Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

De l'art de saison

Oh, je voudrais tant que tu te souviennes,
Des jours heureux quand nous étions amis,

Dans ce temps là, la vie était plus belle,
Et le soleil plus brûlant qu'aujourd'hui.


Les feuilles mortes se ramassent à la pelle,
Tu vois je n'ai pas oublié.

Les feuilles mortes se ramassent à la pelle,
Les souvenirs et les regrets aussi
* sauf quand on voit ce que Susanna Bauer en fait de ces feuilles mortes qui se ramassent à la pelle. Avec une infinie patience, Susanna sublime ces feuilles qui ne demandent pourtant qu'à disparaître en les rendant éternelles avec ses petits doigts, une aiguille, un dé à coudre sinon bobo au didi, du fil, de la patience et une grosse, énorme dose de talent. Craquage complet pour son travail à voir en long, en large et en travers sur sa page Instagram ici : 
Instagram Susanna Bauer

 

( * © Jacques Prévert)

De l'art de saison
De l'art de saison
De l'art de saison
De l'art de saison
De l'art de saison
De l'art de saison
De l'art de saison
De l'art de saison
De l'art de saison
De l'art de saison
De l'art de saison
De l'art de saison
De l'art de saison
De l'art de saison
De l'art de saison
De l'art de saison
De l'art de saison
De l'art de saison
De l'art de saison
De l'art de saison
De l'art de saison

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article