Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C'est Vendredi, c'est le Bordel #377

 

... Mais oui, à nouveau, une fois de plus, une fois encore, nous sommes bel et bien vendredi. C'est indubitable. On me le confirme en sus dans l'oreillette. Et comme c'est aussi un petit peu le bordel un peu partout dans le monde, il n'y a absolument aucune raison valable que ça ne soit pas le bordel ici aussi comme depuis 9 ans et demi et Carl Kleiner qui est un photographe, vidéaste et designer suédois suédois acquiesce tout à fait à cet état de fait. Carl, à ses heures perdues s'est intéressé au gracieux mouvement des tulipes dansantes. Ok, The graceful movement of dancing tulips, ça rend mieux en anglais. Le tout étant en stop-motion et à voir eud' par ici (Tulipe ? Oh oui, je lipe)

C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377

Passons si vous le voulez bien (et si vous ne voulez pas, ça va être compliqué à ce niveau peu avancé du bordel) vers cette incroyable réalisation architecturale de Marcio Kogan et toutes les petites mains de son Studio-mk27 pour déambuler pépère dans cette "Casa Na Mata", sise à Guaruja, près de Sao Paulo, coucoucou couroucoucou, au Brésil.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377

Mais peut-être n'êtes-vous pas de ce bois et serez-vous plutôt de celui là avec les splendides cabanes de la Fondation Jan Michalski en Suisse où sont proposés des module de vie à des écrivains, auteurs, traducteurs et autres "individus créatifs" pour des durées variables à définir avec le taulier en allant se renseigner par ici Les cabanes de la Fondation Jan Michalski

C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377

Bon, c'est par où maintenant ? Essayons par ici, puis par là, encore un peu et ça doit être là.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #377

Découvrons l'histoire de ces ingénieurs estoniens qui se sont mis en tête de fabriquer une voiture électrique à l'aspect résolument rétro et à trois roues et de la financer sur Kickstarter. Et comme leur Nobe 100 plaît énormément, ça va rouler. Pour en savoir plus, il suffit d'aller sur Nobe (non pas le bœuf, ça, c'est Kobé)

C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377

Rajoutons le trophée du plus bel épi d'Iowa en 1865 et quand même, c'est pas rien, une image ultra-rarissime de Super Jaimie avec son Big Foot préféré, oui, c'est le pied et une équipe de France de haute volée, peu, puisqu'elle est constituée, excusez du peu, de Paul Gauguin, Paul Cézanne, Auguste Rodin, Edgar Degas, Auguste Renoir, Claude Monet, Honoré Daumier, Georges Seurat, Henri de Toulouse-Lautrec, Édouard Manet et Eugène Delacroix qui joueront en WM comme à l'époque des godillots carrés et des ballons d'une tonne.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377

Toute l'équipe technique se permet de vous proposer également cette splendide série de Paul Turgeon, et ça va pour cette fois, les gars mais ne recommencez pas ça tous les jours ou sinon, je supprime le ventilateur cet été. Ah, ça fait moins les malins tout de suite et pour le reste, Tu turgesces sur Paul Turgeon ? C'est par ici

C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377

Tout de suite, admirons cette usine à papiers peints de quand on était petits et qu'il y avait du Vasarely au dos des 4x3 et Annie Cordy qui chantait "1515, c'est Marignan" pendant qu'on buvait du Tang en faisant du skate ce qui n'est pas chose aisée, vous en conviendrez.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #377

Oui, qu'est-ce que c'est ? Ah, excusez-nous, une page de publicité pour les nouveaux caleçons Arthur invisibles.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #377

Ah, David Lynch nous attend avec ces quelques clichés tout à fait gouleyants issus du livre qu'il a sorti il y a peu et qui serions-nous pour refuser une telle proposition, hein, je vous le demande, alors, non mais.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377

Et là, paf, Dany Saval. Oui, c'est aussi ça le bordel car ici, c'est mon blog et j'y fais exactement ce que je veux. Comme écrire "pusillanime" ou "phacochère" (exemple non contractuel).

C'est Vendredi, c'est le Bordel #377

Comme la chaleur monte, que l'été est enfin arrivé et que les donzelles se multiplient, permettez-moi de vous présenter Clara McGregor, fille d'Obi-Wan Kenobi (alias Ewan McGregor car la fille de Sir Alec Guinness n'est plus aussi fraîche). Clara, les gens du blog, les gens du blog (refermez la bouche, vous bavez), Clara.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377

Merci à Patrick D. qui se reconnaîtra de m'avoir fait découvrir au détour d'une publication Facebook le si joli minois de Taylor LaShae, it-girl du moment de maintenant.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377

Mais gardons la meilleur pour la fin car Sarâââh (lovely) Stephens est tout à fait judicieusement proche d'une certaine idée de la perfection féminine faite femme en elle-même personnellement.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377

Et puis si ça ne plaît pas à ces messieurs dames, écoutez, vous êtes grandes et grandes, débrouillez-vous entre vous et doucement sur le chihuahua pour le tirelipimpon.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #377

Bon, d'accord alors, éfgalisons un peu avec un splash de qualité et deux roberts qui ne font pas une paire mais un seul homme. Mais quel homme.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377

Vite, passons à de l'art avec Gary Kuehn, "Berliner Serie"de 1979, Günther Fruhtrunk (oui, lui-même) avec "Gegen Blautheorie" de 1958, Hilma af Klint (elle-même aussi) avec "Svanen, nr 17, grupp IX/ UW, serie SUW/UW" (attention, c'est précis) de 1915 et plus près de nous (sans Dieu), Susan Schwalb et son "Interlunar Vibrations XXV" de 2012.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377

Mais encore ? Mais encore un superbe cadavre exquis d'André Breton, Marcel Duhamel, Max Morise et Yves Tanguy en 1928, une sculpture de Ralph Brown, sculpteur anglais s'il en est et il en est puisque Ralph est sculpteur et anglais bordel suivez un peu, Anya Ling, "Line Painting" de 2018 et un sublime "Nu à Gordes" de Willy Ronis d'une année que j'ai oublié de noter et puis après, j'ai eu un peu la flemme de chercher. 

C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377

Et il est temps de passer aux célèbres Messages à Caractères Informatifs de la semaine à prendre au propre (c'est du propre), au figuré, à la hussarde (c'est du propre) ou sur le pouce, bref, un peu comme vous voulez (et ça, c'est bien).

C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377
C'est Vendredi, c'est le Bordel #377

Et c'est tout pour aujourd'hui mais ce serait quand même sympa de partager ce bordel avec vos amis, surtout s'ils ont des amis à inviter aussi au Bordel. Les portes sont grandes ouvertes. Vous pouvez également suivre ce blog sur son groupe Facebook ici Après la Pub sur Facebook, vous abonner en haut à gauche et apporter votre contribution à la toute nouvelle cagnotte du Bordel qui ne demande qu'à être déflorée ici Par ici la cagnotte du Bordel. Sur ce, bon vendredi, bon week-end et à la semaine prochaine.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #377

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

DEXTER WARD 25/06/2018 15:34

Joli bordel très bien achalandé. De quoi ravir les sens sans dessus dessous. Bref, un bon cru!
Qui l'eut cru ?