Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Coupe du Monde FIFA © 2018 en 10 lignes #2

 

Il n'y a plus de petites équipes, mon bon monsieur. C'est la glorieuse incertitude du sport, voyez-vous. Patatras à la Coupe du Monde FIFA © 2018 où deux des favoris ont chuté. Allo maman bobo (pas Vieri, y'a pas l'Italie). La Mannschaft (les Teutons à ballon pour les néophytes) perd à l'allemande face au MexiqueOn plante la banderille et on bétonne. 1-0. Build the wall. Ces mêmes Mexicains qui avaient défrayé la chronique (nique nique) avec une gigantesque partouze avant de partir en Russie. Comme quoi, ça soude un collectif. Les Brésiliens auraient peut-être dû s'inspirer de cette préparation originale. Face aux athlètes hélvètes, le coucouroucou habituel n'était pas là. 1-1. La hontao. Seule coupe gagnée, la coupe de cheveux la plus ridicule : couleur fin de soirée à la Valstar et look de caniche écrasé. Déjà, Neymar à bout, bout de ficelle, selle de cheval, cheval de course, course à pied, pied à terre, terre de feu, feu follet, lait de ferme, ferme ta boite à camembert et joue un peu mon gars. Saudade en la Seleçao.

La Coupe du Monde FIFA © 2018 en 10 lignes #2

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article