Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C'est Vendredi, c'est le Bordel #380

... Il paraîtrait, selon des sources ben informées, qu'il serait fort possible, d'après les derniers éléments à notre disposition, que nous soyons vendredi, ce qui reste encore à démontrer factuellement. Pourquoi pas après tout. Vendredi nous sommes donc et si le Mondial écrase toute concurrence dans la presse, le bordel perdure néanmoins partout à travers le monde. Alors il n'y a aucune raison pour que ça ne soit pas le bordel ici aussi, dans sa maison, une maison close forcément mais qui vous est ouverte comme tous les vendredis depuis près de 10 ans. Oui, 10 ans, bordel. Et pour fêter ça, démarrons cette 380e édition du bordel avec Daniel et Katina Mercadantes qui ne nous propose pas de follower la yellow brick road mais plutôt la voie de l'arc-en-ciel (n'ayez crainte, vous ne deviendrez pas LGBT pour autant) en découvrant plus en avant leur travail sur Vivid Rainbows par The Mercadantes

C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380

Anthony Zinonos, lui, ne mélange pas à chaque fois toutes les couleurs mais son art du collage minimaliste valait le détour et puis, c'est bien de faire un détour quand c'est joli. Et pour voir plus sur son travail, le mieux est de vous diriger vers ce lien Anthony Zoninos (rien à voir avec le Daninos tant regretté)

C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380

Quant à Naomi Devil, elle revisite avec talent des figures classique de la peinture à grands coups d'à-plats dans ta face et ça, c'est bien. Et pour en voir plus, c'est par ici : Naomi Devil (inside)

C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380

Ah, excusez, un appel. Allo ? Oui, mademoiselle... en PCV ? De Miami ? Mon ami Sonny ? Oui, j'accepte l'appel, bien sûr. Il est cher, Sonny mais c'est un ami à Miami.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #380

Allo Sonny ? Ah, tu as une magnifique maison avec pieds dans l'eau disponible pour une modique somme comprise entre "Wow sa mère la pute, combien t'as dit ?" et "Ah ouais, c'est du lourd", obtenue presque légalement sur la saisie des biens d'un importateur de bananes colombien ? Oui, ça peut nous intéresser ici au Bordel. Merci Sonny. Et la bisette à Tubbs. 

C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380

Mais comme l'éclectisme est de mise ici au Bordel, il est également possible d'aller flâner jusqu'en Nouvelle-Zélande pour découvrir la Apple Bay Beach House sise à Apple Bay Beach (on s'en serait un peu douté) dans les Marlborough Sounds (super loin en bas à droite) et réalisée par le cabinet d'architectes Parsonson (voir plus ici Par ici Parsonson).

C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380

Pour la suite de ce bordel, munissez-vous du mode de locomotion qui vous sied et s'il ne vous sied pas, finissez à pied, à oreille ou à coude, c'est un peu comme vous voulez.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380

Une usine de confection de rouges à lèvres en 1947 dans la florissante United States of America ? Mais oui, tout est possible au Bordel du Vendredi. C'est chouette la vie.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380

Là, je vous sens las. Bon, posez-vous là. Ou ici. Ou là. Mais pas longtemps, hein. Après, on y va.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380

Pour vous rappeler qu'ici c'est mon blog et que j'y fais ce que je veux, je vous impose, non, ne soyez pas moroses, une petite pause. Mais une pause à la Prévert.

 

Une orange sur la table

ta robe sur le tapis

et toi dans mon lit

doux présent du présent

fraîcheur de la nuit

chaleur de ma vie

 

C'est Vendredi, c'est le Bordel #380

Ça, c'est fait alors passons à la suite avec un moment d'intimité avec Ewan et hey, hey Jude, don't make it bad, d'accord et puis Masa Saito prêt à coupe le ciflard pour l'apéro et tiens, pause clope pour fêter ça. Non pas vous l'équipe technique. Vous savez bien que vous pouvez foutre le feu à l'amiante du plafond. C'est interdit. On est en France, merde. Y'a des lois.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380

Qu'avons-nous ensuite ? Mais Sofia, trois fois Sofia agrippée aux griffes pacifiques d'un Sphinx indolent, souquant ferme, hissez haut, matelot, tenant le mât bien haut (mmm, oh, ah) ou Sofia encore, en tenue d'apparat pour bête hétéro de base. Et le pire, c'est ce que ça marche. Merci Sofia.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380

Qu'avons-nous encore ? Mais la banane anatomique de Jethro Lazenby-Cave, rejeton de Nick Cave et de Beau (oui, Beau) Lazenby, un raspberry beret (the kind you find in a second-hand store) cher à feu Roger Nelson de Minneapolis, un Mickey satanisto-franc-maçon parce que pourquoi pas et puis Dorothy Lamour dans une jungle de fougères parce que la vie est trop courte pour louper Dorothy Lamour dans une jungle de fougères, bordel à cul de pompe à merde (© Papa).

C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380

Une Jane B par Agnès V ? Oui, oui, c'est possible aussi. Tant que c'est beau, moi, ça me va (et toute l'équipe technique au fond de la cave aussi car c'est moi le patron, schlak, au boulot).

C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380

Un peu de lutte pas tout à fait gréco-romaine ? Mais avec Plaisir. Plaisir Bonaventure Bienatoi à droite. Et Tekool Meq à gauche. Non, à droite. Non à gauche.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #380

Allons, rions gaiement avec ces portraits d'antan dont certains datant de l'ère Victorienne ou d'aucun disait que c'était pas trop la déconne mais où en fait, pas du tout, arrête, j'ai mal aux côtes, non, pas de guiliguilis, ah ah ah, ça suffit.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380

Et puis si ça ne vous plaît pas, vous savez qui appeler.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #380

Oui, Carole ? Nous sommes toute ouïe à toi, tout à toi, Carole. Qu'est-ce que c'est, Carole ?

C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380

Mmm... merci Carole. Toujours aussi mystérieuse. Ah, une réaction, Isabelle ?

C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380

Ah, ben voilà, tout de suite, ça va mieux. Un tour au Bordel, ça requinque. Passons donc par ce trou tel Alice, gimme five tel les Jackson et continuons de bon pas car le Bordel n'est pas au bout de ses joies.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380

Car il nous reste quelques donzelles dont une chute d'eau à faire saliver tout saligaud, une vue imprenable sur la mère, un regard qui en dit long pour avoir le souffle court, une très jolie dentelle de Calais, sis, si, regardez la qualité du point, c'est assez incroyable, un beau mélange mi-lin, mi-coton pour cette très jolie couette douillette (85 euros, Ikea) et un très joli mobilier de jardin (Naturalia, 385 euros, bois de Makassar, une demi-tonne. Accessoire non compris).

C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380

Mais les damoiseaux ne seront pas en reste avec un poirier matinal, un placard mal placé et des pecs en béton mais ça, c'est grâce à Toniglandyl en friction quotidienne deux fois par jour.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380

Vite, passons à de l'art avec une belle moisson cette semaine composée entre autres de Man Ray "Concrete Mixer" de 1916, de Dorr Bothwell, "Party Waltz" en 1945, d'une étude de drapé à la cool par Alfons Mucha en 1900 et de Gerald Wilde, "Writings in Blue II", de 1955 comme petite mise en bouche.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380

Nous avons en plat de résistance une délicieuse "Fumeuse" de 1925 de Marcel René von Herrfeldt, Hugo De Marziani, "Untitled", de 1959, Merlyn Evans, "Composition No. 2", de 1965 et Helene Appel, "The Minutes", 2006, histoire de bien caler.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380

Et pour la cerise ou le dessert, un "Nu couché" sublime d'épure de Nicolas de Staël en 1950, Wassily Kandinsky, "Bleu de ciel", de 1940, Rogelio Polesello, "Hexágono", vers 1974-1975 et Willy (sauvez Willy) Müller-Brittnau, "60 60", de 1968. Slurp.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380

Comme j'en vois quelques uns qui s'impatientent, oui, il est l'heure des célèbres Messages à Caractères Informatifs qui sentent de plus en plus l'été et ne parlons pas des odeurs de pieds.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380
C'est Vendredi, c'est le Bordel #380

Et c'est tout pour aujourd'hui mais merci de partager le Bordel via Facebook, Twitter ou autre moyen à votre disposition ci-dessous avec votre famille, vos amis, vos collègues ou la voisine, surtout si elle est choucarde et car vous mollissez sévère sur le partage ces derniers temps. Vous pouvez aussi vous abonner à ce blog, suivre sa page Facebook ici Après La Pub ou laisser ce que vous voulez si ce Bordel vous a vraiment, vraiment plu, dans la cagnotte du Bordel ici Soutien au Bordel du Vendredi. Et sur ce, c'est pas tout mais on a une Coupe du Monde à gagner et faudrait voir à pas se claquer alors échauffement musculaire pour tout le monde, on se désaltère, on élimine l'acide lactique et bon vendredi, bon week-end et à la semaine prochaine.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #380

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pascal 13/07/2018 09:48

La petite cerise sur le gâteau du vendredi. Ça doit faire dix ans que je vous suis. Bravo

PA Gillet 13/07/2018 10:02

hello Pascal et merci pour cette fidélité. N'hésitez pas à partager avec vos amis ou les inviter sur ce blog ou la page Facebook s'ils y sont. Le Bordel a besoin de nouveaux lecteurs et lectrices pour aller toujours plus loin.

mag 13/07/2018 08:39

et ben merci, bien cher fouteur de bordel, c'est toujours un régal de commencer un vendredi avec une lecture vivifiante, et quasi exhaustive de l'écho du bordel ambiant. Have a nice 14th of july et une coupette du monde why not

PA Gillet 13/07/2018 10:03

Merci Mag :) pour ce gentil commentaire. invitez donc vos ami(e)s au Bordel ou sur la page FB du blog. Bon vendredi et bon week-end...