Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C'est Vendredi, c'est le Bordel #414

... Alors voyons, 409, 410, 411, 412, 413... c'est un fait avéré qui ne souffre d'aucune contestation, vous lisez bien le Bordel du Vendredi 414e édition. Bande de chanceux. N'oubliez pas de le faire découvrir à de nouveaux lecteurs et lectrices car c'est pas joli joli de garder tout ça pour vous. Oui, nous sommes vendredi, oui c'est le Bordel et comme ici, c'est encore mon blog et que j'y fais ce que je veux, je ne vois pas pourquoi je ne commencerai pas ce Bordel (qui m'appartient) avec des cache-pots. Mais attention, pas n'importe lesquels. Des cache-pots aimantés et fait à la main, oui messieurs dames. Car il est possible que vous ayez des pots timides et complexés qui n'aiment pas se montrer dans le plus simple appareil. C'est pas de pot mais heureusement, une fois de plus, le Bordel du Vendredi vous offre la solution. Ici : Toi, oui, toi, viens voir ces splendides cache-pots sur Etsy

C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414

Après, tous les goûts sont dans la nature car si vous partagez à la fois une passion pour les lampes Tiffany (ça peut se soigner) et pour la Guerre des Étoiles, le Bordel du Vendredi a aussi une solution pour vous contenter. Oui, ça se vend, oui, c'est par ici Tiens, si je m'offrais une lampe Tiffany R2D2 parce que pourquoi pas d'abord alors.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414

Pour le reste, toute l'équipe technique Tamoul au fond de la cave et moi-même vous proposons ce somptueux cœur en or par Grégoire Meyer, ce qui tend à prouver que le Meyer est à venir, cette sublime bague de mariage du même métal datant du XVIe siècle et visible si vous passez par là au Uměleckoprůmyslové Museum (à vos souhaits) de Prague ou encore ce somptueux collier en or, lapis lazuli et carnélian datant de 2500 avant Brian, soit exactement 4439 avant John Cleese et c'était important de le souligner.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414

Bon, on se les pèle grave quand même grave en ce moment alors c'est le moment d'aller piquer une tête dans le lagon translucide à 31° de Gili Lankanfushi aux  Maldives car autant en profiter avant la montée des eaux. Et un peu de Gili jamais ne nuit, sauf éventuellement s'il s'appelle Gérard mais c'est une autre histoire.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414

Bon alors, au niveau du point de vue de la suite, ce serait bien que vous empruntiez cet escalier qui n'attend que vous alors donc, bon, c'est par là, on avance s'il vous plaît messieurs dames.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #414

Qu'avons-nous donc ici, à cet étage du Bordel ? Mais une méthode imparable et peu onéreuse (5 francs) pour apprendre à danser le reggae comme Leroy Sibbles, Jackie Mittoo, Ken Boothe et Norma Fraser en 6 leçons, un JR en rééducation qui fomente déjà pour piquer la place de Raymond Burr et une vue de Vilnius, délicieuse bourgade au charme unique pour les camarades du Bordel. Da, da, da.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414

Le Bordel ne pouvait pas ne pas évoquer la mémoire de Terry Jones (voir aussi ici The devil in mister Jones) disparu cette semaine alors que Kev Adams lui, est toujours en bonne santé. Allez comprendre. Les mystères de la nature. Merci chers lectrices, chers lecteurs de lever votre verre à la mémoire de Terry, cheers, mate et de vous refaire d'ici peu son chef-d'œuvre absolu, la Vie de Brian qui vaut son pesant de noix de coco ou de lapin assassin sanguinaire mais ceci est une autre histoire.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414

Allez, soyons fous, sautons vers l'inconnu (l'inconnu, les gens du blog, les gens du blog, l'inconnu) et peut-être nous dira-t-il vers où aller dans ce Bordel sans queue ni tête. Bref, rien d'inhabituel, personne ne panique, on va s'en sortir.

 

C'est Vendredi, c'est le Bordel #414

Comme quoi, l'inconnu, ça a du bon puisqu'on se retrouve tous, vous, moi mais pas toute l'équipe technique qui reste dans la cave, sur le Sunset Strip à Los Angeles grâce à Ed Ruscha qui passait par là avec son appareil en 1966 et je me souviens, c'était un mardi, on avait mangé des spare ribs et ils ont chargé, les chapeaux pointus du KKK.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414

Qu'avons-nous encore eud' par ici ? Mais dites donc, ne serait-ce pas une vue de Sao Polo dans les années 40 par Gaspar Gasparian ? Gasp, mais oui. Et nous avons aussi ce prisonnier autrichien qui prend sa jambe à son cou avant pour rentrer chez lui le plus vite possible et ces soldats Néo-Zélandais à Helwan en Égypte (allez comprendre) en plein haka avant de partir au combat. Bref, ha (plus) ka.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414

En stock également, un Robert planté là, une robe affolante de Dolce & Gabbana (ici aussi, c'est toujours mon blog et je fais ce que je veux) et un poète public qui pourrait être Chassy-Poulay (à suivre ici Chassy-Poulay) mais rien n'est moins sûr bien que toute l'équipe technique soit sur le coup et si on a des infos, on revient vers vous. 

C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414

Et là, pouf comme ça, le Bordel a envie d'évoquer la carrière de Ramón Novarro (voir ici Ramon Ramon), immense star des années 20 et 30 qui termina assassiné dans des circonstances troubles le soir d'Halloween en 68 (c'était hier pour moi aussi © Jean Meyrand).

C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414

Ah, je crois que cette avenante madame à un message à faire passer et comme elle tient un Colt chargé à la main, toute l'équipe technique et moi-même serions plutôt enclins à obtempérer et vous conseille d'en faire de même pour d'évidentes raisons de sécurité inhérentes à la fragilité de nos petits corps humains face aux gros trous d'un 38 Special.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #414

Oui madame, toutafé, c'est bien l'heure des donzelles dans le Bordel et comme l'auteur de ces lignes est dans l'impossibilité de résister à de belles photos de Lynda Carter à l'origine des premiers émois érotiques de l'hétérosexuel que je suis, ben vlan, en voilà. Rogntudjiou.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414

Deux Dolly passaient par là. Une avec banane, une avec choucroute. Non, ne me remerciez pas, le supplément est pour moi.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414

Nous avons également une Candy Loving de qualité dont le pull en mohair est lavé avec Mirlaine au cas où vous posiez la question, une Jane Russell encore humide, une Bacall pas banale, une Jaclyn longiligne, deux Connie Cooper (playmate de janvier 1961) pour le prix d'une et une petite douche pour finir car l'hygiène, c'est important, surtout au Bordel.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414

Il restait une fille en or, la superbe Margaret Nolan dont les courbes incroyables s'accordaient bien à une tonalité aurifère dont profita le générique de Goldfinger que je vous remets ci-dessous pour mémoire parce qu'il arrive parfois qu'on oublie et c'est bien d'avoir une piqûre de je ne sais plus de quoi je parlais mais c'est pas grave.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414

Vite, passons à de l'art avec une sélection de la semaine éclectique mais tout à fait sympathique avec Guy Van den Branden, ""Abstract Composition, 1973, Eduardo Chillida, "Untitled", 1974, Cuno Amiet, "Flower Still Life", 1912 et ce délicieux "Bonheur des parents" de 1903 par Jean-Eugène Buland.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414

Encore un peu ? Il en reste avec Paul Huxley, "Anima Animus "II, 1998, Raoul Ubac, "Petit gel", 1960, Wang Yabin, "白船 [White Boat]", 2011 et  un petit Wassily Kandinsky, "Comètes", histoire de, parce que bon, Wassily, tout de même.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414

Et il est temps de passer aux célèbres Messages à Caractères Informatifs que le monde entier nous jalouse mais ils sont pour vous, oui vous et toi aussi là-bas.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414
C'est Vendredi, c'est le Bordel #414

Et c'est tout pour aujourd'hui mais avant de partir, n'oubliez pas qu'un Bordel partagé d'une petite phrase de votre cru avec vos amis équivaut à un Bordel offert la semaine prochaine et c'est une offre à ne manquer sous aucun prétexte sauf si vous disposez du formulaire B6647 X2, auquel cas, c'est bon. Vous pouvez aussi vous abonner directement à ce blog en rescrollant touuuuuut en haut de cet article ou suivre ce blog comme plus de 2000 fans en délire sur Facebook ici Après La Pub sur Facebook. Sur ce, c'est pas tout mais on ne va pas trop traîner non plus alors bon vendredi, bon week-end et à la semaine prochaine sauf si le coronavirus chinois nous a tous décimé d'ici là.

C'est Vendredi, c'est le Bordel #414

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jules 24/01/2020 14:51

Pas d'antinazitisme!
Ni de pédophilophobie (de Chaval)!

Libérez les chats crades!