Adrien Rabiot, il n'y a aucune raison que ça ne soit pas un peu le bordel ici, en son temple. Alors allons-y pour un beau bordel du vendredi qui, emporté par la foule vous emmène et vous entraîne vers les superbes jardins suspendus de Marqueyssac, sis à Vezac dont le code postal est 24220, c'était important de le souligner. Si ça vous tente d'y aller cet été, toutes les infos sont ici Tu cliques, tu cliques pas, tu fais comme tu veux.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373

Bon, le vert, c'est sympa mais il n'y a pas que ça dans la vie et Rutger de Vries en fait une démonstration éclatante avec "Colorscape", sa performance artistique éclabouss... éblouissante à la Rijksakademie à Amsterdam où, rappelons-le, y'a des marins qui naissent dans la chaleur épaisse des langueurs océanes.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373

Des canaux enfumés, passons ensuite au Vietnam avec un petite sélection d'images de photographes épars dont Barbey, Chesley, Griffiths, Harvey et Hilterman que nous saluons au passage d'un "Xin chào, làm thế nào là stovepipe", soit "Hé salut, comment vas-tuyau de poêle ?"

C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373

Si jamais vous avez 8,5 millions de dollars à dépenser dans une petite folie "à la Française", cette délicieuse bicoque d'un goût très sûr vous attend aux alentours de San Antonio, Texas, land of the real Americans et MAGA et tout ça.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373

Passons si vous le voulez bien et sinon, c'est la porte directe, à cette magnifique couverture de livre des années 70 par Kiyoshi Awazu, des Freak Brothers, hérauts de la liberté de spliffer en paix et David Bowie avec Tilda Swinton ou Tilda Swinton et David Bowie, rien n'est moins sûr mais toute l'équipe technique se renseigne instamment et revient vers vous individuellement et personnellement.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373

Pour la suite de ce bordel, merci de bien vouloir emprunter cette DeLoreeeeeeeeeeeeean collective et roulons vers de nouvelles aventures au-delà de la pyramide et du grand cristal avec le Major Grubert et un peu de garage hermétique et tout le talent unique de Mœbius et sur ce, je vous mets une petite schlougnette sur le poktroll (voir ici Le Bien, le Mal et le Major Fatal et là Poids plume et sinon, tapez "Mœbius" dans le moteur de recherche du blog et vous aurez tout).

C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373

Un petit bisou, ça fait du bien, ça coûte rien et c'est toujours ça de gagné que la Manif Pour Tous et Nadine Morano n'auront pas et c'est reparti.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #373

Sur ce, je me permets de vous rajouter une très utile valise pour vos déplacements avec la Crown Japanese Green World Miracle Portable Music Center SCP-77FW (à ne pas confondre avec la 77-RP qui fait radiocassette) qui ravira vos amis lors de vos pique-niques primesautiers ou de vos partouzes délurées, c'est selon, ça ne dépend que de vous.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373

Dolly, un avis ?

C'est Vendredi, c'est le Bordel #373

Merci Dolly (l'avis de Dolly est important, ici, sur ce blog) mais tout de suite, lançons-nous vers les pavés sans plage en dessous de Paris-Roubaix ou, autre possibilité, vers cette BMW ailée pour admirer cette superbe affiche de "Pour quelques dollars de plus" nipponisée et ces lunettes, qui, on l'espère tous ici au Bordel, vous laisseront bouchée bée.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373

Ah, ce monsieur souhaite nous faire part de ses pensées les plus profondes vis à vis du Bordel en cours et vous, public chéri mon amour, êtes prioritaires alors laissons-lui la parole.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #373

Merci bien beaucoup pour cette analyse profonde, étayée qui appelle une réaction franche.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #373

Voilà, ça, c'est fait. Mais ni une ni deux, dégourdissons-nous les jambes en quelques mouvements et repartons vers cette image de Marty Feldman ou pas et ce somptueux bonnet de bain pour faire de l'œil en toutes circonstances, comme, par exemple, au lac de Constance où Madame promène son spleen avant de promener ses seins jusque dans le midi de la chance.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373

Un câlin, une clé pour la chambre secrète avec lit rond tournant et mini-bar rempli derrière la cascade de la deuxième piscine de la Plaboy Mansion mais chut, ça reste entre nous, une pensée profonde de Kelly et c'est reparti.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373

Attention, ce petit moment vous est offert par le nouveau sponsor du Bordel du Vendredi, les Chupa Chups goût Schtroumpf. C'est nouveau, c'est tout chaud, ça vient de sortir.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #373

Passons à quelques donzelles sans lesquelles le Bordel ne serait pas tout à fait le Bordel et puis je fais ce que je veux ici vu que c'est mon blog avec deux mélomanes averties qui en valent quatre puisqu'une mélomane avertie en vaut deux et ainsi de suite, un joli cœur tricoté main, un joli corps tricoté ahuuuhaaahuuuhaaa et le très joli minois de Mimsy Farmer qui n'a rien à voir avec Mylène mais là aussi, toute l'équipe revient vers vous au pas de charge avec les informations ad hoc (pas le poisson).

C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373

Et s'il fallait une bonne raison d'être footballeur professionnel, Michela Quattrociocche serait celle-ci. Rhââââ Lovely, excusez-moi.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373

Mais comme Michela est mariée avec Alberto Aquilani, c'est pas tout mais on ne va pas traîner non plus. Mais tout de même, rogntudjiou.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #373

Vite, passons à de l'art avec E. Kunz, "Jelzéssel" de 1976, Jan Van den Abbeel, "Sans Titre", de 1968, un petit Josef Albers des familles mais surtout de la famille Albers et un magnifique Victor Vasarely qui n'est pas recommandé en cas de migraine ophtalmique mais après, vous faites ce que vous voulez avec "Keple-Gestalt", de 1968 année pré-érotique s'il en est et il en est puisqu'on vous dit qu'il en est, bordel à cul de pompe à merde.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373

Ajoutons un peu de John Zabawa, "Stone clouds", de 2018, du Kazuya Sakai, "Cromatologie" de 1976, un peu de Paul Klee avec "Park of idols", de 1938 et pour terminer un peu d'amour en hommage à Robert Indiana, parti cette semaine vers des contrées lointaines.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373

Mais ne serait-il pas temps de passer aux célèbres Messages à Caractères Informatifs de la semaine qui n'attendent que ça et vous aussi alors l'un dans l'autre comme disait la jeune mariée,  allons-y gaiement parce qu'on n'est pas là pour se faire engueuler.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373
C'est Vendredi, c'est le Bordel #373

Et c'est tout pour aujourd'hui mais avant de quitter ces lieux, n'oubliez pas qu'un Bordel partagé aujourd'hui avec tous vos amis, c'est un bordel offert totalement gratuitement la semaine prochaine et que c'est une offre que vous ne pouvez pas refuser comme de suivre toute l'actualité de ce blog sur Facebook ici facebook/apreslapub ou encore de vous abonner et si vous avez des amis en Corée du Nord, le Bordel cherche toujours des lecteurs là-bas. Kim Jong, si tu nous lis... Sur ce, bon vendredi, bon week-end et à la semaine prochaine.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #373

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article