Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Père Noël n'existe pas et Coca n'y est pour rien

par Pagman 24 Décembre 2008, 14:43 Publicidées


... Nous avons tous entendu dire un jour que le Père Noël tel que nous le connaissons était une invention de Coca Cola. Ben non. Démonstration :

La première illustration connue de Santa Claus date de 1840, dans l'édition de John Keese dans le magazine Sentinel, de Troy (USA). Un poème intitulé Account of a Visit From St. Nicholas, (aujourd'hui connu sous le nom de The Night Before Christmas) décrit Saint Nicholas comme un vieux petit lutin grassouillet qui fume la pipe. Il a huit rennes nains, nommés Dasher, Dancer, Sarkozy, Prancer, Vixen, Comet, Cupid, Donder, Blitzen.









En 1869, l'illustration de couverture du poème de l'édition des frères McLoughlin décrit déjà le Père Noël avec les codes marketing d'aujourd'hui. La hotte, le traîneau, le rouge et blanc, tout y est. Le style est déjà là.

  Le poème est un énorme succès et il est réédité chaque année, dans différents magazines. Ci-dessous, des couvertures d'éditions de 1883 et 1887.

  

En 1896 déjà, petit Papa devient grand et commence à affiner son style. Il est plus souple dans l'effort, sa technique de largage en cheminée s'affine, son équipement s'homogénéise de parutions en parutions. Le plan RP est en marche, le monde s'offre à lui.

  



 La pub, pas conne, comprit rapidement quels bénéfices elle pourrait tirer de l'exploitation de ce personnage sympathique. La première de toutes, en 1890 pour le savon Star soap, ci-à gauche, montre le Père Noël en rouge, fumant la pipe à côté des enfants ce qui n'est pas bien du tout mais on ne peut lui en vouloir car il est encore un peu tôt dans l'histoire pour comprendre et appréhender les effets du tabagisme passif. Pas de pourtours en hermine blanche car il n'a pas encore les moyens, ni de gros ceinturon mais il n'en a pas besoin, il est encore mince et svelte comme un athlète. C'est après, en se goinfrant de Quality Street 364 jours par an que ça se gâtera.



 Il décide ensuite de profiter des bienfaits de la vie moderne en signant en 1905 un contrat avec Oldsmobile, et de mettre pour un bon prix ses rennes à l'abattoir car ça chie partout, ça n'avance pas et ça bouffe trop. Avec l'Oldsmobile 4 cylindres, il commence enfin à devenir un peu plus professionnel. Il a de la place pour ses cadeaux par milliers, ça tape le 60 en descente et c'est même pas lui qui conduit, il s'est payé un chauffeur. Un pas supplémentaire vers le capitalisme où il excellera, bientôt, ô grand Citizen Kane du bonheur un jour par an sur terre. 

 La première pub pour un soda n'est pas non plus pour Coca Cola mais pour le soda White Rock, dans le magazine Life en 1915. Les Quality Street et les contrats juteux ont fait leurs effets, il est bien bedonnant et s'offre une pause avant même de se mettre au boulot.

  Ce n'est qu'à partir de Noël 1930, une période économique un tout petit peu dépressive aux Etats-Unis, que Coca Cola s'adjuge enfin le Père Noël, après cette réflexion stratégique mémorable de son CEO de l'époque : "Voyons...mmmm... le Père Noël est rouge et blanc et tout le monde l'aime, notre produit est rouge et blanc et on aimerait bien que tout le monde l'aime, peut-être que ce serait bien de faire un bout de chemin ensemble, je peux vous appeler Claus ? ". Mais dans cette première annonce Coca, le Père Noël reste un figurant de grand magasin. Il n'est pas encore un VRAI personnage, imaginaire mais vivant quand même. Le Père Noël a besoin d'une image unique, propre et incontestable pour devenir l'ami de tous.

  Coca Cola demande alors à Haddon Sundblom des illustrations publicitaires mais cette fois, il s'agit de représenter le "vrai" Père Noël, et non plus un vulgaire figurant. Les illustrations de Sundblom sont tellement réussies que plus tard, on croira que c'est lui qui a créé cette représentation de Santa Claus. Quoi qu'il en soit, Coca ou pas, de Nicolas de Myre en 270 après Jésus Christ qui deviendra Saint Nicolas, devenant ensuite Sant-Nicklaus puis Santa Claus en passant par notre Père Fouettard devenu petit Papa Noël, ce sont plus de 1600 ans de marketing qui nous contemplent de là haut dans un traîneau en nous disant "Ho, ho, ho, je vous ai bien eu !".

Nous avons aussi tous entendu dire un jour que le Père Noël existait. Ben non. Vaste connerie. C'est physiquement impossible. À l'appui, une démonstration de Carl Sagan astronome, scientifique, fondateur de l'exobiologie, auteur de plusieurs ouvrages de vulgarisation scientifique sur la place de l'homme et de la Terre dans l'univers, et créateur du programme SETI de recherche d'intelligence extra-terrestre, bref, pas la moitié d'une buse :

"Considérez l'hypothèse du Père Noël qui soutient que, dans une période de huit heures ou environ, le 24-25 décembre de chaque année, un lutin géant visite cent millions de maisons aux Etats-Unis. Nous pouvons faire quelques calculs. Supposez que le lutin dans ce problème dépense une seconde par maison. Ceci n'est pas tout à fait l'image normale - « Ho, Ho, Ho » etc... - mais imaginez qu'il soit terriblement efficace et très rapide ; cela expliquerait pourquoi personne ne l'a jamais beaucoup vu, seulement une seconde par maison, après tout. Avec cent millions de maisons, il doit passer trois ans rien que pour remplir les chaussettes. J'ai supposé qu'il ne passe aucun temps du tout pour aller de maison en maison. Même avec des rennes relativistes, le temps dépensé dans cent millions de maisons est de trois ans et pas huit heures. Ceci est un exemple de test d'hypothèse indépendant du systèmes de propulsion des rennes ou de débats sur les origines des lutins. Nous examinons l'hypothèse elle-même, faisant des suppositions très simples, et déduisons un résultat en contradiction de beaucoup d'ordres de grandeur avec l'hypothèse. Nous devons alors proposer que l'hypothèse est intenable."

C'est la science qui le dit, c'est pas moi.

Le Père Noël n'existe pas.

Donc, Coca Cola ne l'a pas inventé.

CQFD.

Et joyeux Nawel.




 

commentaires

Randall 28/12/2008 11:48

Savoir que le Père Noël est un fumeur recyclé dans le Coca va réjouir les talibantitabacs...

Haut de page