Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Charles Harbutt

par Pagman 27 Décembre 2008, 14:58 Vite - de l'art !





... Qu'il est bon, au détour d'un livre offert, de découvrir un nouveau photographe. C'est à chaque fois un moment de pure magie et ce premier éblouissement ne s'oublie pas, il reste gravé au fond de la pupille. Je n'avais jamais entendu parler de Charles Harbutt jusqu'il y a trois jours quand on m'a offert le livre "70', la Photographie Américaine", issu de l'exposition du même nom à la BNF que je n'ai pas vu non plus mais j'ai, et vous aussi, encore jusqu'au 25 janvier 2009 pour réparer cet oubli. Nous sommes sauvés.



Bride in Church © Charles Harbutt


Chrysler building © Charles Harbutt


 Charles Harbutt a débuté sa carrière en 1956. Il est à Cuba pour la révolution de 1959 puis entre chez Magnum en 1963. Il a été photojournaliste pendant les vingt premières années de sa vie photographique puis a ensuite travaillé pour les plus grands magazines en Europe, au Japon et aux Etats-Unis. Depuis ces deux dernières décennies, il s'est orienté vers des sujets plus personnels, traduisant les merveilles du quotidien; il aime par dessus tout nous montrer ce qu'il voit en temps ordinaire, nous en révéler l'essentiel au détour d'une situation à priori banale dont il nous montre un aspect que nous n'aurions sans doute même pas vu.

Charles Harbutt immortalise la beauté du quotidien tout en écartant la banalité. Rien que ça.

           
Toutes ces photographies © Charles Harbutt



Son travail a été exposé au MOMA de New York, au Art Institute de Chicago, à la Bibliothèque Nationale et à la Maison Européenne de la Photo, à Paris. Ses œuvres majeures et ses archives ont été acquises en 1997 par le Centre pour la Création Photographique de Tucson, Arizona. En 2004, il fut invité d'honneur de Visa pour l'Image à Perpignan.

La BNF a pioché dans son fonds de 3.000 photographies américaines pour monter " 70', La Photographie Américaine". Cette exposition de 320 tirages fait écho à la première exposition organisée en 1971, " Photographie Nouvelle des Etats-Unis", qui montrait le bouillonnement créatif outre Atantique. La BNF présentait à l'époque des artistes encore peu connus en Europe : Diane Arbus, Lee Friedlander, Gary Winogrand, Robert Adams et Lewis Baltz, entre autres. 

Près de quatre décennies plus tard, ils reviennent à la Bibliothèque Nationale, avec Charles Harbutt, Larry Fink, Arthur Tress ou encore Larry Clark. On ne se lasse pas de voir les clichés de Diane Arbus ou de Friedlander. Comme le note le catalogue, "leurs photographies rompaient avec la conception du médium qui prévalait en Europe, où régnait la photographie humaniste. Diane Arbus, Lee Friedlander, Garry Winogrand, entre autres engageaient chacun à leur manière une évolution singulière et audacieuse. Ils interrogeaient sans a priori les multiples possibilités du médium photographique. Loin du pictorialisme, à distance du pur document, ils ne marquaient pas pour autant la rupture avec la riche tradition établie par Walker Evans, Harry Callahan ou Aaron Siskind, dont ils avaient parfois reçu l’enseignement."  40 ans après leur première exposition dans ce même lieu, le travail de ces artistes a conservé toute sa force. L'exposition ouvre avec une salle consacrée aux précurseurs, Harry Callahan, Walker Evans, Louis Faurer et Robert Frank.

Pour la Bibliothèque nationale de France, site Richelieu, c'est ici : 
link
Et pour la galerie Laurence Miller aux USA, qui représente Charles Harbutt, c'est ici : 
link

  

C'est tout pour aujourd'hui, vous pouvez aller digérer tranquilles et faire joujou avec vos cadeaux.
 

commentaires

Haut de page