Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C'est Vendredi, c'est le Bordel #376

 

... Ok, le Bordel du vendredi est à la bourre. Ok, toute l'équipe technique dans la cave a eu un petit coup de mou hier soir mais depuis les 120 coups de fouet chacun, ça va beaucoup mieux. Le Bordel du Vendredi est donc de retour puisque nous sommes vendredi et que vu le Bordel un peu partout dans le monde, il n'y a aucune raison que ça ne soit pas le bordel ici aussi. Et comme on est déjà en retard, démarrons sans plus attendre avec Jim. Jim, les gens du blog, les gens du blog, Jim. Depuis 5 ans sur son Tumblr Jim'll paint it, Jim répond aux demandes les plus farfelues de ses lecteurs en réalisant les dessins qu'ils lui suggèrent sur Microsoft Paint. Et plus c'est barré, mieux c'est et plus ça plaît à Jim. Comme par exemple "Jim, pourrais-tu me dessiner Donald Trump décédé sur le trône façon Elvis avec un slip Superman, du vomi sur son tee-shirt, un reste de Big Mac par terre, des lignes de coke pas loin et s'il pouvait avoir une petite bite sur le front, ce serait vraiment idéal ?". "Pas de problème" répondit Jim. Et hop, le tour est joué.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #376

Plus que la qualité des dessins de Jim, ce sont surtout les demandes qui valent le détour. Comme "Jim, SVP, pourrais-tu me dessiner le poste de commandement de Star Trek avec Stephen Hawking à la place de Kirk et Marie Curie, Albert Einstein, George Washington Carver, Galilée et Dorothy Hodgkin formant le reste de l'équipage ?". Of course, Jim peut. Alors.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #376

"Jim, pourrais-tu me dessiner les Télétubbies façon propagande de Corée du Nord ?"

C'est Vendredi, c'est le Bordel #376

"Jim, SVP, pourrais-tu me dessiner John Cleese dans une scène de Fawlty Towers mais en lévitation ?"

C'est Vendredi, c'est le Bordel #376

"Jim, pourrais-tu me dessiner Ben Kingsley en train de faire très mal du kart sous la pluie ?". Emballé, c'est pesé.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #376

"Jim, pourrais-tu me dessiner le grand retour de Jésus sur terre mais sur un T-Rex, histoire que ça ait de la gueule ?"

C'est Vendredi, c'est le Bordel #376

"Jim, pourrais-tu me dessiner Mick Jagger en employé chez Vénilia qui refuse de donner autre chose que du noir aux clients désabusés, rapport à Paint it Black ?"

C'est Vendredi, c'est le Bordel #376

"Jim, pourrais-tu me dessiner Mark Zuckerberg en pleine domination mondiale avec des millions en cash à côté de lui et des portraits de ses concurrents poignardés pendant qu'il se marre en voyant toutes les données que tu mets tous les jours gratuitement sur son réseau et qu'il va pouvoir revendre des millions et des millions de dollars ?"

C'est Vendredi, c'est le Bordel #376

"Jim, pourrais-tu dessiner Michael Jackson étranglant E.T totalement bourré à la Stella tandis que Steven Spielberg tente d'empêcher son expulsion du studio ?"

C'est Vendredi, c'est le Bordel #376

"Jim, pourrais-tu me dessiner Kim Jong-Un une barbe à papa à la main et un gros sound-machine dans l'autre faisant du surf sur une vague formée par les cheveux de Donald Trump tandis qu'en arrière-plan, on voit une explosion nucléaire ?" Bien sûr que Jim peut. Et il le prouve.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #376

Et mon préféré : "Jim, pourrais-tu me dessiner les Weather Girls qui chantent joyeusement "It's raining men" (alléluia) avec des vrais hommes qui pleuvent de partout et qui s'écrasent au sol dans un torrent d'hémoglobine  ?" Hop, c'est fait.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #376

Mais tout de suite, balance tes ports, fais passer le savon saint bien partout et jette un œil mais n'oublie pas de le ramasser, merci bien beaucoup.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376

Passons par la fabrique officielle des téléphones rouges du kremlin, une lampe Justin Bieber de toute beauté car comme disait Arnold (ou était-ce Willy ?") "Faut de tout, tu sais, faut de tout, c'est vrai, faut de tout pour faire un monde" et si vous voulez bien avoir l'obligeance d'emprunter ce rayon de télétransportation afin de poursuivre vers la suite du bordel, ce serait vachement sympa de votre part.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376

Passons à une séquence "Mes mains ont la parole" que toute l'équipe technique et moi-même nous permettons de vous proposer et puis, sait-on jamais, ça peut servir un jour si vous vous retrouvez par inadvertance dans un congrès commun des amateurs sourds et muets d'Alliance Vita, de Sens Commun, de la Manif Pour Tous, des Républicains et du Rassemblement National". Ça peut arriver. Et mieux vaut être armé(e).

C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376

Au niveau du point de vue de la suite, c'est par là. Hardi moussaillon, hissez haut (Santiano). Oui, le Bordel, c'est AUSSI bon pour les mollets. Non, pas les œufs.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #376

Bon, si vous êtes déjà fatigué(e) dans ce Bordel, il est temps de vous mettre un peu au vert. Mais pas longtemps. Restez pas là, ça pousse derrière et après, ça bouchonne jusqu'à Saint-Arnoult.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #376

Bon, je vais être magnanime car je sens que certains ont un peu la molle alors embarquez toutes et tous dans cette superbe Fiat Jolly de 1959 et andiamo. Mais si, y'a de la place pour tout le monde, suffit de pousser un peu.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376

Maintenant que tout le monde est bien installé, allons donc faire un détour par le parc de Yosémite parce que d'une, c'est joli et de deux, je fais un petit peu ce que je veux sur mon blog vu que c'est le mien et de 3. vous pouvez contourner par la gauche ou la droite mais ça va faire loin et c'est pas tout mais j'ai Jean-Loup et Evelyne et Pakale et JJ qui viennent pour le premier match de l'équipe de France demain à la campagne et faut que j'aille acheter des saucisses à mettre sur la plancha alors merci, déconnez pas.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376

Et puis si ça ne vous plaît pas, voyez ça avec Jean-Johnny. Jean-Johnny, les gens, les gens, Jean-Johnny. Un patriote. Un vrai.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #376

Poursuivons si vous le voulez bien avec Leonard Nimoy et les Bangles dans la même voiture parce que d'abord, eh ho, pourquoi pas, par Audrey Hepburn et William Holden car ici aussi, à ce niveau du Bordel du vendredi, je fais toujours ce que je veux et c'est quand même la classe, par Clarence ‘Gatemouth” Brown by Kirk West qui n'est autre que l'arrière-arrière-arrière-petit-fils d'Artemus Gordon et par le Docteur Kellog des célèbres cornflakes. Les Weetabix.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376

Continuons avec ces quelques peintres à la renommée toute relative, ces quelques femmes en plein cours d'éducation sexuelle, ah bon on peut faire ça ? Ça aussi ? Et ça ? Ah, ok et William Burroughs sans festin nu par Robert Mapplethorpe sans Patti Smith (et ça, c'est bien) et un vendeur de journaux façon anonymous mais en 1929 à Paris donc plutôt version nous sommes anonymes, nous sommes une légion, nous ne pardonnons pas, nous n'oublions pas et bougez pas, on arrive, René, mets-moi un Fernet-Branca.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376

Rajoutons des Sikhs dans l'armée indienne en 1912, des cowboys qui accourent (eh les gars, c'est pas les bon indiens) et un Bill Murray qui va pas tarder à pouëter, attention, écartez-vous pour votre sécurité.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376

Et puis un petit Crumb. C'est toujours bien un petit Crumb. Ça fait du bien un petit Crumb.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #376

Non, ne me remerciez pas (ni l'équipe technique dans la cave, elle n'entend rien), c'est tout naturel, ça me fait plaisir, c'est pour moi (round of applause).

C'est Vendredi, c'est le Bordel #376

Ah, excusez-moi, je crois qu'un témoin de Jéhovah tente sa chance à la porte. Bonjour, auriez-vous quelques minutes pour parler de Bruce Banner notre sauveur ? Euh, non.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #376

Bon allez, c'est pas tout mais faizons un peu la fête cause qu'on n'est pas là pour se faire engueuler et si en plus, on peut avoir un peu de Champomy, c'est toujours ça de pris que Nicolas-Dupont-Aignan, Eric Ciotti et Patrick Balkany n'auront pas. 

C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376

Et tant qu'à être dans la fête, autant passer aux donzelles de la semaine avec une magnifique image de Carlo Orsi à Moltrasio en Italie en 1998 (la lala la la, lalalalalala lala la la...), une pêche tout à fait miraculeuse et Marilyn sans maquillage vu que le maquillage waterproof n'existait pas encore et que donc, du coup, ben voilà.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376

Ajoutons une sieste qui nous attend (d'ailleurs, je vous laisse, faut que j'y aille), une serviette en lévitation (Garcimore, sors, on sait que tu es là), un bain bien bullé et une Claudia (mais c'est principalement pour me faire plaisir mais si ça vous fait plaisir, faites-vous plaisir aussi mais pas trop près de l'écran).

C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376

Vite, passons à de l'art (bien que Claudia Cardinale à 25 ans, ce soit aussi de l'art tout de même) avec Conrad Marca-Relli, "Untitled" vers 1969, année oh ah yarglaaa, Eduarda Emilia Daino dite Dadamaino et un "Disegno ottico dinamico" de 1960, un petit Klein en rupture de bleu et Leon Polk Smith, " Two Way Stretch", de 1961, année moins oh ah yarglaaa.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376

Une superbe "Composition linéaire" des années 20 de la talentueuse Lyubov Popova, un peu de Max Ernst, "L'entrée des fleurs or Fleurs et coquillages" de 1928, un orchestre au complet par Man Ray et un petit Robert Rauschenberg des familles (de la famille des Rauschenberg, pas de celle des Dupont de Ligonnès, fort heureusement), "Post (Stoned Moon Series)" de 1969, année tout autant ooh ahh yarglaaa que dite précédemment.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376

Et il est temps de passer aux célèbres Messages à Caractères Informatifs et comme les lecteurs et lectrices du Bordel font déjà la gueule avec ce retard inconsidéré, allons-y, c'est parti mon kiki.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376
C'est Vendredi, c'est le Bordel #376

Et c'est tout pour aujourd'hui mais n'oubliez pas de partager ce bordel avec vos amis et d'inciter vos amis à partager ce bordel avec leurs amis et ainsi de suite jusqu'à ce que le Bordel trouve enfin des lecteurs en Corée du Nord, au Groenland et dans les quelques contrées qui lui manquent encore. Vous pouvez aussi suivre ce blog sur son groupe Facebook ici Après la Pub sur Facebook, vous abonner en haut à gauche et apporter votre contribution sonnante et trébuchante à la toute nouvelle cagnotte du Bordel ici Par ici la cagnotte du Bordel. Sur ce, c'est pas tout mais faut que j'aille chez monsieur Le Pen (pas Jean-Marie, l'autre boucher) pour les brochettes, les merguez et les saucisses aux herbes alors bon vendredi, bon week-end et à la semaine prochaine.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #376

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article