Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423

... Longtemps, je me suis couché de bonne heure posé la question essentielle en ce jour, à savoir "Faut-il écrire un Bordel du Vendredi un 1er mai, Fête du Travail ?" et puis je me suis rappelé que le 1er mai n'est en rien la "Fête du Travail" (quelle idée à la con de célébrer une activité qui nous aliène) mais bel et bien la "Fête des Travailleurs", célébrant le combat d'ouvriers qui se sont fait tabasser et tirer dessus pour que vous et moi puissions ne travailler que 8 heures par jour. Ça n'est pas tout à fait pareil que de célébrer la valeur travail, cher Président. Bref, comme il faut bien fêter les travailleurs, autant mettre mon équipe technique au fond de la cave au boulot car sinon, ils vont prendre des mauvaises habitudes et se syndiquer. Quelle idée. Bref, ne leur laissons pas le temps de réfléchir et au boulot, bande de feignasses, pour vous présenter l'univers totalement barré et néanmoins coloré de Patty Carroll qui a peut-être quelque chose à voir avec Lewis (Baltz, évidemment) mais rien n'est moins sûr. Mais pour en voir plus, pas de doute, c'est par ici : Ain't Bad.Com Patty Carroll.

C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423

Tant qu'à vous loger dans un bon Bordel des familles, je vous propose d'accompagner tout ça d'une heure de Charley Patton, bon ok, 59 minutes et vingt secondes, l'un des papas du Delta Blues dans les années 20 et 30 avec Robert Johnson, Skip James, Elmore James, R.L Burnside, Son House, Mississipi John Hurt, Big Joe Williams et John Lee Hooker (amongst others, comme on dit eud' là-bas).

Et sinon, je peux vous proposer un bol. Vous avez du bol. Mais pas un bol comme les autres, un bol de Mmmmmm Hungry ? Cup Noodle (Nissin !), Grand Prix Film du Festival de Cannes de la pub en 1993 alors attention tout de même, merci bien beaucoup.

C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423

Et puis parce que c'est vous, parce que c'est moi, parce que c'est toute l'équipe technique Tamoul dans la cave chabadabada, je vous rajoute cette magnifique théière du même acabit (l'acabit en question étant réalisé en crochet et avec talent par Jessica So Ren Tang qui fait vraiment des splendeurs, toutes visibles eud' par là : jessicasorentang.com).

C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423

Pour les hypocondriaques parmi les lecteurs et lectrices, cette clé pour tout faire sans rien toucher et si, en sus, vous aimez les corgis, ça peut arriver, ce masque protecteur saura vous contenter si vous n'avez pas peur du ridicule qui ne tue pas alors allez quand même sur ShopRegime. Pour les autres, la recette des boulettes Ikea même pas en suédois car ici, on est sympa, des allumettes fournies avec mediator parce que donc, pourquoi pas et un perroquet pas mort donc à ne pas ramener à la boutique (et si vous ne connaissez pas, cherchez "Monty Python Dead Parrot" et vous me remercierez plus tard).

 

C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423

Une fois n'est pas coutume, je vous emmène à l'église aujourd'hui. Mais pas n'importe laquelle, une église qui sort du lot ou plutôt qui n'en sort pas, la sublime église Saint-George, sculptée à même la roche au XIIIe siècle, à Lalibela en Ethiopie.

C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423

Passons vers la Porte Saint-Martin chère à nombre d'amis parisiens, qui accueillait dans les années 20 et 30 l'incroyable Vercingétorix, agent de la circulation réputé et vétéran décoré de la Grande Guerre car très tôt, il fut Poilu et assez couillu.

C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423

Grande Guerre lors de laquelle il aurait pu croiser une charmante infirmière du nom d'Agatha Christie alors que pour Nina de Voogt, ça n'aurait pas été possible car il aurait fallu être Irving Penn en 1949 pour la voir tout comme pour Simone D’Aillencourt par Franz Christian Gundlach en 1957 alors Vercingétorix ou pas, hein, ho, basta.

C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423

Passons si vous le voulez bien à l'une des plus vieilles images de la Place de la Concorde en 1860, à ces 500 millions de chi... ah non, quelques milliers de Chinois harnachés de pied en casque pour tenter de reprendre Pékin des mains des vils cousins Japonais en octobre 1937 et à Screamin' Jay Hawkins de la célèbre famille des Hawkins, dont l'infâme Dan Hawkins, collègue es-magouilles de l'ignoble Bob Cramer des Texas Drivers puis de l'équipe du Leader qui veulent faire rien que des méchancetés à Michel Vaillant mais heureusement Steve Warson est là.

C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423

Embrayons avec un magnifique Yéti de 1977, une occasion en or et Debbie Harry se prenant en photo tandis que Chris Stein prend en photo Debbie se prenant en photo et tout ça en 1979.

C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423

Nous tenons également à votre disposition une performance artistique de qualité incertaine mais c'est le geste qui compte avec Andy Warhol passant l'aspirateur sur la moquette d'une galerie d'art New-Yorkaise avant de mettre la touche finale en signant le sac qu'un gros débile achètera à prix d'or alors que poussière nous sommes poussière et tout ça. 

C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423

Aspiration, inspiration, transition toute trouvée que cet aspirateur que maitrise un Harrison Ford au summum de son sex-appeal en 1981 chez lui pour Vanity Fair et c'est pour moi, ça me fait zizir.

C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423

Allez, on inspire lentement, on regarde la vue, on se détend et on y retourne.

C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423

Et si vous avez un petit coup de mou, posez-vous ci-dessous car on n'a pas encore tout à fait terminé ce Bordel et ce serait dommage que vous finissiez sur les rotules car on ne doit pas vous le dire assez souvent mais vous avez vraiment des rotules exceptionnelles.

C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423

Oui késsessé, que se passe-t-il ? Encore une revendication ?

C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423

Oui, c'est vrai. Impossible de faire un bordel sans un hommage aux donzelles alors pluie de pétales de roses, tapis rouge en angora et harpes en folie, accueillons avec délectation la magnifique Senta Berger qui joua avec les plus grands et sous la direction de quelques noms ronflants.

C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423

Et quant à Senta tout de même, rhâââ, pardon excusez-moi ça m'a échappé.

C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423

Vite, passons à de l'art avec "Le sommeil", ahem,  de Gustave Courbet en 1866, visible un de ces jours non confinés au Musée des Beaux-Arts, Robert Crippa, "Geometrico" de 1950, Pierre Soulages, "Eau-Forte N° 12" de 1957, Marina Apollonio, Piccola, "Opera" de 1966 et Julian Stanczak, "Equatorial" de 1978.

C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423

Tiens mais ne serait-il pas l'heure de passer aux célèbres Messages à Caractères Informatifs ? Au quatrième top, il sera bien l'heure. Top, top, top, top.

C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423
C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423

Et c'est tout pour aujourd'hui pour ce Bordel chômé (aha) mais vous, ne chômez pas et partagez-le à l'aide des boutons Facebook et Twitter ci-dessous avec tous vos amis et n'oublies pas que vous pouvez vous abonner pour quetchi à ce blog ou le suivre sur Facebook sur sa page officielle ici Après La Pub sur Facebook et que c'est pas tout mais c'est déjà beaucoup pour un jour férié alors bon vendresamedimanche et à la semaine prochaine.

C'est le 1er mai, c'est Le Bordel #423

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Maxence Olivier 03/05/2020 10:17

Très bon

Francesca 01/05/2020 17:15

Je n'attendrai pas pour dire MERCI ! Ça c'est du boulot...

Jules 01/05/2020 16:55

Ca c'est du courage